mercredi , 14 novembre 2018
Accueil / Élections / Rejet du « Congrès » : Fatshi désavoué ! Kabund a violé les textes réglant l’intérim à la présidence de l’UDPS
Jean-Mark Kabund A Kabund [gauche] et Antoine Felix Tshilombo Tshisekedi, respectivement SG et President de l'UDPS/Tshisekedi.
Jean-Mark Kabund A Kabund [gauche] et Antoine Felix Tshilombo Tshisekedi, respectivement SG et President de l'UDPS/Tshisekedi.

Rejet du « Congrès » : Fatshi désavoué ! Kabund a violé les textes réglant l’intérim à la présidence de l’UDPS

Dernière mise à jour, le 9 avril 2018 à 05:53

Qui a dit qu’après le Congrès extraordinaire de l’UDPS tout allait désormais pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Qui a prétendu que les assises qui ont porté FASTHI à la tête du principal parti de l’Opposition avaient apaisé les esprits et scellé la réunification de la formation tshisekediste ? Nenni, à en juger par la prise de position de 70 cadres de l’intérieur comme de la diaspora. Les signataires de cet autre son de cloche contestent et rejettent carrément la grand-messe qui s’est tenue fin mars au siège du parti à la XIème rue Limete. Un rejet que ces cadres justifient par ce qu’ils considèrent comme violation des textes réglant l’intérim à la présidence de l’UDPS à la suite du décès de son chef historique et par le déficit de diversité – la géopolitique bien de chez nous- dans la composition du parti . Allant au-delà de la simple contestation, les membres de ce qu’il peut convenir d’appeler  » front du refus  » annoncent qu’ils feront connaître très prochainement leurs propositions concrètes en guise d’antidote aux  » irrégularités  » qu’ils ont égrenées. Un coup d’œil sur la liste des signataires suffit à tout initié aux arcanes de l’UDPS de réaliser qu’il s’agit bien des combattants ayant pignon sur rue. En somme, des Tshisekedistes bon teint. Pas rien donc.

Les frondeurs dénoncent l’irrégularité ayant entâché la direction du parti après le décès d’Etienne Tshisekedi et le déficit de représentativité du principal parti politique de l’Opposition.

REJET DU « CONGRÈS » ORGANISÉ PAR LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL LES 30 ET 31 MARS 2018

Nous les soussignés, cadres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS en sigle), faisons savoir à tous les membres du parti ainsi qu’à l’opinion nationale ce qui suit :

  1. Notre parti politique totalise 36 ans d’âge depuis le 15 février 2018. Il a survécu, non sans entraves, aux turbulences de la dictature de Mobutu et de celle de la dynastie Kabila encore en cours en République Démocratique du Congo. Cette performance lui a permis de s’affirmer dans l’opinion politique congolaise en se renforçant au fil du temps comme ‘’fille ainée de l’opposition » tout en confirmant le leadership visionnaire et incontestable de son chef des deux dernières décennies, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

  2. La mort du Président Etienne Tshisekedi le 1er février 2017 en Belgique dans des circonstances non encore élucidées, crée un vide difficile à combler dans la classe politique congolaise en général et au sein de notre parti en particulier. Un an après sa mort, sa famille biologique et le pouvoir de Kinshasa ne se mettent toujours pas d’accord sur les modalités de ses obsèques ; notre parti politique de son côté ne parvenait pas à organiser sa succession. Ce double désordre a profité au pouvoir en place qui récolte le fruit de l’affaiblissement du plus grand parti de l’opposition et donc d’un gigantesque concurrent électoral.

  3. Dans l’entretemps, les ambitions légitimes de ses collaborateurs se transforment en rivalités qui mettent en péril l’avenir et la cohésion du parti dans une guerre de succession mal gérée par l’actuel Secrétariat National à la tête du parti. Il devient ainsi nécessaire de sauver l’héritage de ce parti politique dont l’histoire se confond étroitement avec la lutte de la démocratisation du pays ; la disparition de l’UDPS ferait le lit de la dictature à Kinshasa et ferait perdre au pays un capital politique et une expérience immense de lutte démocratique non violente, prélude à l’avènement d’un État de droit.

  4. Pour parvenir à sauver le parti, il fallait restaurer son unité autour des valeurs qu’incarnait son charismatique président Etienne Tshisekedi à travers le rapprochement des deux pôles principaux qui s’affrontent : d’une part, celui conduit nominalement par le Secrétaire Général, et d’autre part celui représenté par Valentin Mubake, désigné par Tshisekedi, peu avant sa mort, Premier Ministre dans le cadre de l’Accord de la CENCO du 31 / 12 / 2016.

  5. Des obstacles juridiques insurmontables se dressent sur le chemin d’une convocation d’un Congrès en vue de remplacer le President Etienne Tshisekedi dont, essentiellement, l’obsolescence de l’article 26 des Statuts du Parti du 25 janvier 2013 qui prévoit le remplacement du président, lors du décès de ce dernier, par un triumvirat comprenant le Président de la Convention Démocratique du Parti (parlement du parti), le Président de la Commission Electorale Permanente du Parti et le Secrétaire Général pour assurer l’intérim du Président pour un délai ne dépassant pas 30 jours. Des trois organes, seul le Secrétaire Général est en place ; de plus le délai de prescription de 30 jours est très largement dépassé.

  6. Pour procéder au rapprochement des deux pôles majeurs du parti, il y a eu une initiative le 30 Mars 2017 par des secrétaires généraux et secrétaires généraux adjoints honoraires, plaidant en faveur d’un pacte pour une gestion transitoire consensuelle et réconciliante du Parti, qui a amené à une pétition signée par près de 8000 cadres et membres du parti à travers le pays et dans la diaspora et qui a suggéré l’organisation d’un CONCLAVE de l’unité devant déboucher sur une direction transitoire représentative des 4 zones linguistiques/géopolitiques du pays pour remettre notre parti debout.

  7. Plusieurs tentatives de négociations internes avec l’aide de personnalités neutres s’étalant sur plusieurs mois ont été organisées en vue d’harmoniser les points de vue pour l’organisation d’une rencontre de l’unité du parti devant déboucher à l’organisation d’une transition dans le parti et, in fine, d’un congrès vraiment représentatif des principales composantes linguistiques/géopolitiques du parti. Il convient ici de rappeler que, de son vivant, Mr. Etienne Tshisekedi en août 2016 instruit l’actuel Secrétaire Général de l’UDPS lors de sa nomination que sa principale mission était la réunification du parti.

  8. A ce jour, force est de constater que le parti est morcelé, le camp du Secrétaire Général refusant une entente. Une délégation de la Commission Technique Préparatoire d’un Conclave de l’Unité de l’UDPS, formée sur la base des 8000 signatures récoltées, a été reçue à la Permanence Nationale du parti à Kinshasa/Limete par le Secrétaire Général et a constaté le refus du camp de ce dernier à faire marche arrière sur un congrès unilatéral organisé par ledit camp.

  9. Nous dénonçons donc le passage en force emprunté par le Secrétaire Général et ses adjoints qui ont tenté de s’accaparer du label UDPS à travers un congrès non conforme aux dispositions statutaires (article 26) et dont les participants ont été recrutés en toute opacité pour un plébiscite programmé de certains cadres du parti. Aucun document préparatoire dudit congrès n’avait été largement circulé parmi les membres afin de récolter leurs avis et considérations.

  10. En guise de conclusion, nous contestons et rejetons catégoriquement le congrès que le Secrétaire Général vient d’organiser ces 30 et 31 mars 2016 pour cause de son illégalité et son caractère opaque et non représentatif de la diversité du parti. Nous ferons suivre ce rejet par des dispositions concrètes appropriées. Notre proposition à notre grande base pour le futur vous sera communiquée par voie de presse dans les jours et semaines à venir.
    Seule la lutte libère.

Tenons bon ! L’UDPS vaincra !

Kinshasa, le 31 mars, 2018

Ainsi fait au pays et dans la diaspora le 31 mars 2018

N° NOMS – POSTNOMS – PRENOMS CONTACTS

  1. ALI RISASI KASONGO Bernard, 0815791670 – 0977934858
  2. KIRINGA Claude, iluju.kiringa@gmail.com
  3. KILEMBE PANGU Albertine, 0998845591 – 0851648548
  4. MULUMBA KALAMBAYI TUJIBIKILA Victor, 0898847733 – 0900180202
  5. Dr LISSA TEMO Roger, 0999110474 – 0847195399
  6. Chef MUPOMPA BANTU MBALENGELA, 0815120827
  7. Mwami KIKUMBI ASANI 0813259093 – 0971926487
  8. BALEBELA Paul, paulbelbel@ymail.com
  9. MULENGEJI MUANA Willy CILENGI, Willy.cilengi@basf.com
  10. NKITA wa NKITA Rabby, 0910607133
  11. KABUKANYI Jean Marie Vianney, jmvianneyk@yahoo.fr
  12. VANGU Willy mboyo-di-tamba, vangu@wits.ac.za
  13. MVUNUKU Ruffin, +49136188479
  14. BOZINGA Eddy, bmfuru@hotmail.com
  15. NZUZI SEKIMAMBA Jean Marie 0901610290
  16. KAHUISA KAHANGA Robert, 0812406694
  17. TSHIMONA KADY Etienne, 0810649804 – 0905652453
  18. MAHA BAZE Roger, 0816042754
  19. Dr TSHIBANGU NTEKEMBA Charles, 0999153493 – 0853245506
  20. Dr TSHIMANGA TSHAMPATA Jack, 0999921314 – 0853004268
  21. Dr BEYA LUWANYI Exupéry, 0810824360 – 0990772759
  22. MUYAYA KALAMBAY Bruno, 0812084206
  23. NZEMINSE ISHONGO Jules, 0814583734
  24. MBEMBA NYANGI Simon, 0815883077
  25. BIBOMBE KALUILA Aimé, 0823569869 – 0971668223
  26. MYASTI MURAIRI Adélard, 0854235371 – 0823130021
  27. NGUMBU MUTSING Diallo, 0907483820 – 0822896049
  28. BILADI ABASI Richard, rbiladi1@gmail.com
  29. TAMBWE AMANI, 0823906059
  30. ILUNGA BELEBELELE Constantin, 0811970006
  31. NDEME BONGALI Maurice, 0814295467 – 0990251056
  32. WANDJA DJOLO KATOTO Victor, 0895030944 – 0820701771
  33. IMPATA OWES Médard, 0897246571 – 0970019680
  34. LUKOJI TSHIMANGA Pascal, 0847103657
  35. MBUYI KABAMBA John, 0816003385 – 0970245888
  36. NGONGO KITETE Raphaël, 0814656913
  37. NGENDA KAPUKU Martin, 0817973838 – 0993598899
  38. BWENDE SHABURWA Aimé, 0859447670 – 0815739848
  39. KABEYA MUNYOKA Honoré, 0999957431- 0828101412
  40. KIKUKAMA NDJOLOKO Paul, 0842592663
  41. ILUNGA BELBELELE Constantin, 0811970006
  42. KABONGO MUKENDI Touré, tkabongo65@hotmail.com
  43. ILUNGA MUANA MBUYI Philippe Claude, 0810669893 – 0974135252
  44. MPOYI MUANA TSHIMUNA, 0856151918 – 0811598330
  45. OLOMBI MONGA José, 0900316449 – 0854336657
  46. NTUMBA MOYA Nadège, 0815673185
  47. NTITA NTITA Pierre, 0812662915 – 0842664639
  48. KINDY MUSATI Abel, 0810759866 – 0975696734
  49. MUSOKI BARAKA, 0826153960
  50. KASEREKA VISIRI Justin, 0977329090
  51. BOPE BOPE Robert, 0856715681 – 0998313071
  52. BUNGA DIPANGA Franck, 0817942377
  53. ILUNGA KABWE Mandios, 0823545445
  54. MBAYA KAZADI Geneviève, 0824281328
  55. TSHISAWU BANTU Roger, 0999880287
  56. WABENGA MUPENDA Médard, 0810162194 – 0850738206
  57. MUSAFIRI NGUNA NANI Jean Pierre, 0829280836
  58. BONDO TSHIKALA Bovic, 0822776375
  59. LIOLE MBEKA Sylvain, 0811737928 – 0993430194
  60. ANGONOLO Charly, 0853557965
  61. MALINGOTO NDWIKALE Valentin, malindwikale@gmail.com
  62. KASHAMA AMANAKO, 0997852565 – 0905625453
  63. WELLE ALIMASI Pierre, 0813136585
  64. BOOTO EKIONEA Jean-Pierre, jpbooto@hotmail.com

A lire aussi

Les Oppositions congolaise, en Suisse, après avoir désigné un candidat commun.

RDC : Un coup de théâtre après une candidature commune de l’opposition

L’unité de l’opposition vient de voler en éclats seulement vingt-quatre heures après avoir choisi Martin …

Laisser un commentaire