mercredi , 23 mai 2018
Accueil / Société / Armée et Police / Répressions meurtrières en RDC : aller au-delà de simples condamnations de principe

Répressions meurtrières en RDC : aller au-delà de simples condamnations de principe

Face à la privation des libertés fondamentales, notamment le droit de manifester, attestée par la série des répressions meurtrières des manifestants pacifiques en République démocratique du Congo, les indignations et les condamnations sont légitimes. Mais celles-ci ne doivent pas faire l’économie de la compréhension de tels actes. Il faut donc aller au-delà de simples condamnations de principe. Oui, cela est une nécessité.

Le soutien exprimé au peuple martyrisé doit l’être réellement et doit se traduire en acte pour protéger une population résolument engagée à barrer la route à la dictature qui est le premier obstacle pour l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées dans son pays.

Comme le signifie aussi clairement le Comité laïc de coordination, la communauté internationale doit passer à la vitesse supérieure, en prenant des résolutions pertinentes à l’encontre des auteurs des répressions. Il faut une position, une attitude allant au-delà des condamnations de sorte que la volonté populaire triomphe face aux bourreaux qui tiennent à prendre toute la nation en otage…C’est ainsi que l’appel du Comité laïc de coordination rencontre l’assentiment de l’ensemble de la population congolaise. Quelle que soit son appartenance religieuse, associative, politique ou professionnelle, tout Congolais est déterminé à se battre pacifiquement pour vaincre la dictature. Et ceux qui ont choisi le camp du peuple, devrait quitter la tiédeur des décisions inefficaces qui ne changent pas d’un iota la situation sur le terrain. Car, il est prouvé que les dictateurs et les tyrans n’entendent que le langage qui leur convient. Des condamnations protocolaires ne freinent jamais leur élan machiavélique.

Il faut aller au-delà des condamnations pour permettre à un peuple de libérer son avenir et faire de son pays une terre de paix, de dignité, d’hospitalité et de progrès pour tous.

Il faut aller au-delà des condamnations pour que les droits fondamentaux au vote et au choix du peuple soient garantis.

A lire aussi

RDC : Des doutes quant à la tenue effective des élections à la date prévue

Dans une interview à RFI, le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito, a clairement exprimé ses …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer