Accueil / Culture /  »Catch et albinisme » : Un film sur la carrière du catcheur congolais Mwimba Texas

 »Catch et albinisme » : Un film sur la carrière du catcheur congolais Mwimba Texas

Le film  »Catch et albinisme » a été projeté à l’Université Protestante au Congo (UPC) hier mercredi 28 février. Organisée avec le concours de l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa, la projection de ce film sur la carrière du catcheur congolais Mwimba Texas a été au cœur du débat à la salle  »American corner ». L’occasion a été propice pour interpeler les consciences sur la nécessité de lutter contre toute discrimination à l’égard des albinos en RDC.

Réalisée en 2015, cette œuvre cinématographique de Mme Soizic Sanson, une Française intéressée par la vie des albinos au Congo, a permis au public d »’American corner » d’apprécier les prouesses de Mwimba Texas, ce catcheur albinos congolais qui a eu le mérite de n’avoir essuyé aucune défaite durant toute sa carrière. Il n’aura à peine connu que quelques nuls, aux côtés des centaines de victoires remportées.

Ce parcours élogieux a aussitôt attiré l’attention de la réalisatrice française qui s’est, dès lors, mise à mener des recherches sur la vie des albinos en RDC. Soizic Sanson a consacré plusieurs mois à filmer les combats de Mwimba Texas face aux catcheurs ancrés dans les pratiques fétichistes. Elle s’est parallèlement focalisée sur les activités de la fondation  »Mwimba Texas » que l’athlète a créée pour voler à la rescousse des personnes vivant avec l’albinisme comme lui.

LA REVALORISATION DES ALBINOS

 »Catch et albinisme » ammène les cinéphiles à s’intéresser aux campagnes de sensibilisation menées à travers le pays par celui qu’on a plus connu comme président du catch club InterAfrica. Le héros du film documentaire s’emploie à convaincre les albinos de cesser de se sous-estimer, malgré la déconsidération dont ils sont victimes au sein de la société. Mwimba Texas les convie à s’accepter comme ils sont, mais à développer un mental fort pour se surpasser et lutter contre toute discrimination.

La fondation  »Mwimba Texas », révèle le film, s’adonne aussi à mener un volet philanthropique à son combat pour la revalorisation des albinos. Elle leur apprend à se protéger des rayons solaires en portant des lunettes fumées et à préserver leurs peaux, exposées au cancer, en appliquant une crème appropriée.

La Fondation intervient, en outre, sur le volet social, en octroyant des bourses aux élèves et étudiants souffrant d’albinisme, et en prenant en charge des soins médicaux voire des enterrements des personnes démunies.

LUTTER CONTRE LES PREJUGES

C’est avec beaucoup d’attention et de considération que le film a été suivi dans la salle. Le public a apprécié l’humanisme de l’athlète Texas qui, avec ses revenus du catch, s’est consacré à apporter de l’aide à ses semblables.

 » Ce film sert de moyen pour pallier toute forme de discrimination à l’égard des personnes vivant avec albinisme et tâche de promouvoir ce qu’elles valent dans une société comme la nôtre « , commente à ce propos Mwimba Texas, qui était présent dans la salle.

S’en est suivi le témoignage de M. Junior N’kashama, l’un des membres de la fondation  »Mwimba Texas », qui a bénéficié d’une formation à l’étranger. D’après lui,  »les albinos ne font plus face aux préjugés de nos jours qu’autrefois. Ils réussissent peu à peu à s’intégrer dans différents milieux et occupent aussi des places de choix, comme toute autre personne  » normale  » ».

L’ITINERANCE DU FILM CONTINUE

Pour la circonstance, les étudiants de l’UPC et d’autres invités présents dans la salle ont écouté l’intervention de Mme Nancy Ndomatezo, coordonnatrice adjointe de la fondation  »Voir avec le cœur ». Elle a relaté comment cette organisation soutient les personnes vivant avec handicap, et s’apprête à intégrer les albinos dans un projet de formation en informatique adapté aux non voyants, pour préserver leurs vues de la cécité.  » Il s’agit d’un programme audible qui permettra aux albinos d’utiliser les ordinateurs juste en se servant de l’écoute « , a révélé Mme Nancy Ndomatezo.

Séance tenante, la fondation  »Mwinda Texas » a procédé à la vente du livre de Patricia Willocq, une photographe européenne qui s’est dévouée pour la cause des albinos vivant en RDC.Les frais perçus sont destinés à soutenir la fondation qui totalisera ses 20 ans d’existence le 29 juin prochain, a déclaré l’athlète congolais.

 » Projeté pour la deuxième fois à Kinshasa, après la première à la Halle de la Gombe, le film  »Catch et albinisme » continue son itinérance à travers le monde. Sa diffusion sur petit écran n’est pas encore autorisée par l’auteur « , a fait remarquer Mwimba Texas.

[Tania MUBUADI et Yves KALIKAT]

A lire aussi

Moise KATUMBI [sur ecran] lors de son speech au meeting d'Ensemble du 09 Juin 2018.

Moïse KATUMBI : Le faussaire ?

 » Conformément à l’article 223 de la Constitution de la République Démocratique du Congo, le …

Laisser un commentaire