dimanche , 20 octobre 2019
Accueil / Élections / « UDPS/Tshisekedi et alliés » : Coalition électorale de l’UDPS/Limete

« UDPS/Tshisekedi et alliés » : Coalition électorale de l’UDPS/Limete

Dernière mise à jour, le 28 mars 2018 à 07:55

Le Président intérimaire Jean-Marc Kabund-A-Kabund, secrétaire général va incessamment lancer la coalition électorale dénommée « UDPS/Tshisekedi et alliés « . Selon certaines informations, la structuration et la Charte de cette plateforme électorale est fin-prête et sa publication ne serait plus qu’une question d’heures ou de quelques jours. Les Présidents de plusieurs partis politiques de l’Opposition se sont bousculés au portillon pour adhérer à ce regroupement électoral. Normal quand on sait que l’UDPS leur assure le seuil national de représentativité de 1% imposé par la nouvelle loi électorale comme conditions d’éligibilité aux législatives. Aucun petit parti politique et même un moyen ne peut à lui seul satisfaire à la conditionnalité du seuil de 1%. D’où l’obligation de faire partie des regroupements politiques comme cette coalition électorale  » UDPS/Tshisekedi et alliés « .

L’UDPS du Vénérable Etienne Tshisekedi Wa Mulumba dirigé par le Président intérimaire Jean-Marc Kabund-A-Kabund, secrétaire général va incessamment lancer la coalition électorale dénommée « UDPS/Tshisekedi et alliés « . Selon certaines informations, la structuration et la Charte de cette plateforme électorale est fin-prête et sa publication ne serait plus qu’une question d’heures ou de quelques jours. Il est prévu que les partis politiques membres de cette coalition électorale évoluent en satellite autour de l’UDPS de la  » 10ème-Rue « .

Les Présidents de plusieurs partis politiques de l’Opposition se sont bousculés au portillon pour adhérer à ce regroupement électoral. Normal quand on sait que l’UDPS leur assure le seuil national de représentativité de 1% imposé par la nouvelle loi électorale comme conditions d’éligibilité aux législatives. Aucun petit parti politique et même un moyen ne peut à lui seul satisfaire à la conditionnalité du seuil de 1%. D’où l’obligation de faire partie des regroupements politiques comme cette coalition électorale  » UDPS/Tshisekedi et alliés « .

Ce raisonnement est aussi valable pour la présidentielle. A l’Opposition, c’est l’UDPS qui a l’effectivité jusque dans le fin fond du pays quadrillé par ses innombrables sections et ses cellules avec des millions de membres effectifs. Aucun autre parti politique de l’Opposition n’a ces deux atouts pour les législatives avec le seuil national de 1% des suffrages exprimés et la présidentielle dans le mode de scrutin à un seul tour où le Président de la République est élu, pas avec les 51% des voix mais à la majorité simple.

On sait qu’à l’UDPS/Kibassa, les émissaires plénipotentiaires dépêchés par Jean-Marc Kabund-A-Kabund, le Président ai continuaient à négocier à huis clos jusqu’hier avec la XIIème Rue. Les discussions bloquaient sur la dénomination de la plateforme  » UDPS /Tshisekedi  » que les Kibassistes jugent restrictif.

L’adhésion de l’UDPS/Kibassa est chose acquise à condition de lever cette seule divergence. Jamais encore en RDC on n’a vu d’aussi grandes manœuvres politiques à la veille d’une élection par la formation des plateformes politiques à la MP tout à l’Opposition. L’explication est à trouver dans la nouvelle loi électorale avec sa condition de seuil national de représentativité de 1% pour les législatives qui est à la base de cette valse de positionnement et repositionnement de partis politiques compétiteurs.

Ce sont les plus grands comme l’UDPS qui sont les plus courtisés. Car ils ont réponse à tout. D’où ils vont imposer des critères rigoureux d’adhésion à leurs plateformes. Ne pourra y adhérer le parti politique qui veut. Ce sont les grands qui assurent la couverture des petits. On comprend dès lors les motivations de la dénomination  » UDSPS/Tshisekedi et alliés « . Ce qui veut dire que c’est l’UDPS de la 10ème-Rue qui conduit la barque.

A la différence de la méga-plateforme  » Rassemblement des forces politique et sociales acquises au changement  » (Rassemblement) créée à Genval/Bruxelles où toutes les plateformes membres étaient égales. Cette plateforme « UDPS/Tshisekedi et alliés  » verra le jour moins de deux semaines après la création en Afrique du Sud de la plateforme électorale dénommée  » Ensemble pour le changement  » présidée par Moïse Katumbi Chapwe, son candidat Président de la République qui a même présenté son programme de gouvernement alors qu’il est toujours membre du  » Rassemblement ».

[KANDOLO M.]

A lire aussi

Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des …

Laisser un commentaire