dimanche , 19 août 2018
Accueil / Élections / RDC : La MP de « Kabila » remet en cause la nationalité de Katumbi alors que « Kabila » lui-meme est accusé d’être rwandais
Moise Katumbi et "Joseph Kabila"
Moise Katumbi et "Joseph Kabila"

RDC : La MP de « Kabila » remet en cause la nationalité de Katumbi alors que « Kabila » lui-meme est accusé d’être rwandais

Dernière mise à jour, le 25 mars 2018 à 10:26

De quel droit les partisans et courtisans du Pouvoir peuvent se permettre de remettre en cause la nationalité de Katumbi sans aucune restriction alors que les mêmes propos contre les personnalités de la Majorité coûtent arrestation. Un sage de chez moi à Kibombo disait :  » Il ne faut pas remuer la merde il va sentir très mauvais « . Pour ma part – Moise Moni Della, Président de CONADE -, je dis que le Président Kabila est Congolais et le gouverneur Moïse Katumbi l’est aussi. Ils ont représenté notre pays au plus haut niveau, c’est ridicule de vouloir aujourd’hui remettre en cause leurs nationalités. Les Congolais et tous les démocrates du monde entier n’accepteront pas la discrimination raciale, l’exclusion.

Le procès aussi spécieux qu’inutile en nationalité contre Moïse Katumbi soulève une vague d’indignations et de protestations chez tous les démocrates. Dans ce flot de réactions, celle de Moïse Moni Della, opposant notoire depuis une trentaine d’années. En voici la substance.

Moise Katumbi fait aujourd’hui l’objet des injures, colportages montages, chantages, diffamations accusations de toutes sortes. Après la séquence peu glorieuse de l’affaire dite « Stoupis », pour l’empêcher de se présenter à l’élection présidentielle, la majorité mécanique et, factice du pouvoir finissant, décadent, avilissant, titubant du président Kabila vient d’exhumer une vieille recette de discrimination raciale basée sur la couleur de la peau, la longueur du nez, la couleur des yeux.

C’est un débat très intéressant à condition qu’on n’arrête pas les gens. De quel droit les partisans et courtisans du Pouvoir peuvent se permettre de remettre en cause la nationalité de Katumbi sans aucune restriction alors que les mêmes propos contre les personnalités de la Majorité coûtent arrestation. Un sage de chez moi à Kibombo disait :  » Il ne faut pas remuer la merde il va sentir très mauvais « . Pour ma part, je dis que le Président Kabila est Congolais et le gouverneur Moïse Katumbi l’est aussi. Ils ont représenté notre pays au plus haut niveau, c’est ridicule de vouloir aujourd’hui remettre en cause leurs nationalités. Les Congolais et tous les démocrates du monde entier n’accepteront pas la discrimination raciale, l’exclusion.

Après la deuxième guerre mondiale on a dit :  » plus jamais ça « . L’Onu est la réponse à la discrimination et à l’abomination. Ce qui explique sa mission de pacification à travers le monde. La Côte d’Ivoire a basculé dans la violence à cause d’une telle aberration. Maintenant que Moise Katumbi met le cap sur les élections avec un programme, une superstucture, un candidat à l’élection présidentielle, il serait mieux de l’attaquer sur ce registre. C’est démocratique, c’est de bonne guerre dans une démocratie. La Majorité aurait beaucoup plus à perdre dans ce débat de nationalité que Moise Katumbi. N’oublions pas qu’il y a un moratoire à ce sujet. Vital Kamerhe était bien inspiré pour éviter des déchirements.

[Moise Moni Della, Président de CONADE]

A lire aussi

FCC de « Kabila » : Volonté dominante pour imposer le dauphin

La manière dont il a été procédé à ce choix laisse présager une volonté dominante …

Laisser un commentaire