dimanche , 24 juin 2018
Accueil / Élections / RDC : Tous à la manifestation du 25 février sous l’égide du collectif laïc de coordination

RDC : Tous à la manifestation du 25 février sous l’égide du collectif laïc de coordination

La situation socio-politique de la Rdc est revenue aux heures sombres de la dictature et si les citoyens congolais ne réagissent pas ou ne manifestent pas contre un président qui prend en otage toute une nation ,le pire est devant nous et l’avènement d’une alternance politique attendue de tous nos voeux n’aura pas lieu,les ingrédients d’une insurrection populaire seront réunis et la Rdc va plonger dans des graves turbulences politiques et pour combien de temps. Est-ce que les congolais sauront-ils davantage créer entre eux cette fois une forte complicité grâce à laquelle ils se sentiront beaucoup plus forts?Le contexte politique trop pourri actuel pourra rendre encore une forte mobilisation et nous avons l’obligation de nous engager dans ce processus de pression puisque l’enjeu est de taille et l’intérêt national pour tous les patriotes passe avant les intérêts partisans qui ont plombé la déliquescence de l’économie.

Depuis que la Rdc est dirigée par un président étranger médiocre ne maîtrisant même pas les enjeux du développement ,par surcroît n’aime pas et ne respecte pas les congolais, il y a sous-développement et délitement de l’Etat à tel point que les services ad hoc de l’Etat n’existent pas surtout dans les provinces,la contrebande, la mafia ou la corruption pourrissent la vie du pays. La RDc est devenue un pays à part comme un Etat voyou où certaines pratiques politico-judiciaires sont insolites, dignes d’une république bananière. Des policiers jettent des grenades lacrymogènes à l’intérieur des lieux de culte, un tribunal au grand complet se déplace ce 20 février dans la clinique de Ngalièma dans la chambre d’un malade en état de faiblesse en l’occurrence le député d’opposition Gérard Mulumba poursuivi par la justice pour  » offense au président congolais » afin de le juger. Mr Kabila doit partir conformément à la constitution, car il a détruit le pays.

La manifestation de ce 25 février est légitime pour un peuple dont les droits sont inscrits dans la constitution. Devant l’injustice sociale, on ne peut aller par quatre chemins. Nous ne devons en aucune façon baisser les bras quand les congolais vivent comme des animaux sans un minimun vital dans l’un des pays les plus riches du monde ,nous devons nous inscrire dans la culture de manifestation populaire pour l’avénement d’un Etat de droit respectueux des valeurs humaines et où la redistribution des richesses nationales qui appartiennent à tous les congolais et non confisquées par une famille des voleurs ,soit effective. Avec l’amour de nos frères et soeurs congolais, nous devons nous mettre comme un seul homme debout pour la garantie des élections crédibles en décembre 2018 et l’ouverture de l’espace politique.Une chose est sûre: Kabila a mis en lambeaux la Rdc . Et à titre illustratif, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies( OCHA) à Kinshasa veut organiser à Genève le 13 avril une conférence pour rassembler des fonds puisque la crise humanitaire en Rdc est tellement grave et sérieuse . En termes de sécurité, du développement durable , de soins de santé , de justice sociale…, c’est la catastrophe nationale.

La manifestation de ce 25 février pour laquelle nous lançons un vibrant appel à tous les congolais d’y participer est très importante parce qu’elle va davantage renforcer entre congolais une nouvelle complicité qui leur permettra de se sentir beaucoup plus fort que s’ils restaient isolés.La participation active de tous les citoyens est vivement souhaitée pour maintenir cette dynamique de manifestation qui fait la richesse des congolais et surtout du comité laïc coordination.

[Professeur Florent Kaniki]

A lire aussi

Kapela : Carrefour des bars et terrasses à Kinshasa

Nous sommes à Yolo-Sud, un des quartiers chauds de la commune de Kalamu. A 9 …

Laisser un commentaire