Accueil / 2018 / avril / 04

Archives journalières : 04/04/2018

avril, 2018

  • 4 avril

    Empoisonnement de Skripal : La proposition russe rejetée par l’OIAC

    Dans une ambiance tendue, la Russie a échoué mercredi à convaincre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) de l’impliquer dans l’enquête sur l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal, lors d’une réunion qu’elle avait demandé à La Haye, au siège de l’organisation. Les représentants des 41 États membres du Conseil exécutif de l’OIAC s’étaient réunis à huis clos pour évoquer cette affaire, à l’origine des pires tensions Est-Ouest depuis la Guerre froide et d’une vague sans précédent d’expulsions croisées de diplomates. Au cours de cette réunion, la Russie, qui cherche à convaincre qu’elle n’a rien à voir avec l’empoisonnement à …

  • 4 avril

    Etats-Unis : La Garde nationale à la frontière avec le Mexique

    Le président américain Donald Trump a ordonné mercredi l’envoi de la Garde nationale à la frontière avec le Mexique pour contenir l’immigration clandestine et accroître la pression sur son voisin du Sud. Quelques heures plus tôt, la caravane de plus de 1.000 migrants d’Amérique centrale qui traversait le Mexique en direction des Etats-Unis afin d’y entrer clandestinement avait renoncé, dépassée par son ampleur. C’est précisément un reportage sur cette caravane qui avait poussé le président septuagénaire à monter en première ligne sur ce thème ces derniers jours, salves de tweets à l’appui. Son administration s’est immédiatement félicité de l’abandon du …

  • 4 avril

    Élections : La Corée du Sud décline toute responsabilité sur la machine à voter en RDC

    La Corée du Sud s’est, par la voie de son ambassadeur en RDC, Moon Jae-in, cité par Jeune Afrique, désolidarisé du contrat qui lie l’entreprise coréenne « Miru Systems », fabricant de la machine à voter, à la Céni. Nommément cité par Jeune Afrique, l’ambassadeur de la Corée du Sud décharge son gouvernement de toute implication dans le contrat conclu entre la Céni et le fabricant sud-coréen. Fin diplomate, l’ambassadeur sud-coréen s’est donc voulu prudent en contactant Jeune Afrique. Il redoute sûrement que la machine à voter ne ternisse l’image de son pays dans l’opinion publique congolaise. Aussi a-t-il pris …

  • 4 avril

    Moïse MUSANGANA : Un livre sur machine à voter en RDC

    « Qu’est-ce que le vote électronique ? Qu’est-ce que la machine à voter ? Ceni : un choix hypothétique et peu rassurant », c’est le titre de l’ouvrage écrit par le journaliste Moise Musangana Muamba, porté sur les fonts baptismaux jeudi 29 mars par Stéphane Kitutu, Dg de CCTV. En écrivant sur la machine à voter, l’auteur contribue au débat en cours dans l’opinion. Sur la scène politique congolaise, deux camps s’affrontent au sujet de cette technologie dont la Centrale électorale dit ne pas pouvoir se passer pour organiser la présidentielle de décembre 2018. Moïse Musangana, en se posant des questions dans …

  • 4 avril

    UDPS : Loseke s’insurge contre la décision du CNSA

     » Le CNSA a outrepassé sa mission et ses compétences lui confiées par l’Accord de la Saint-Sylvestre en voulant trancher des questions qui relèvent des cours et tribunaux « , a soutenu Tharcisse Loseke, président délégué de l’UDPS/Tshibala, au cours d’une conférence de presse organisée vendredi 30 mars à Kinshasa. Loseke s’insurge contre la décision prise par le Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA) en rapport avec le dédoublement voire le triplement de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDSP) de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Au terme d’une réunion marathon, jeudi 29 mars, l’institution dirigée par Joseph …

  • 4 avril

    UDPS : Du père au fils. Quelle honte !

    Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dit Fatshi, président nationale de l'UDPS.

    Pour FATSHI, la conquête du pouvoir figure parmi ses priorités.  » Je me sens suffisamment apte pour porter les espoirs des Congolaises et des Congolais, des combattantes et des combattants de l’UDPS. Aujourd’hui, mon programme est axé sur trois choses. La première, c’est l’unité. Tous ceux qui me connaissent savent combien je suis attaché à l’unité du parti. Le deuxième volet sera l’organisation. Je vais mettre l’accent sur la formation des cadres, des jeunes et des femmes du parti. Le troisième, c’est la conquête du pouvoir. Je pense que l’UDPS a passé 36 ans dans l’opposition. Je crois que nous …

  • 4 avril

    Nationalité : La MP est en train de ternir l’image de « Joseph KABILA »

    Joseph KABILA, président de RDC, en réunion avec les officiers de l'armée congolaise.

    Avec cette polémique sur la détention de la nationalité congolaise concurremment avec une autre étrangère, la majorité au pouvoir à Kinshasa devra boire sa coupe jusqu’à la lie. Dans son agitation à chercher à tout prix à barrer la route à Moïse Katumbi, dont le seul péché est de s’être déclaré candidat à la prochaine présidentielle, la Majorité présidentielle (MP) ne cesse de commettre des fautes qui ne font que ternir l’image notamment de son autorité morale aujourd’hui totalement isolée par la communauté internationale. Le peuple congolais et la communauté internationale ont déjà compris tous les subterfuges du régime de …

  • 4 avril

    Winnie MANDELA : Militante controversée de la lutte contre l’apartheid

    L’Afrique du Sud a continué mardi à rendre hommage à la « Mère de la nation » Winnie Mandela en célébrant « l’esprit de combat » de la militante acharnée mais controversée de la lutte contre l’apartheid. Pour la deuxième journée consécutive, célébrités et anonymes se sont succédé mardi devant sa modeste maison en briques rouges du township noir de Soweto pour présenter leurs condoléances. Dans son discours le plus controversé, en 1986, Winnie Mandela avait appelé à « libérer ce pays avec des allumettes », une référence au supplice du « collier » enflammé autour du cou des « traîtres ». Winnie s’était aussi entourée d’un groupe de jeunes …

  • 4 avril

    Mexique : Trump enverrait des soldats protéger la frontière sud des Etats-Unis

    Donald Trump a assuré mardi qu’il enverrait des soldats protéger la frontière sud des Etats-Unis, rendue poreuse selon lui par le laxisme des autorités mexicaines et les décisions délibérées de son prédécesseur, Barack Obama. « Jusqu’à ce que nous ayons un mur et une sécurité adéquate, nous allons protéger notre frontière avec notre armée, c’est un grand pas. Nous ne l’avons jamais fait auparavant, en tout cas pas beaucoup », a déclaré M. Trump. L’ambassadeur du Mexique aux Etats-Unis a immédiatement fait savoir qu’il avait demandé des explications aux autorités américaines. « Nous partageons le but d’une frontière sûre, mais ne sommes pas …

  • 4 avril

    Jugement : Les Brésiliens réclament l’emprisonnement de Lula pour corruption

    Plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans les rues du Brésil mardi soir pour réclamer l’emprisonnement de Lula, à la veille d’un jugement qui pourrait contraindre l’ex-président de gauche à purger dès les prochains jours une peine de 12 ans de réclusion pour corruption. Mercredi, la Cour suprême (STF) doit décider si elle accorde ou non à Luiz Inacio Lula da Silva un « habeas corpus » qui lui éviterait de se retrouver derrière les barreaux tant que tous les recours ne seront pas épuisés, ce qui pourrait durer des mois voire des années. « S’ils concèdent l’habeas corpus, nous sommes …