samedi , 21 juillet 2018
Accueil / 2018 / mars / 19

Archives journalières : 19/03/2018

mars, 2018

  • 19 mars

    RDC : « Kabila » doit libérer le corps de Rossy

    Dernière mise à jour, le 21 mars 2018 à 11:03 La famille biologique de Rossy Mukendi, le corps académique de l’UPN (Université Pédagogique Nationale), les activistes du Collectif 2016 ainsi que les responsables du CLC (Comité Laïc de Coordination), organisateurs de la marche du dimanche 25 février 2018, en marge de laquelle il avait été tué par balles à la paroisse Saint Benoît, à Lemba, ne savent plus à quel saint se vouer. Alors qu’ils avaient programmé la levée du corps de ce chrétien catholique et enseignant du supérieur pour ce jeudi 15 mars 2018, ils se trouvent devant le …

  • 19 mars

    RDC : Dernière session parlementaire de la législature de 2011

    La session ordinaire du Parlement qui s’est ouvert ce jeudi 15 mars 2018 devrait être la toute dernière de la législature de 2011 qui aurait dû, en principe, s’arrêter en 2016. Mais, elle a bénéficié d’un bonus de glissement de deux années supplémentaires à cause de la non organisation dans les délais constitutionnels des élections présidentielle et législatives nationales. Finies les vacances parlementaires en RD Congo. Après un mois et demi de répit, députés nationaux et sénateurs reprennent le chemin du « Château de Versailles » rd congolais ce jeudi 15 mars. En attendant le projet de calendrier que les …

  • 19 mars

    RDC : Les vraies raisons du divorce Gizenga – « Kabila »

    Antoine Gizenga, président du parti politique PALU

    Dernière mise à jour, le 22 mars 2018 à 01:42 Dans une intervention sur Top Congo, un autre cadre du parti, Gizanga a donné les vraies raisons du divorce entre le PALU et la famille politique du chef de l’Etat. A l’en croire, il était convenu en 2006, dans le deal électoral entre « Nationalistes de gauche », que la Majorité présidentielle devait soutenir le candidat du Palu à l’élection présidentielle à l’expiration des deux mandats de Joseph Kabila à la magistrature suprême. Selon ce haut cadre du PALU, sa formation politique a respecté sa part de contrat en soutenant …

  • 19 mars

    Poutine, prendra-t-il sa retraite en 2024 ?

    Vladimir Poutine fête sa victoire attendue à la présidentielle, le 18 mars 2018 à Moscou

    Dernière mise à jour, le 20 mars 2018 à 04:05 Avec un score dépassant 76%, il est conforté comme l’homme incontournable de son pays, qu’il a replacé au premier rang sur la scène internationale au prix d’un climat de Guerre froide. Alimentée par le conflit syrien, la crise ukrainienne ou les accusations d’ingérence russe dans l’élection de Donald Trump, la confrontation Est-Ouest s’est encore accentuée depuis que Londres accuse Moscou d’avoir empoisonné un ex-espion russe au Royaume-Uni, ce que Vladimir Poutine a qualifié dimanche de « grand n’importe quoi ». En 2024, au terme de son quatrième mandat, Vladimir Poutine aura dirigé la …