dimanche , 24 mai 2020
Accueil / Politique / RDC : Article 66 de la constitution

RDC : Article 66 de la constitution

L’Ong ASF invite la presse à cultiver le caractère sacré de la patrie pour  » barrer la route à tout complot contre elle et à observer, sans coup férir, l’économie de l’article 66 de la constitution comme notre neuvième béatitude « .  » Tout congolais à le devoir de respecter et de traiter ses concitoyens sans discrimination aucune (…) et de renforcer l’unité nationale, le respect et la tolérance réciproques. « , lit-on dans l’article 66 de la constitution.

Au cours d’un point de presse tenu, mardi 20 février 2018 à Kinshasa, le président de la section RDC de l’Ong Avocats sans frontières (ASF-RDC), Maître Richard Bondo a réagi à l’actuelle polémique autour des thèses doctorales dans les universités congolaises. Prêchant l’art du vivre ensemble dont le pilier, Me Bondo affirme que  » La crise multiforme qui accable le destin de la RDC ne pourra être jugulé que grâce à l’étique de la considération susceptible de conduire à la réconciliation nationale en passant par la décrispation politique « .

Compétition positive

Dans sa souffrance et sa misère quotidiennes, fait remarquer Me Bondo, le peuple congolais attend de son élite une  » compétition positive  » à même d’adouber le pays dans l’émergence. Il estime que certaines vertus comme l’amour, l’empathie et le don de soi pour les autres doivent interpeller l’élite congolaise dont la floraison récente des docteurs en diverses disciplines a cessé à cultiver une éthique de considération mutuelle.

 » Les échanges indirects et ce, par médias interposés comme passes d’armes entre deux éminences grises qui gravitent autour de la personne du chef de l’Etat, tantôt pour une thèse de doctorat achetée tantôt pour une thèse de doctorat valable – mais à une procédure viciée – heurtent le vivre ensemble et énervent la considération mutuelle « , a déploré Me Richard Bondo. D’après lui, ces deux thèses ont le mérite d’être défendus et soutenus devant un jury congolais dans le respect des l’article 45 de la constitution.

Décourager les ardeurs bellicistes

En outre, Me Bondo soutient que la critique d’un travail scientifique est l’apanage des étudiants et autres chercheurs qui disserteront des thèses contraires comme indice évident de l’éthique de la considération de l’autre. Objectivement parlant, proclamés docteurs aspirant à devenir professeurs d’université,ces compatriotes sont comme seuls juges, les étudiants et chercheurs. Ces derniers ont le droit de produire une antithèse après avoir lu et scruté le contenu de ces œuvres intellectuelles.

Selon ASF-RDC, les passes d’armes médiatiques attisent inutilement des divisions pour la honte de l’élite et le discrédit du corps professoral congolais, alors que celui-ci force respect et admiration dans ses différentes prestations foraines internationales.

Par ailleurs, ASF invite la presse à  » décourager les ardeurs bellicistes des aspirants professeurs d’université, à pousser l’élite dans toutes ses dimensions à la considération de l’autre, à cultiver le caractère sacré de la patrie pour barrer la route à tout complot contre elle et enfin, à observer sans coup férir l’économie de l’article 66 de la constitution comme notre neuvième béatitude « .

[Stanislas Ntambwe]

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire