mardi , 29 septembre 2020
Accueil / Élections / 23 février : Journée de prière pour la RDC et le Soudan du Sud au Vatican

23 février : Journée de prière pour la RDC et le Soudan du Sud au Vatican

Selon une dépêche de Radio Vatican, le Pape François a annoncé, hier dimanche 4 février, la convocation, le vendredi 23 février, d’une journée de prière et de jeûne pour la paix, en RDC et au Soudan du Sud, deux pays africains qui connaissent des turbulences ces derniers temps.

« Devant la poursuite tragique de situations de conflit dans différentes parties du monde, j’invite tous les fidèles à une Journée spéciale de prière et de jeûne pour la paix le 23 février, vendredi de la Première semaine du Carême », a annoncé le Pape François à la fenêtre du Palais apostolique.

Le Saint-Père a précisé que cette journée serait offerte « en particulier pour les populations de la République démocratique du Congo et du Soudan du Sud », deux nations africaines marquées par des situations de conflit dans lesquelles l’église catholique est particulièrement exposée.

« Comme dans d’autres occasions similaires, j’invite aussi les frères et les sœurs non catholiques et non chrétiens à s’associer à cette initiative », a expliqué le Pape, rappelant que « notre Père céleste écoute toujours ses enfants qui crient vers lui dans la douleur et dans l’angoisse », « Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et il panse leurs blessures », a répété François en citant le Psaume 147.

Le Pape a donc lancé un appel pressant pour que chacun écoute ce cri et se demande, dans sa propre conscience, devant Dieu : « Qu’est-ce que je peux faire, moi, pour la paix ? ». Il faut prier mais aussi dire concrètement non à la violence, « parce que les victoires obtenues avec la violence sont de fausses victoires, alors que travailler pour la paix fait du bien à tout le monde ! », a martelé le Pape.

L’appel à la paix du Pape François n’est pas le premier s’agissant de la RDC. On se souviendra que Vatican avait appelé, le dimanche 21 janvier, les autorités congolaises à éviter toute forme de violences. »Je demande aux autorités, aux responsables et à tous dans ce pays bien-aimé RDC qu’ils mettent en œuvre tous leurs efforts pour éviter toute forme de violence et chercher des solutions en faveur du bien commun », avait recommandé le Pape.

Le souverain pontife avait lancé cet appel, depuis Lima au Pérou où il était en tournée, lors de plein Angélus. Il faisait référence aux violences des forces de défense et de sécurité congolaises contre les manifestants pacifiques du dimanche 21 janvier à Kinshasa.

Le pape François s’était aussi inquiété de ce nouvel épisode sanglant dans la crise politique en République démocratique du Congo, où la dispersion violente de marches contre le pouvoir a fait au moins six morts d’après un bilan établi par la MONUSCO et deux pour les autorités congolaises. « Aujourd’hui, de nouvelles très inquiétantes me parviennent de la République démocratique du Congo. Prions pour le Congo. Pensons au Congo en ce moment », avait déclaré le souverain pontife.

[Rachidi MABANDU]

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire