mercredi , 30 septembre 2020
Dernières nouvelles
Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_3f75_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033
Accueil / Élections / RDC : Portrait de Ramazani SHADARY alias « coup sur coup »

RDC : Portrait de Ramazani SHADARY alias « coup sur coup »

« Nous allons droit aux élections qui doivent se tenir le 23 décembre prochain. C’est la mission qui m’est confiée par l’initiateur du parti Joseph Kabila. Nous dévons gagner ces élections à tous les niveaux. Pour y arriver, nous devons travailler la main dans la main ». Ce par ces propos que le nouveau secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie s’est exprimé devant une foule dense au siège du parti, lors de la traditionnelle cérémonie de remise et reprise.

Surnommé « coup sur coup », Emmanuel Shadary n’a pas gardé sa langue dans la poche. Il a tenu à interpeller chaque membre de son parti. Quelle que soit sa situation géographique, chaque membre doit commencer à réfléchir sur comment faire pour que cet objectif devienne une réalité. Pour permettre au secrétariat permanent de commencer le travail, sur instruction du chef de l’Etat, toutes les fédérations doivent déposer, au plus tard ce vendredi à 15heures, les noms de 3 à 5 candidats qui seront désignés comme secrétaire exécutif du bureau.

LA VERITABLE BATAILLE COMMENCE

« L’homme de situations difficiles » a déclaré tout haut qu’avec sa nomination dans le cadre de l’organisation des élections qui pointent à l’horizon, la véritable bataille commence. « Nous sommes au front corps à corps, coup sur coup », a-t-il lâché. Car, l’objectif est de gagner les élections, a-t-il mentionné.

Dans les jours qui viennent, a fait savoir Emmanuel Shadary,  » nous mettrons les gens dans la rue pour réclamer les élections ». Et désormais, chaque dimanche, nous devons aller prier et mettre les offrandes ». L’Eglise est un patrimoine commun. La personne qu’on ne verra pas à l’Eglise tous les dimanches, sera qualifiée de traître. Nous sommes tous des chrétiens, nous n’avons peur de personne », a martèle le nouveau patron de l’exécutif du PPRD qui donnait des orientations à ses camarades membres du parti.

Par ailleurs, Emmanuel Ramazani a remercié l’initiateur du parti pour la confiance placée en sa personne en lui confiant une lourde responsabilité : celle conduire les troupes du PPRD aux joutes électorales. Il a insisté sur l’unité au sein du parti. « Nous avons besoin de tous pour l’atteinte de nos missions », a renchéri l’élu de Kabambare, au Maniema. Il n’a pas manqué de remercier son prédécesseur qui lui a prodigué de sages conseils pour que le parti aille de l’avant.

Le représentant de l’initiateur du parti, Evariste Boshab, lui a remis l’étendard de cette formation politique, symbole du pouvoir du PPRD qu’il doit défendre jusqu’au sacrifice suprême. La cérémonie s’est déroulée en présence des cadres et sympathisants du parti.

PORTRAIT DE RAMAZANI SHADARY ALIAS « COUP SUR COUP »

Cinq mois après l’indépendance du Congo Belge, soit un certain 29 novembre 1960, un bébé nait de l’union matrimoniale de feus Bakali Ramazani et Sifa Tabu, plus précisément à Kasongo. Nous sommes dans le groupement de Kilunguyi, secteur de Bangubangu, territoire de Kabambare, province du Maniema. Le couple Bakali décide de donner à son bébé de sexe masculin le nom d’Emmanuel Ramazani Shadary.

Déjà, à observer ses réflexes et gestes aussitôt après sa naissance, une sage-femme qui assistait maman Sifa Tabu s’écria :  » il sera très éveillé et très intelligent « . L’oracle de la sagefemme s’est réalisé lorsqu’à la fin de ses études primaires en 1974, il réalise 86.4 % pour obtenir son certificat qui lui sert de visa pour entamer les études secondaires. Là encore, Emmanuel Ramazani Shadary confirme la prophétie de la sagefemme de Kasongo en achevant ses humanités pédagogiques avec 73 %.

Lauréat de son école, Ramazani Shadary est admis à l’Université de Lubumbashi à la faculté des Sciences sociale, administrative et politique. Du premier au deuxième cycle, il en sort en 1987 avec cinq distinctions. Il est de ce fait surnommé  » coup sur coup  » par ses contemporains. C’est avec la mention la plus grande distinction qu’il termine son troisième cycle en science politique et administrative à l’Université de Kinshasa où il est doctorant depuis 2015. Le français, le lingala, le swahili et l’anglais (moyen) sont les langues de prédilection.

Marié à Madame Wivin Paipo Ngweli, Emmanuel Shadary est père de 8 enfants et traîne derrière lui une bien longue expérience. Ce, comme assistant et directeur général d’enseignement supérieur et universitaire, acteur de la société civile au Maniema et à la conférence nationale souveraine, administrateur de territoire assistant, puis administrateur de territoire titulaire, vice-gouverneur puis gouverneur du Maniema (1998-2001) sous Mzee Laurent Désiré Kabila. Membre co-fondateur du PPRD en 2002, il en devient secrétaire exécutif national en charge du processus électoral et de la discipline de 2005 à 2015.

En 2006 et 2011, il est deux fois élu député national dans la circonscription de Kabambare. Pendant la même période, il est directeur de campagne du candidat président Joseph Kabila au Maniema. Vice-président (2006 – 2011) puis Président de la commission PAJ de l’Assemblée nationale, il assumera par la suite les fonctions du Vice-président et Président du groupe parlementaire PPRD, de coordonnateur de la majorité parlementaire à la chambre basse du parlement.

Le 17 mai 2015, en récompense pour ses mérites et succès dans des crises politiques, celui qu’on surnomme encore  » coup sur coup  » ou  » l’homme des situations difficiles  » est désigné secrétaire général adjoint du PPRD par son Initiateur, Joseph Kabila Kabila. Aux dialogues de la cité de l’Union africaine et de la CENCO, il est désigné chef de la délégation de la majorité présidentielle et joue un rôle de premier plan avec le concourt d’autres de ses camarades pour arriver à la formation du gouvernement de l’union nationale. A la faveur de ce gouvernement, il est nommé, sous Samy Badibanga et reconduit sous Bruno Tshibala, comme Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité. Fonction qu’il assumera jusqu’au 20 février 2018 avant d’être remplacé par Henri Mova Sakanyi. 14 mois après sa prise des fonctions à ce ministère, il laisse un bilan élogieux sur le plan sécuritaire en réduisant les foyers de tension ou en les éliminant totalement. Et sur le plan politique, il a le mérite d’avoir défendu la loi électorale au parlement congolais, loi qui devra amener, dans quelques mois, le pays aux élections libres, démocratiques et transparentes.

C’est ce lundi 26 février 2018 que l’initiateur du parti Joseph Kabila Kabange l’a nommé sur sa décision au poste de Secrétaire permanent du PPRD chargé de gérer le parti au quotidien et de préparer les élections à venir.

Fait à Kinshasa, le lundi 26 février 2018

Louis d’Or Balekelayi

Conseiller en Communication

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire


Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_3f75_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033