dimanche , 22 juillet 2018

Archives journalières : 24/02/2018

février, 2018

  • 24 février

    RDC : Fally IPUPA a électrifié le Burundi

    Fally IPUPA lors de son concert à l'hotel Club du Lac de Bujumbura

    Dernière mise à jour, le 12 mars 2018 à 12:16 Le 24 Décembre 2017, Fally IPUPA a électrifié le Burundi lors de son concert à l’hotel Club du Lac de Bujumbura. Tous les droits de reproduction de cette oeuvre sont réservés à Sultan SS et la maison Papy Jamaica Production.

  • 24 février

    Ghouta : Carnage

    Plus de 500 civils dont une centaine d’enfants ont péri sous les bombes déversées depuis sept jours par le régime syrien sur le fief rebelle de la Ghouta orientale, un carnage que la communauté internationale n’est pas encore parvenue à stopper. Un vote attendu vendredi au Conseil de sécurité sur une trêve humanitaire d’un mois en Syrie a été repoussé à samedi 17H00 GMT après plusieurs reports qui ont illustré les profondes divisions à l’ONU sur le conflit qui ravage la Syrie depuis près de sept ans. Des négociations ont été menées pour éviter un veto de la Russie, allié …

  • 24 février

    Élections RDC : Les recommandations de la CENCO

    Dernière mise à jour, le 27 février 2018 à 01:25 A l’issue de l’Assemblée Plénière Extraordinaire tenue du 15 au 17 février, les évêques ont conclu à l’urgence d’aller aux élections cette année, 2018. Ce n’est pas tout. Ils font plusieurs recommandations. Notamment  » l’application intégrale et effective des dispositions en souffrance de l’Accord de la Saint-Sylvestre (le parachèvement des mesures de décrispation du climat politique, la redynamisation de la CENI » ; l’annulation des édits interdisant les manifestations pacifiques ; des poursuites envers ceux qui ont commis des actes délictueux ; la fin des menaces et poursuites contre les organisateurs …

  • 24 février

    Transhumance des vaches : l’armée de « Kabila » menace le Président de la CONADE

    Il est reproché au président du CONADE de citer les autorités militaires dans l’affaire des vaches venues de l’Est du pays et qui détruisent tout sur leur passage dans l’ex-Bandundu. Selon Pierre Mukuna, mercredi 21 février 2018, un officier supérieur de l’armée a, au téléphone, menacé Moïse Moni Della de le renvoyer à l’ex-prison de Makala s’il n’arrête pas de mêler les officiers militaires à cette affaire de vaches. Un communiqué signé par Pierre Kanku Mukuna, Commissaire National chargé de l’éducation du CONADE (Conservateur de la nature et démocrate), fait état de menaces à l’endroit de Moïse Moni Della. Il …

  • 24 février

    Canada confirme : Un dialogue politique doit avoir lieu en RDC

    Au sortir de l’audience que lui accordée Aubin Minaku mercredi, Simard Nicholas, l’ambassadeur du Canada en RDC confirme : « nous soutenons le processus électoral en RDC pour que les élections se déroulent à la date prévue, le 23 décembre prochain « , a-t-il dit. Et d’ajouter,  » son pays soutient la tenue des élections en RDC, à l’instar des autres pays de la communauté internationale « . Evidemment, a-t-il soutenu, il y a un dialogue politique qui doit avoir lieu.  » Il faut que l’espace démocratique soit davantage ouvert « , a estimé le diplomate canadien. Cela implique, a-t-il poursuivi, la participation de …

  • 24 février

    Datchi : Le nouveau Chibok ?

    A Datchi, des heurts ont éclaté entre forces de l’ordre et habitants, toujours sans nouvelles des dizaines de jeunes filles portées disparues. La police a affirmé mercredi que 111 élèves de l’internat pour filles de Dapchi manquaient à l’appel depuis une attaque menée par des combattants du groupe jihadiste Boko Haram lundi soir. Leur disparition a ravivé la crainte d’un « nouveau Chibok », du nom de la ville de l’Etat voisin du Borno où Boko Haram avait enlevé 276 élèves d’un internat en avril 2014, provoquant une vague d’indignation mondiale. Le gouverneur de l’Etat de Yobe, a finalement expliqué jeudi aux …

  • 24 février

    RDC : Tous à la manifestation du 25 février sous l’égide du collectif laïc de coordination

    Dernière mise à jour, le 26 février 2018 à 11:53 La situation socio-politique de la Rdc est revenue aux heures sombres de la dictature et si les citoyens congolais ne réagissent pas ou ne manifestent pas contre un président qui prend en otage toute une nation ,le pire est devant nous et l’avènement d’une alternance politique attendue de tous nos voeux n’aura pas lieu,les ingrédients d’une insurrection populaire seront réunis et la Rdc va plonger dans des graves turbulences politiques et pour combien de temps. Est-ce que les congolais sauront-ils davantage créer entre eux cette fois une forte complicité grâce …