lundi , 23 juillet 2018
Accueil / Élections / RDC : Naissance des plateformes électorales

RDC : Naissance des plateformes électorales

Dernière mise à jour, le 26 avril 2018 à 08:30

A huit mois des élections générales, la classe politique congolaise, Majorité présidentielle et Opposition, enregistre la naissance des plateformes électorales. Elles visent essentiellement la présidentielle et, en ce qui concerne les législatives, elles s’attendent à remplir la condition du seuil national de représentativité, fixé à 1% des suffrages exprimés. C’est dans ce contexte que la toute récente plateforme a vu le jour. Dénommé « Rassemblement des démocrates tshisekedistes » (RDT), ce regroupement a pour objectif de soutenir la candidature de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi (Fatshi) comme candidat Président de la République.

Coordonnateur de RDT, Me Sylvain Mutombo a livré cette information à la presse hier avant la cérémonie de signature de la Charte qui aura lieu sous peu. Il a fait savoir que la plateforme est composée de sept partis politiques et d’un certain nombre des personnalités. Tous sont déterminés à accompagner Félix Tshisekedi à la magistrature suprême en vue de garantir l’alternance démocratique au terme de la présidentielle de décembre prochain.

En ce qui concerne la multiplicité de candidatures de la seule Opposition, Me Sylvain Mutombo est convaincu qu’aucun candidat de la MP n’a la poigne nécessaire pour tirer profit de cet état des choses.

Toutefois, le Coordonnateur de RDT recommande à l’Opposition de désigner un candidat unique en vue d’être encore plus sûr de l’emporter haut la main face à la MP. C’est ici où les points de vue divergent. Mais dans l’ensemble, la quasi-totalité des opposants sont favorables à la thèse d’un candidat unique. Toutefois, sur quels critères va-t-on le désigner ?

Jusqu’à ce jour, aucune rencontre n’a permis de mener la réflexion à cet effet. C’est là aussi que les Romains risquent de s’empoigner. A l’UDPS, présidée par Félix Tshisedeki, qui est aussi son candidat Président de la République, on n’est pas du même avis. Lors d’une interview récente, Fatshi avait laissé entendre que l’Opposition n’a pas besoin d’un candidat unique.

Tshisekedi fils persiste et signe : aucun candidat de la MP ne peut battre l’Opposition, même avec un éparpillement des voix. C’est là où il envisage « un match amical » entre Moïse Katumbi Chapwe et lui. Katumbi, qui est aussi candidat Président de la République, a déjà mis sur pied son état-major politique pour les élections. Basé à Kinshasa et dénommé « Ensemble pour le changement », ce regroupement qu’il préside lui-même a comme Vice-Président Pierre Lumbi Okongo.

Durant l’âge d’or du « Rassemblement » (RASSOP), il préconisait aussi le principe d’un candidat unique de l’Opposition sans toutefois établir comment ils vont y parvenir.

Un autre candidat Président de la République déclaré, c’est Noël Tshianyi, le haut fonctionnaire de la BM à Washington. Il prêche aussi la nécessité d’un candidat unique de l’Opposition.

[KANDOLO M]

A lire aussi

Rebelle FDLR, Est de RDC. Photo archive.

MRCD : Une substitution des FDLR pour permettre au Rwanda d’agresser la RDC

A en croire un tweet de Sonia Rolley de RFI (Radio France Internationale), une nouvelle …

Laisser un commentaire