Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_6eb2_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033
FPI : Une maman belge moyibi aux arrêts – The Kongo Times – www.kongotimes.info – La Force d'Informer
Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_6eb2_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033
mardi , 29 septembre 2020
Dernières nouvelles
Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_6eb2_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033
Accueil / FPI : Une maman belge moyibi aux arrêts

FPI : Une maman belge moyibi aux arrêts

Selon les statistiques actualisées, des débiteurs insolvables doivent environ 162 millions Usd au Fonds de promotion de l’industrie (FPI). Actuellement, le FPI s’attèle à les traquer pour rentrer dans ses droits. Certains, se croyant plus malins, tentent, par des voies frauduleuses, de quitter le territoire national pour se soustraire du rouleau compresseur lancé par Patrice Kitebi, directeur général du FPI, avec l’accompagnement de l’appareil judiciaire.

Le tout dernier à tomber dans les filets de la justice est un sujet belge, appréhendé dernièrement au beach Ngobila, alors qu’il s’apprêtait à quitter clandestinement la RDC. C’est dire que le rapport d’enquête parlementaire sur la gestion du Fonds de Promotion de l’Industrie fait des ravages…

La nouvelle fait grand bruit dans les couloirs du Fonds de promotion de l’industrie (FPI). Des sources internes de cet établissement public rapportent qu’un de ses débiteurs a été appréhendé au Beach Ngobila, le jeudi 24 janvier 2018, alors qu’il s’apprêtait à quitter, par des voies détournées, le territoire congolais.

Avec le temps, l’identité de la personne a fini par fuiter. C’est un sujet belge, de sexe féminin, qui s’était présenté dans le temps comme entrepreneur devant les guichets du FPI, en sollicitant un prêt pour la construction en RDC d’une usine de fabrication de purée de tomate.

En effet, cette femme  » entrepreneure  » belge avait été citée dans le rapport d’enquête parlementaire sur la gestion du FPI comme promotrice n’ayant jamais réalisé le projet pour lequel elle avait obtenu un financement de l’ordre de 3 millions USD pour réaliser une usine de purée de tomate et de jus.

QU’EST CE QUI EST REPROCHÉ À CETTE PROMOTRICE ?

Ayant été informée, sans doute par des réseaux politiques puissants qui la couvrent, qu’une plainte en son nom avait été déposée auprès des instances judiciaires par le FPI, l’infortunée s’est organisée pour quitter frauduleusement le territoire congolais. Grâce à la vigilance et au partenariat solide conclu entre le FPI et les services commis à la sécurité des frontières, elle a été neutralisée alors qu’elle tentait de fuir le pays.

De source bien informée, l’on apprend que la plainte du FPI adressée au Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe indique qu’un vol organisé du titre de propriété appartenant à la concernée a été perpétré à la fois dans les archives du FPI et auprès des services cadastraux de la Circonscription foncière de la Lukunga, et ce, en complicité avec des agents non encore démasqués.

À la lumière des faits, le FPI qui tient à rentrer dans ses droits auprès de tous ses débiteurs insolvables, estime que cette affaire ne va souffrir d’aucune interférence de la part des réseaux politiques puissants et maffieux qui s’organisent, tous les jours, à torpiller les efforts consentis par le FPI, bras séculier du Gouvernement en matière de financement de PME/PMI.

En effet, dans son plan d’action, le FPI s’attèle à mettre toutes les batteries en marche afin de mobiliser la bagatelle somme de 379 millions USD pour le compte du trésor public durant la période triennale 2018-2020. Mais, pour y arriver, le FPI doit d’abord recouvrer les impayées de son portefeuille-prêts du FPI qui, à fin 2017, se chiffrent à plus ou moins 162 millions USD.

À l’instar de cette débitrice belge en détention par les instances judiciaires, d’autres débiteurs indélicats du FPI devraient s’empresser à s’acquitter de leur dette envers l’État congolais afin d’éviter tout désagrément. Entre le FPI et les instances judiciaires nationales, il y a un partenariat solide qui a été établi en vue d’aider cet établissement public à rentrer dans ses droits. Sans doute, d’autres débiteurs insolvables devraient-ils être interpellés dans les tout prochains jours par les services judiciaires dans le cadre de la procédure de recouvrement forcé.

Loin de toute interférence politique, le FPI s’est investi à fond pour récupérer toutes ses créances pour lesquelles ses clients n’ont pas pu satisfaire ses exigences autant en termes de cahiers des charges présentés au moment du prêt que du respect de l’échéance de remboursement convenu. Une grande vague promet de s’abattre sur ses débiteurs insolvables. Le FPI, qui a le soutien du gouvernement, y tient. Il y a donc un tsunami en vue.

Affaire à suivre…

A lire aussi

La présidence Tshisekedi est une bande de voleurs

Ce qui se passe dans notre pays sous l’ère de ce nouveau président est trop …

Laisser un commentaire


Warning: mysqli_query(): (HY000/1): Can't create/write to file '/tmp/#sql_6eb2_0.MYI' (Errcode: 122 - Internal (unspecified) error in handler) in /home/kongotim/public_html/fr/wp-includes/wp-db.php on line 2033