Accueil / Afrique / Afrique de l'Ouest / Côte d’Ivoire / Masa 2018 : la RDC invitée

Masa 2018 : la RDC invitée

Trois artistes plasticiens rd-congolais vont représenter le pays au festival Marché des arts du spectacle africain (Masa) prévu du 10 au 17 mars 2018, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Le plasticien Licelv Mauwa, la cinéaste Joceline Bawu et le comédien Oracle Ngoy, devront, chacun dans sa discipline respective, défendre l’honneur de ce grand pays de l’Afrique centrale.

Trois artistes plasticiens rd-congolais vont représenter le pays au festival Marché des arts du spectacle africain (Masa) prévu du 10 au 17 mars 2018, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Il s’agit du plasticien Licelv Mauwa, la cinéaste Joceline Bawu ainsi que le comédien Oracle Ngoy.

Selon le conseiller culturel du ministre de la Culture et des Arts, Pascal Luzala, au cours de cette 7ème édition, chaque artiste devra défendre les couleurs nationales de la RDC.

L’émissaire du ministre de tutelle a fait savoir que les ambassadeurs culturels de la République démocratique du Congo vont intervenir aux deux volets du Masa, à savoir le marché de diffusion et/ou de vente d’oeuvres d’arts, et le volet (off) axé sur le festival des hommes du théâtre, du folklore et de la musique. Les frais relatifs au séjour de diverses délégations en terre ivoirienne sont à la charge des participants eux mêmes.

Les représentants congolais s’appuient, depuis le 17 janvier dernier, sur quelques groupes musicaux pour organiser une série de production. Ce, afin d’en tirer des ressources financières nécessaires pour couvrir leurs frais de séjour en Côte d’Ivoire.

Le Comité artistique international (CAI) du MASA a retenu 65 groupes issus des 677 dossiers de candidatures répartis dans les 7 disciplines notamment  » 20 groupes en musique ; 8 en danse,8 en théâtre, 8 en conte, 10 en humour,8 en arts de la rue et 3 en slam « .

Cette 10è édition qui coïncidera avec le 25è anniversaire de ce Marché placée sous le thème « Quels modèles économiques pour les arts de la scène ? « .

THÉÂTRE, DANSE ET MUSIQUE AU RENDEZVOUS

À cet effet, une table ronde animée par des grands témoins va rappeler les enjeux et le contexte à l’origine de la création du MASA en 1993.

Le Comité artistique international du Masa a analysé 677 dossiers de candidatures parvenues au siège du marché selon le site Internet, par dépôt physique ou par la poste.Plein de candidatures envoyées des quatre coins du monde entier ont été enregistrés.

Il y a, entre autres pays postulants, Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Bahreïn, Belgique, Bénin, Burkina Faso, Brésil, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Centrafrique, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, Espagne, Ethiopie, France, Gabon, Ghana, Guadeloupe, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Guinée Conakry, Guyane, Haïti, Iles Maurice, Iles de la Réunion, Jamaïque, Japon, Madagascar, Mali, Maroc, Martinique, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, RDC, Rwanda, Sénégal, Suisse, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, USA, Zimbabwe.

Créé en 1993 par l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, le Masa est un festival des arts vivants africains organisé tous les deux ans à Abidjan. Il met en valeur le théâtre, la danse et la musique.

[BIENVENU IPAN]

A lire aussi

Moise KATUMBI [sur ecran] lors de son speech au meeting d'Ensemble du 09 Juin 2018.

Moïse KATUMBI : Le faussaire ?

 » Conformément à l’article 223 de la Constitution de la République Démocratique du Congo, le …

Laisser un commentaire