samedi , 21 juillet 2018
Accueil / Société / Genre / Comportement inacceptable du SG : Lettre ouverte au Chairman du MLC Jean-Pierre BEMBA

Comportement inacceptable du SG : Lettre ouverte au Chairman du MLC Jean-Pierre BEMBA

Dernière mise à jour, le 24 mars 2018 à 08:47

En date du 8 mars 2018, j’avais adressé une lettre ouverte à Madame Bazaiza ou je mettais en doute ses déclarations politiques sur les enjeux politiques qui prévalent actuellement dans notre pays sur l’accord de la St Sylvestre, sur le calendrier électoral de Corneille Nangaa et surtout sur les alliances contre nature avec l’UNC de Vital Kamerhe, qui est un parti au service des criminels Paul Kagamé et alias « Joseph Kabila » pour lui dire en gros qu’elle faisait fausse route. Le Peuple Congolais ne retrouve pas dans politique. Incapable de répondre a un débat de fond, au lieu soit de se taire ou de designer un autre responsable du MLC, de venir à sa rescousse, elle s’était adressée à sa fille, Honorine Masudi pour m’invectiver. Je joins à la présente les photos de la maison de mes défunts parents à Kisangani et je n’ai pas honte d’eux, car de leurs vivants, et malgré qu’ils aient tout perdu pendant la rébellion 1963-1965, ils m’ont permis, en raclant leurs tiroirs pour me permettre d’aller étudier à Paris et je profite de cette occasion pour leurs rendre hommage.

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR JEAN-PIERRE BEMBA, PERIDENT NATIONAL DU MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO (MLC)

Excellence Monsieur le Président,  (Avec  l’expression de mes déférents hommages)

Concerne : La révocation de Eve Bazaiba, Secrétaire Générale du MLC

En date du 8 mars 2018, j’avais adressé une lettre ouverte a Madame Bazaiza ou je mettais en doute ses déclarations politiques sur les enjeux politiques qui prévalent actuellement dans notre pays sur l’accord de la St Sylvestre, sur le calendrier électorale de Corneille Nangaa et surtout sur les alliances contre nature avec l’UNC de Vital Kamerhe, qui est un parti au service des criminels Paul Kagamé et alias « Joseph Kabila » pour lui dire en gros qu’elle faisait fausse route. Le Peuple Congolais ne retrouve pas dans politique. Incapable de répondre a un débat de fond, au lieu soit de se taire ou de designer un autre responsable du MLC, de venir à sa rescousse, elle s’était adressée à sa fille, Honorine Masudi pour m’invectiver. Je joins à la présente les photos de la maison de mes défunts parents à Kisangani et je n’ai pas honte d’eux, car de leurs vivants, et malgré qu’ils aient tout perdu pendant la rébellion 1963-1965, ils m’ont permis, en raclant leurs tiroirs pour me permettre d’aller étudier à Paris et je profite de cette occasion pour leurs rendre hommage.

La chronologie de mes discussions avec Honorine Masudi, la fille de Eve Bazaiba, qui se dit être médecin.

Après m’avoir insulté au téléphone, le dimanche 11 mars 2018 a 14 :50 heure de Londres, sur instruction de sa mère, Eve Bazaiba, sa fille, Honorine Masudi avait continué de se moquer de moi sur Messenger. Par souci d’honnête intellectuelle, je vais reproduire ici la chronologie de nos échanges :

H.M. : « Renseigne-toi, tu auras la réponse ».  ( Lundi 12 mars 2018 à  12 : 18, heures de Londres ) Par la suite, elle a publié, avec l’autorisation de sa mère,  les photos de la maison familiale de mes défunts parents à Kisangani.  Photos qu’a mon tour je publie, car je n’ai pas honte de mes origines modestes. Elle poursuit ensuite : à 12 :52 heures de Londres ce même lundi 12 mars 2018 :

H.M. « Kieeee, Immature, Envoie la notre (photo de leur maison). Conseil trop des corticoïdes pour un homme c pas bien ».

MOI : « C’est ta mère qui est immature. Tu as fais quelles études ? Tu n’as aucun niveau pour discuter avec moi. Je ne te répondrai plus. C’est à ta mère de prendre ses responsabilités. Tu es une nullité rien qu’à te lire. On sent  que tu n’a même pas terminé tes études primaires. Tu es maudite a jamais et c’est ta mère qui t’a vendue au diable. »

H.M. «  kieeee. Tu es agité, kieee, Osuki. Tu as mal choisi l’adversaire, tu es irresponsable osuki ». Puis elle ajoute : « Je suis medecin, et toi ? Kieeee ». « Tu es mal informe, uko natafuta succès, yenga kwanza nyumba yenu. Elle poursuit encore : « Je suis médecin, j’ai un frère pilote et l’autre juriste Mon père est médecin. Et toi ?. Ensuite elle qui est médecin dans je ne sais quel hôpital, qui ne m’a jamais ausculté m’infecte une maladie imaginaire en disant avec désinvolture ce qui suit : «  Soigner kwanza ba cancer ku muili yako. Et surtout grand merci pour la publicité a mon egards ». A la fin elle en rajoute à ses insultes a mon endroit :«  Ukomupubavu ». Des phrase en swahili pourront vous être traduites

Comme vous pouvez le constater, Excellence, Monsieur le Président, je n’ai plus poursuivi d’échanges significatifs avec cette fille mal élevée par sa mère et je voudrais ici vous exposer les motifs qui me poussent a réclamer la révocation pure et simple de madame Eve Bazaiba du poste de secrétaire général d’un grand parti comme le MLC, qui avait connu ses heures de gloire  pendant la période 2001-2007 et que cette dame insolente et arrogante est en train de ruiner.

Mais avant toute chose, j’aimerais vous rappeler ici qu’en tant que Conseiller chargé des questions stratégiques au Cabinet du Ministre des Affaires Étrangères M. Ramazani Baya, j’avais pris ma carte de membre au cours de la période 2005-2007 et je payais régulièrement ma contribution mensuelle au parti. Ceci étant, voici mes réquisitions :

Excellence Monsieur le Président,

Puisque madame Bazaiba va me lire en copie, je voudrais ici lui rappeler quelques principes juridiques de base liees au respect de l’individu.

1. Du droit a la vie privée

La vie privée est comprise comme la sphère d’intimité de chacun et s’oppose totalement à la vie publique. C’est en fait ce qui dans la vie de chacun ne regarde personne d’autre que lui et ses intimes. Je joins

Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.. (La Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen de 1789.)

Excellence Monsieur le Président,

Est-ce-que madame Bazaiba, qui se dit juriste, respecte-t-elle ma vie en tant qu’un être humain, je crois que non, car se préjugeant  comme un être supérieure, elle peut s’autoriser de me traiter n’importe comment et c’est ce qui fait pour les 80.000.000 des congolais qu’elle considère comme des moins que rien. Comme elle s’estime être une  nantie vivant dans des palaces, elle n’a rien à faire avec ma vie privée. Pour preuve, elle a donné à sa fille d’insuter la mémoire de mes parents et de moi-même en publiant des photos qui sont du domaine strictement privée. Il faudra qu’elle livre le nom de son photographe, sinon, si un danger arrivait a un  des membres de ma famille elargie qui occupent cette maison après le décès de mes parents, elle sera tenue pour responsable. Ma mere est decedee le 10 juillet 2010, et mon père le 17 mai 2017.

Excellence Monsieur le Président,

Les articles qui suivent sur le respect de la vie privée des individus sont ceux de la constitution du 18 février 2006, toujours en vigueur dans notre pays. Elle (Eve bazaiba) qui se réclame du « respect de la constitution », devrait observer ces  dispositions constitutionnelles suivante :

Article 16

La personne humaine est sacrée. L’État a l’obligation de la respecter et de la protéger.

Toute personne a droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi qu’au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l’ordre public, du droit d’autrui et des bonnes mœurs.

  • Nul ne peut être tenu en esclavage ni dans une condition analogue.
  • Nul ne peut être soumis à un traitement cruel, inhumain ou dégradant.
  • Nul ne peut être astreint à un travail forcé ou obligatoire.

Article 23

Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit implique la liberté d’exprimer ses opinions ou ses convictions, notamment par la parole, l’écrit et l’image, sous réserve du respect de la loi, de l’ordre public et des bonnes mœurs.

Article 29

Le domicile est inviolable. Il ne peut y être effectué de visite ou de perquisition que dans les formes et les conditions prévues par la loi.

Article 31

Toute personne a droit au respect de sa vie privée et au secret de la correspondance, de la télécommunication ou de toute autre forme de communication. Il ne peut être porté atteinte à ce droit que dans les cas prévus par la loi.

Excellence Monsieur le Président,

2. Du droit à l’image

Le droit à l’image est dans certains pays le droit de toute personne physique à disposer de son image entendue comme l’ensemble des caractéristiques visibles d’un individu permettant son identification.

Excellence Monsieur le Président,

3. Du respect du aux des aines

Le respect de nos ainés en islam n’est pas seulement un signe de moral ou de respect mais c’est avant tout un devoir !! Dans une époque où les jeunes sont mis en avant au détriment des plus agés on arrive à des situations graves : délaissement des parents losqu’ils arrivent à un certain âge, multiplication des maisons de retraites, maltraitance des malades agés dans les hopitaux… ils sont déja mort avant qu’ils soient véritablement mort!!! la société occidentale déconsidère la place de nos ainés dans la société…personne n’a oublié la canicule de 2003 lorsque des milliers de morts isolés chez elles pendant que leur enfants étaient en vacance  ! comme si leur parents etaient une contrainte…l’islam condamne avec force ce genre de comportement.

Je rappelle à Madame Eve bazaiba de reeduquer ses enfants en leurs les exigeant de lire tous les jours les versets bibliques ci-apres :

Lévitique 19:32 : » Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard. Tu craindras ton Dieu. Je suis l’Eternel. »

Éphésiens 6:1-4 : « Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. »

1 Timothée 5:1 : « Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père; exhorte les jeunes gens comme des frères, »

Proverbes 20:29 : « La force est la gloire des jeunes gens, Et les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards. »

4. Du droit du respect du de la famille

Une famille  est une communauté d’individus réunis par des liens de parenté existant dans toutes les sociétés humaines, . Elle est dotée d’un nom, d’un domicile, et crée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle (notamment entre époux, d’une part, et entre parents et enfants, d’autre part), censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif. Si cette notion est universelle, le nombre d’individus qu’elle inclut ou la solidarité accordée est variable, c’est même une des notions centrales dans la culture. Il en découle de grandes différences par exemple dans le droit, dans la transmission du patrimoine ou la religion.

Lorsque madame Bazaiba, permet a sa fille de fouiner dans des affaires internes d’une autre famille en cherchant de l’humilier publiquement, c’est qu’elle n’a aucun respect pour la notion de la famille. Pour preuve, quelle genre d’education a –t-elle donnee a ses enfants ? Aucun parent congolais digne ne peut pas transmettre une telle education que l’on appelle en Swahili « Haramu » et le terme n’est pas fort. Elle devra inculquer a ses enfants les valeurs ci-apres :

  • Le respect de soi
  • Le respect des autres
  • La politesse et l’étiquette
  • Les responsabilités

Mais hélas, je pense c’est trop tard, sa fille a franchi le Rubicon.

Excellence Monsieur le Président,

6. Des injures contre les 80.000.000 des congolais vivant dans le dénuement, la précarité et la pauvreté

Art. 1er. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ». (La Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen de 1789.)

Survivre est une lutte commune à des millions de Congolais. Le taux de chômage toujours en augmentation ne veut plus rien dire pour le Congolais lambda sinon à lui rappeler la nécessité d’une nouvelle classe politique pour ce pays. Mais les chômeurs peuvent se consoler, les travailleurs ne sont pas payés. Eve Bazaiba, comme tous les autres politiciens congolais, qu’ils soient de la « fausse majorité » ou de la « fausse opposition » personne n’a songee aux misères du peuple congolais.

Mais il y en a eu un, et un seul, qui mort déjà, il s’appellait Z’Aidi Ngoma qui avait mis le 12 février 2004 au quartier Mbudi (ouest de Kinshasa) en accord avec  les syndicats de l’Administration publique et le gouvernement de transition 1+4 il s’agit de L’accord de Mbudi, apppelé «contrat social de Mbudi» ou «contrat social de l’innovation», devrait permettre d’atteindre ce chiffre pour la période 2015-2016 en USD.

14 années sont passées, je profite de cette occasion pour lui rendre un hommage posthume. D’autres s’en serviront le moment venu.

  1. ( Huissier (Fonction publique) 200
  2. Enseignant EPSP le moins gradé 200,
  3. Policier le moins gradé 200,
  4. Militaire moins gradé 300,
  5. Infirmier 300 ,
  6. Médecin : – Moins gradé – Plus gradé 2000 ; 4500
  7. Magistrat : – Moins gradé – Plus gradé 2000 ; 4500,
  8. Prof d’université 5000, Assistant d’université 1500 ,
  9. Secrétaire Général/Fonction Publique 2000

Alors est-ce un crime d’être pauvre ? En se moquant de moi-même et de mes défunts parents, le fille de Eve Bazaiba et elle-même se moquent de 80.000.000 des congolais pauvres, et demain elle va les demander leurs suffrages ?

Excellence Monsieur le Président,

Loin de moi l’idée d’interférer dans le choix politique de l’alliance que le MLC vient de signer dernièrement avec le PALU, les motifs qui me pousse a vous demander sa révocation sont deux ordres :

  1. Son incompétence,
  2. Le fait de la domestication du parti en le chosifiant et d’en faire une affaire de famille.

Tout en vous réitérant me très déférents hommages, Excellence Monsieur le Président, je vous saurais gré d’accorder à la présente, l’urgence qu’elle mérite.

Fait à Londres, le 13 mars 2018.

Mbelo LISALIKO WENDA

A lire aussi

RDC : Le processus électoral risque de prendre de l’eau

Le processus électoral risque de prendre de l’eau. La faute au manque de volonté politique. …

Laisser un commentaire