dimanche , 27 mai 2018
Accueil / Politique / Katumba Mwanke : 6 ans après sa mort

Katumba Mwanke : 6 ans après sa mort

Nous sommes le 12 février 2012. Augustin Katumba Mwanke rend le dernier soupir dans un crash d’avion à Bukavu, au Sud-Kivu. Le temps passe vite. En effet, c’est déjà six ans depuis que  »l’homme qui murmurait à l’oreille de Joseph Kabila », à seulement 48 ans, a laissé une veuve et des enfants toujours dans la plus rude des amertumes. Un homme travailleur, sage et qui avait le sens du sacrifice pour le bien des autres. Proche du Chef de l’Etat, Augustin Katumba Mwanke était sollicité pour plusieurs services, pour sa capacité à pouvoir apporter la petite lumière qui manquait toujours. C’était l’homme influent du Palais comme certains politiques le qualifiaient. Certes, le temps fait oublier, mais les congolais, eux, ne l’ont certainement pas oublié.

Nous sommes le 12 février 2012. Augustin Katumba Mwanke rend le dernier soupir dans un crash d’avion à Bukavu, au Sud-Kivu. Le temps passe vite. En effet, c’est déjà six ans depuis que  »l’homme qui murmurait à l’oreille de Joseph Kabila », à seulement 48 ans, a laissé une veuve et des enfants toujours dans la plus rude des amertumes. Pour Papy Tamba, Communicateur de la MP, Augustin Katumba a su se démarquer par sa fidélité et sa loyauté jusqu’à poser des empreintes indélébiles pour la Nation. Il l’a déclaré lors de la messe d’action de grâce organisée en sa mémoire hier, lundi 12 février 2018, en la paroisse Sacre-Cœur, dans la commune de la Gombe.

Des témoignages fusent de partout. De très bons témoignages, en effet, d’un homme travailleur, sage et qui avait le sens du sacrifice pour le bien des autres. Proche du Chef de l’Etat, Augustin Katumba Mwanke était sollicité pour plusieurs services, pour sa capacité à pouvoir apporter la petite lumière qui manquait toujours. C’était l’homme influent du Palais comme certains politiques le qualifiaient. Certes, le temps fait oublier, mais les congolais, eux, ne l’ont certainement pas oublié. Augustin Katumba Mwanke, au vu des souvenirs précieux qu’ils continuent de garder de lui, 6 ans après avoir payé sa dette à la nature. Selon Papy Tamba, c’était l’homme constant, ouvert et pesant pour la République Démocratique du Congo dans plusieurs enjeux. Principalement, pour la Majorité Présidentielle, Katumba Mwanke s’est toujours distingué des autres par son dévouement et sa loyauté grandeur nature, a-t-il complété. Il poursuit en disant :  »Jusqu’à ce jour, nous continuons à faire le deuil de ce grand homme. Et pour preuve, 6 années après, malgré tous les hauts cadres qui nous ont également quittés, nous continuons à l’honorer dignement parce qu’il a laissé des marques à jamais gravées dans nos cœurs. Par son sens d’écoute très élevé, il a su concilier les vides et les personnes naturellement opposées ».

Cependant, cet homme est inscrit dans la mémoire du pays pour des divers accomplissements dont il a été l’auteur.  »Bien de gens sont partis dont on se souvient de moins en moins, nous avons une mémoire très oublieuse en RD. Congo. C’est donc assez paradoxal que 6 années après la mort d’Augustin, qu’il y ait autant de personnes qui viennent commémorer sa triste disparition. Et je crois que c’est ce qui m’a profondément marqué », lâche M. Jean-Claude Eale. Selon lui, en effet, il fut un véritable bourreau du travail.  »C’était extraordinaire de travailler avec lui dans le sens où vous pouviez lui donner un dossier le soir et à 6h00 du matin, il vous appelait. Il avait déjà tout lu, tout annoté. Oui, Augustin manque à la nation congolaise », a-t-il conclu.

Bref aperçu

En 1998, il est nommé gouverneur de la province du Katanga. Durant son bref mandat, il réalise plusieurs projets avant d’occuper successivement, les postes de secrétaire général du gouvernement et d’ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat.

Une année après sa mort, le gouvernorat du Katanga, par le biais de Moïse Katumbi, a publié à titre posthume l’ouvrage intitulé :  » Ma vérité  » de Feu l’ambassadeur Katumba Mwanke, éminence grise du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, décédé le 12 février 2012 dans un crash d’avion à Bukavu. Le livre de 221 pages préfacé par le professeur Yerodia Abdoulaye Ndombasi, retraçait la vie et le parcours politique de Feu Augustin Katumba Mwanke. Il porte principalement sur les quatre vertus qu’il prônait, à savoir : l’amour de la patrie, la modestie, la loyauté et l’amour de la vérité. Que la terre de Nos ancêtres lui soit douce et que Dieu console sa famille politique et biologique.

Lors des élections 2006, rappelle-t-on, l’élu de Lubumbashi va présider l’Alliance pour la majorité présidentielle pendant plus de deux ans. Il a été élu Député national en 2006 et 2011.

Député de l’ex-province du Katanga, siégeant souvent mais sans jamais prendre la parole, c’est lui qui assurait la liaison permanente entre la présidence et l’Assemblée nationale. Il était craint et très respecté, affirment certains membres de la MP.

[Boris Luviya]

A lire aussi

Formation du Gvnt : Le président italien dénonce les « diktats » des partis politiques

Trois jours après avoir été désigné à la tête du gouvernement italien par le président …

Laisser un commentaire