mercredi , 30 septembre 2020
Accueil / Politique / Kisangani : Opération de démolition des constructions anarchiques

Kisangani : Opération de démolition des constructions anarchiques

Le délai d’un mois accordé aux occupants des sites des anciens cimetières à Kisangani, dans la province de la Tshopo, expire le 4 février. Entre- temps, les habitants de ces sites ont été instruits par le maire de Kisangani, Augustin Osumaka Lofanga, pour récupérer ce qu’ils jugent nécessaires. Le lendemain de l’expiration du délai, a averti le maire de Kisangani, va démarrer l’opération de démolition des constructions érigées sur ces sites.

 » Nous assistons à un phénomène de déshumanisation. Nous sommes les vivants d’aujourd’hui, mais les morts de demain « , s’est indigné le maire, cité par l’Agence congolaise de presse (ACP). Le maire entend agir à la suite de la réaction de la première institution de la province qui lui a demandé de faire respecter la loi.

L’opération de démolition va commencer concomitamment le 5 février 2018, sous la supervision des bourgmestres de chaque commune à travers le chef-lieu de la Tshopo, signale-t-on.

L’ACP rapporte que l’autorité urbaine a été surprise de voir des avenues déjà tracées sur les sites des cimetières profanés.  » Les tombes des personnes inhumées en 2014 côtoient des parcelles d’habitation « , s’indigne-t-on.

Dans un autre registre, rappelle notre consoeur, la commandante de l’unité de la Police de circulation routière (PCR), la commissaire supérieure adjointe Feza Aminata, a interpellé dernièrement la conscience des policiers de cette unité aux tracasseries dont les conducteurs des engins sont victimes, les invitant au changement de mentalité au cours de cette nouvelle année.

Elle l’avait dit au cours de la parade organisée à l’occasion de l’expiration de la campagne de courtoisie routière. Major Feza Aminata a saisi cette occasion pour donner des instructions aux éléments de la PCR, pour une réglementation de la circulation routière et non pour semer des troubles dans les carrefours et autres ronds-points où ils sont affectés.

La commandante a rappelé aux policiers quelques documents nécessaires à demander aux conducteurs pour s’assurer de la régularité des engins qui roulent sur la voie publique, notamment le permis de conduire et les documents du bord.

[FL NL-NS]

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire