Accueil / Société / Armée et Police / Tension et violence en RDC : NFHRC accuse « Joseph KABILA »

Tension et violence en RDC : NFHRC accuse « Joseph KABILA »

Dernière mise à jour, le 17 mars 2018 à 11:36

Selon le Conseil national des droits de l’homme (NFHRC, National Federation of Human Rights Council), les atrocités commises en République Démocratique du Congo (RDC) font partie d’un plan du régime du président Joseph Kabila, visant à mobiliser les tensions et la violence afin de conserver le pouvoir. C’est une allégation très choquante contre le président congolais. Accusation que balaye d’un revers de la main le Premier ministre de la RDC, Bruno Tshibala Nzenze, lors d’un entretien à l’émission HardTalk de la BBC.

La République Démocratique du Congo (RDC) possède des atouts qui devraient faire l’envie de l’Afrique: de vastes terres productives, des ressources naturelles abondantes et une population jeune. Mais le potentiel de la RDC reste insatisfait grâce à l’instabilité politique, la violence communautaire et la corruption. Stephen Sackur s’entretient avec le premier ministre du pays, Bruno Tshibala, un ancien opposant au président Kabila qui le sert maintenant. La RDC peut-elle trouver un chemin vers la prospérité ?

[vidéo : BBC]

A lire aussi

RDC : Hommage à l’artiste sculpteur Alfred LIYOLO LIMBE M’PUANGA

L’illustre artiste sculpteur, fils de M’PUANGA Albert et de BONKUMU Céline, est né le 30 …

Laisser un commentaire