jeudi , 6 août 2020
Accueil / Élections / « Kabila » : Provocation

« Kabila » : Provocation

Pour ce cadre de la Dynamique de l’Opposition et du Rassemblement, et président nationale de l’Union démocratique africaine Originelle (UDA),  » Joseph Kabila qui n’a plus de mandat, ni de légitimité nécessaire pour diriger le pays et qui a épuisé le sursis obtenu dans le cadre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, a réuni la presse pour tout simplement provoquer le peuple congolais « .

La conférence de presse du chef de l’État Joseph Kabila suscite encore des réactions. Au sein de l’Opposition, la sortie médiatique du président de la République, cinq ans après, n’a été qu’une  » provocation « , estime le député national Claudel-André Lubaya. Pour ce cadre de la Dynamique de l’Opposition et du Rassemblement, et président nationale de l’Union démocratique africaine Originelle (UDA),  » Joseph Kabila qui n’a plus de mandat, ni de légitimité nécessaire pour diriger le pays et qui a épuisé le sursis obtenu dans le cadre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, a réuni la presse pour tout simplement provoquer le peuple congolais « .

Élu de Kananga dans le Kasaï Central, Lubaya estime que le chef de l’État est  » effectivement  » coupé des réalités du pays. Il s’est exprimé en ces termes :  » Le monarque du fleuve Congo, vit sur une autre planète où il ignore les dures réalités vécues au quotidien par le peuple congolais. Il a fait preuve d’une insouciance hautaine et d’un cynisme enjoué au point d’ignorer le social du Congolais « .

Lubaya regrette également que pendant plus de deux heures d’entretien avec la presse, le président de la République n’a eu aucune compassion pour les victimes de la répression du 19 septembre et du 20 décembre 2016 ni de celles du 31 décembre 2017 ou du 21 janvier 2018.  » Pas plus qu’il n’a exprimé aucune sympathie pour tous ceux qui sont morts dans les inondations du 4 janvier 2018 à Kinshasa encore moins pour ceux qui meurent chaque jour de choléra à Kinshasa et à travers le pays, tout comme ceux qui croupissent dans la pauvreté qu’il leur impose injustement du fait de la corruption de son régime, du pillage des ressources, etc. Il n’a pas évoqué les manifestations récurrentes dans les établissements d’enseignement supérieur et qui ont pour cause principale la détérioration du pouvoir d’achat… « , a-t-il fait savoir.

Dans le fond des réponses données par le chef de l’État, le président de l’UDA fait son constat :  » Il a lui-même reconnu son incapacité à transformer le Congolais. C’est un aveu d’échec. Joseph Kabila a manqué d’entraîner notre peuple dans son aventure sans lendemain, preuve qu’il n’a ni vision ni projet, raison pour laquelle le peuple congolais n’a jamais voulu le suivre; d’où son mépris viscéral à son endroit « .

Les élections avec Joseph Kabila sont impossibles. C’est ce que pense Claudel Lubaya. Il en donne pour preuve le fait que le chef de l’État se soit projeté dans le futur alors qu’il a déjà totalement épuisé ses deux mandats  » problématiques  » à la tête du pays.  » Cela est une preuve avérée de sa volonté d’user pernicieusement de tous les moyens de l’État et contre la volonté du peuple congolais pour se maintenir indéfiniment au pouvoir et ce, par défi. Ce qui met fin au doute de derniers sceptiques qui rêvaient de son départ à l’issue des élections hypothétiques. Il faut cesser de rêver de la tenue des élections avec Joseph Kabila à la tête du pays. Le monarque du fleuve Congo est incompatible avec les élections et réfractaire à un système démocratique normal « , a-t-il conclu.

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire