jeudi , 19 juillet 2018
Accueil / Société / Justice / Contant Omari : Un voleur relâché !

Contant Omari : Un voleur relâché !

Dernière mise à jour, le 23 avril 2018 à 11:49

Sale temps pour Contant Omari et Barthelemy Okito. Depuis 48 heures, ces deux hauts responsables du sport congolais sont entre les quatre murs. Bien qu’autorisé à regagner sa maison hier, Constant Omari reste encore entièrement à la disposition de la justice. A la base, l’affaire de détournement présumé d’un million de dollars américains, mis à charge du président de la Fécofa et du Secrétaire Général aux sports.

Hier l’ambiance a été mouvementée pour les quatre dirigeants du sport congolais arrêtés la veille. Ils ont passé toute la journée auprès du Parquet général de Matete. Après un interrogatoire serré la nuit du mardi 17 et toute la journée du mercredi 18 avril, le Président de la Fecofa, Constant Omari Selemani, a bénéficié d’une liberté provisoire. Selon des sources proches du dossier, celui que les Kinois ont surnommé « l’homme moderne » a été libéré pour des raisons de santé. Mais, il devra retourner au Parquet aux premières heures de ce jeudi pour la suite de la procédure. Avant de sortir, le patron du sport roi s’est indigné, considérant le dossier comme un complot contre sa personne.

Par contre, ses trois coaccusés Barthélémy Okito, Roger Bondembe et Théo Binamungu sont restés en garde à vue et y ont passé leur deuxième nuit de suite. Ainsi en a décidé le Pr Emmanuel Luzolo Bambi, Conseiller spécial du Président de la République en charge de la lutte contre la corruption, le terrorisme et le blanchiment d’argent.

La journée de ce jeudi 19 avril sera décive. Le Ministre des sports et loisirs Papy Niango est également attendu ce matin pour donner sa version des faits. Car, d’aucuns savent que c’est lui qui avait ouvert la boîte de pandore sur ces présumés détournements, en refusant de signer le décaissement du budget qui devait servir aux préparatifs des rencontres des Léopards seniors, U17 et U20. Papy Niango avait jugé ce budget exagéré.

Selon des sources, le Ministre des Sports aurait promis de se munir de preuves tangibles de ces détournements au parquet Général de Matete. Le conseiller du ministre, Amos Mbayo, serait également recherché dans le cadre du même dossier.

Au stade actuel de l’instruction du dossier, il paraît hasardeux de confirmer ou d’infirmer les faits. Seules donc les conclusions de la Justice pourront, soit blanchir les quatre mis en cause, soit les condamner.

On rappelle que c’est depuis mardi soir que le staff de la Fecofa est dans le collimateur du Parquet général de Matete après une dénonciation du conseiller spécial du président de la République en matière de lutte contre la corruption.

La dénonciation porte sur l’utilisation de plus d’un million de dollars américains pour deux matches amicaux que devraient livrer les fauves congolais.

[Bahati KASINDI]

A lire aussi

RDC : Le PALU aura son candidat président de la République

Dans un message daté du 10 juillet, le Patriarche du Palu a remis les pendules …

Laisser un commentaire