samedi , 21 juillet 2018
Accueil / International / Amérique / Canada confirme : Un dialogue politique doit avoir lieu en RDC

Canada confirme : Un dialogue politique doit avoir lieu en RDC

Au sortir de l’audience que lui accordée Aubin Minaku mercredi, Simard Nicholas, l’ambassadeur du Canada en RDC confirme : « nous soutenons le processus électoral en RDC pour que les élections se déroulent à la date prévue, le 23 décembre prochain « , a-t-il dit. Et d’ajouter,  » son pays soutient la tenue des élections en RDC, à l’instar des autres pays de la communauté internationale « . Evidemment, a-t-il soutenu, il y a un dialogue politique qui doit avoir lieu.  » Il faut que l’espace démocratique soit davantage ouvert « , a estimé le diplomate canadien. Cela implique, a-t-il poursuivi, la participation de tous les partis politiques, et la capacité des partis de pouvoir se réunir et de pouvoir exprimer leurs idées.

Les partenaires au développement en RDC expriment leur soutien au processus électoral en cours au pays cher à Joseph Kabila. Le dernier à franchir les portes du Président de l’Assemblée nationale est l’ambassadeur du Canada en RDC. Simard Nicholas a réaffirmé le soutien de son pays à la tenue des élections qu’il souhaite être les plus transparentes, les plus inclusives et les plus participatives possible. Il l’a dit au sortir de l’audience que lui accordée Aubin Minaku hier mercredi 21 février.

« Nous soutenons le processus électoral en RDC pour que les élections se déroulent à la date prévue, le 23 décembre prochain « , a-t-il dit. Et d’ajouter,  » son pays soutient la tenue des élections en RDC, à l’instar des autres pays de la communauté internationale « .

Evidemment, a-t-il soutenu, il y a un dialogue politique qui doit avoir lieu.  » Il faut que l’espace démocratique soit davantage ouvert « , a estimé le diplomate canadien. Cela implique, a-t-il poursuivi, la participation de tous les partis politiques, et la capacité des partis de pouvoir se réunir et de pouvoir exprimer leurs idées.

Les deux personnalités ont, par ailleurs, échangé sur la coopération entre la RDC et le Canada et le renforcement de la coopération entre l’OIF, la RDC et ce pays d’Amérique du Nord. Avant d’être nommé en RDC, le chef de la mission diplomatique canadienne a évolué au sein de la francophonie.

[Mathy MUSAU]

A lire aussi

RDC : Le processus électoral risque de prendre de l’eau

Le processus électoral risque de prendre de l’eau. La faute au manque de volonté politique. …

Laisser un commentaire