dimanche , 23 septembre 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Élections / Négociation secrète avec « Kabila » : La traîtrise de l’UDPS/Limete exposée
Congrès de l'UDPS/Limete, Felix Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi sur son trône
Congrès de l'UDPS/Limete, Felix Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi sur son trône

Négociation secrète avec « Kabila » : La traîtrise de l’UDPS/Limete exposée

Dernière mise à jour, le 1 mai 2018 à 11:43

Il y a à peine une semaine, le mardi 17 avril, L’œil du Patriote alertait l’opinion sur des nouvelles négociations secrètes entamées entre Kingakati et l’UDPS Limete. Et selon des informations reçues de sources évoluant au cœur même de la kabilie, nous écrivions ceci (extrait) : « A cet effet, Félix Tshisekedi a d’ailleurs reconnu dans l’hebdomadaire Jeune Afrique qu’il a été approché par les émissaires de « Kabila » pour négocier, mais qu’il a conditionné toute discussion au rapatriement de la dépouille de son défunt père, Etienne Tshisekedi. Du coup, les discussions autour des funérailles d’Etienne Tshisekedi ont repris. A ce sujet, différentes sources indiquent que depuis février 2018, les « autorités au pouvoir » et les émissaires de la famille de Tshisekedi se sont déjà vus plusieurs fois. Une commission mixte serait même en passe d’être mise sur pied incessamment pour travailler autour de l’organisation de ces funérailles. Et sous peu, un communiqué va être signé entre les deux parties. Par ailleurs, la famille de Tshisekedi aurait déjà reçu des assurances du gouvernement, concernant notamment des frais de la morgue à Bruxelles et des documents pour une inhumation à la N’selé. » Mais le même jour, mardi 17 avril, l’UDPS sortait un communiqué pour démentir «ces bruits» non fondés qui circulaient dans les réseaux sociaux! Et voilà que quelques jours seulement après ce démenti, rebelote : le mensonge est une fois de plus rattrapé par la vérité ! Un accord vient d’être conclu entre le Régime « Kabila », l’UDPS/Limete et la famille Tshisekedi sur le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi et son enterrement …à la N’sele. Comme nous l’avions annoncé !

C’est devenu pratiquement un rituel auquel les Congolais commencent à s’habituer : chaque fois que L’œil du Patriote dénonce les tractations secrètes entre les leaders de la prétendue opposition congolaise, «Kabila» et ses émissaires, il s’en suit toujours une levée de bouclier assortie des démentis cinglants des ténors des partis politiques concernés suivis des vaticinations de leurs fanatiques pour nous fustiger.

Souvenez-vous des révélations concernant les enveloppes apportées par le Pasteur Mugalu aux membres de la famille Tshisekedi, de la visite secrète de Kalev à Bruxelles, des enveloppes distribuées à Genval, des rencontres secrètes à Ibiza entre les « hommes de Kabila » et les leaders de l’opposition congolaise…. etc. Tous ces faits dénoncés par L’œil du Patriote ont été systématiquement confirmés, soit par les membres de l’opposition eux-mêmes, soit par « Kabila » en personne et ses émissaires.

Il y a à peine une semaine, le mardi 17 avril, L’œil du Patriote alertait l’opinion sur des nouvelles négociations secrètes entamées entre Kingakati et l’UDPS Limete. Et selon des informations reçues de sources évoluant au cœur même de la kabilie, nous écrivions ceci (extrait) :

« A cet effet, Félix Tshisekedi a d’ailleurs reconnu dans l’hebdomadaire Jeune Afrique qu’il a été approché par les émissaires de « Kabila » pour négocier, mais qu’il a conditionné toute discussion au rapatriement de la dépouille de son défunt père, Etienne Tshisekedi. Du coup, les discussions autour des funérailles d’Etienne Tshisekedi ont repris. A ce sujet, différentes sources indiquent que depuis février 2018, les « autorités au pouvoir » et les émissaires de la famille de Tshisekedi se sont déjà vus plusieurs fois. Une commission mixte serait même en passe d’être mise sur pied incessamment pour travailler autour de l’organisation de ces funérailles. Et sous peu, un communiqué va être signé entre les deux parties. Par ailleurs, la famille de Tshisekedi aurait déjà reçu des assurances du gouvernement, concernant notamment des frais de la morgue à Bruxelles et des documents pour une inhumation à la N’selé. » Mais le même jour, mardi 17 avril, l’UDPS sortait un communiqué pour démentir «ces bruits» non fondés qui circulaient dans les réseaux sociaux! Et voilà que quelques jours seulement après ce démenti, rebelote : le mensonge est une fois de plus rattrapé par la vérité ! Un accord vient d’être conclu entre le Régime « Kabila », l’UDPS/Limete et la famille Tshisekedi sur le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi et son enterrement …à la N’sele. Comme nous l’avions annoncé !

Tout en nous réjouissant que le défunt puisse enfin retrouver le repos dans la terre de ses ancêtres, il n’en est pas moins que cette solution n’était qu’un préalable au problème qui engage le sort de tout un peuple : l’octroi de la primature à l’UDPS contre un glissement de 2 ans à «Kabila» afin que les dirigeants de l’UDPS aient aussi l’occasion de se « renflouer » les poches avant d’envisager d’autres mascarades électorales!

Maintenant que le préalable des obsèques d’Etienne Tshisekedi qui était un préalable aux négociations vient d’être confirmé, comment Félix Tshilombo saura-t-il nier la 2e partie du deal qui était étroitement liée à la première ? C’est maintenant au peuple congolais de comprendre que les politiciens se servent d’eux comme de la marchandise pour négocier leurs propres intérêts et ceux de leurs familles.

Des pions à la solde des occupants …

Il est donc temps que les Congolais fassent tomber ce joug écrasant et prennent en mains leur propre destin, car malheureusement pour la RDC beaucoup de ceux que notre peuple considère comme leurs « leaders » ne sont en réalité que des pions à la solde des occupants ! Pour atteindre leurs objectifs et maintenir leur régime au pouvoir, ces derniers se sont en effet assurés les services d’une bonne frange de «l’élite» congolaise.

A cet effet, leur choix s’est porté sur les plus corruptibles des congolais, les plus cupides, les moins courageux autrement dit, ceux qui préfèrent hypothéquer l’avenir de la RDC plutôt que de résister aux affres de l’occupation ou de se battre sans complaisance ni compromission. Les ennemis de la RDC se sont entourés des pires d’entre nous et ils continuent à en recruter d’autres tant en RDC que dans la diaspora.

Plus le peuple congolais tardera à démasquer ces collabos et à mettre un terme à leur fourberie, plus le combat de libération de la RDC sera long et plus lourd sera le nombre des victimes. Actuellement il est facile d’identifer beaucoup d’entre ces collabos déguisés en opposants politiques (ou même tapis au sein de la société civile) à travers leurs missions principales : elles sont de tout mettre en œuvre pour que les congolais acceptent malgré tout d’aller aux élections dans la RDC occupée et cela, avec la complicité active de la dite «communauté internationale». Il ne faut donc pas vous fier aux condamnations publiques de « Joseph Kabila » faites du bout des lèvres par ces vendeurs de charme. Ils avaient vociféré les mêmes menaces hier contre Kagame, Nkurunziza , Sassou et autres… Aujourd’hui, ils sont déjà passés à autre chose.

La réalité est que pour eux, que le processus électoral se déroule avec ou sans «Kabila» importe peu ! Le plus important pour eux est de maintenir en place en RDC un système qui permet à leurs proxys et protégés africains, le Rwanda et l’Ouganda ainsi qu’à leurs puissantes multinationales installées chez nous de continuer à occuper et à piller la RDC, tout en évitant à tout prix qu’un véritable congolais prenne le contrôle de ce pays et mette fin à ce crime organisé !
A bon entendeur …

Paris, le 23 Avril 2018

Candide OKEKE
L’OEIL DU PATRIOTE

A lire aussi

Irak : La colère ne retombe pas contre la corruption

Bassora, ville pétrolière du sud irakien théâtre de manifestations meurtrières contre la corruption la semaine …

Laisser un commentaire