jeudi , 19 juillet 2018

Archives journalières : 28/01/2018

janvier, 2018

  • 28 janvier

    Yémen : Aden sous contrôle des séparatistes

    Des forces séparatistes se sont emparées dimanche du siège transitoire du gouvernement yéménite à Aden (sud), la deuxième ville du pays, après des affrontements avec l’armée loyaliste qui ont fait au moins 15 morts, compliquant encore davantage la situation dans le Yémen en guerre. En début de soirée, des combattants séparatistes contrôlaient deux accès menant au palais présidentiel où résident des membres du gouvernement, selon des sources sécuritaires. Les deux camps se partagent le contrôle des quartiers d’Aden, mais l’intensité des combats a toutefois baissé, selon ces sources. Les séparatistes ont reproché dimanche soir au Premier ministre yéménite Ahmed ben …

  • 28 janvier

    Boycott de la présidentielle égyptienne

    Cinq personnalités égyptiennes ont appelé dimanche au boycott de la présidentielle prévue en mars pour laquelle le chef de l’Etat sortant Abdel Fattah al-Sissi est candidat à sa propre succession, accusant le régime « d’empêcher toute compétition loyale ». M. Sissi, au pouvoir depuis 2014, est actuellement le seul candidat officiellement en lice pour l’élection dont le premier tour est prévu entre les 26 et 28 mars. Les aspirants à la présidence ont jusqu’à lundi pour déposer leur candidature. L’appel de ces personnalités a été lancé alors que la course à la présidentielle, où M. Sissi part largement favori, a vu depuis …

  • 28 janvier

    Présidentielle : Sesanga bat campagne pour Katumbi

    Delly SESANGA, Coordonnateur d'une organisation politique au Congo, Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 31 janvier 2018 à 01:19 Delly Sesanga s’emploie à une véritable démonstration de force en termes de mobilisation dans le Kasaï Central. Après Kananga, Delly Sesanga a mobilisé à Luiza sur les enjeux électoraux avec à la carte la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle. Il a été accueilli par les jeunes, les vieux, les mamans et les habitants de tous les villages environnants, ni plus ni moins comme une rockstar. Le coordonnateur de l’Alternance pour la République s’emploie à une véritable démonstration de force en termes de mobilisation dans le Kasaï Central. Après …

  • 28 janvier

    Jean-Charles OKOTO : Fils idéologique de Laurent-Désiré KABILA

    Dernière mise à jour, le 31 janvier 2018 à 01:21 A la cathédrale du Centenaire protestant où un culte d’actions de grâce a été rendu au Seigneur, le mardi 16 janvier, en mémoire du héros national, Jean-Charles Okoto Lolakombe, fils idéologique de Laurent-Désiré Kabila, y est allé avec une pensée saine et pieuse. Une occasion pour l’actuel ambassadeur de la République démocratique du Congo en Chine de rappeler la vision de Mzee, celle de faire de la RDC un pays véritablement souverain et fort au coeur de l’Afrique. Dix-sept après sa mort tragique, l’esprit de M’Zée Laurent-Désiré Kabila ne quitte …

  • 28 janvier

    Loi électorale : La Cour constitutionnelle de RDC est mise devant sa responsabilité

    Dernière mise à jour, le 31 janvier 2018 à 01:22 Des députés et sénateurs de l’Opposition et de la Majorité présidentielle ont déposé ce lundi 15 janvier à la Cour constitutionnelle une requête en inconstitutionnalité de la loi électorale. Selon eux, la loi électorale promulguée le 24 décembre 2017 par le chef de l’Etat viole certaines dispositions de la Constitution. Ils indexent les dispositions fixant le seuil de représentativité au niveau national pour les candidats députés et la caution jugée exorbitante. Des députés et sénateurs de l’Opposition et de la Majorité présidentielle ont déposé à la Cour constitutionnelle une requête …

  • 28 janvier

    RDC : « Joseph Kabila » MENTEUR

    "Joseph KABILA" inauguration

    Dernière mise à jour, le 1 février 2018 à 12:45 La situation de la République Démocratique du Congo est catastrophique, aussi bien sur le plan politique qu’économique, toutes les institutions de la RDC étant dans l’illégitimité depuis deux ans. Avec les événements tragiques des dernières semaines, avec 2 marches des chrétiens étouffées dans le sang, les mercenaires de Kabila n’hésitant pas à souiller les églises, cette conférence de presse était marquée par une certaine curiosité, les congolais se demandant comment l’ancien Kadogo aurait pu s’en sortir, face au tollé d’indignation aussi bien nationale qu’internationale ayant entouré sa dernière guerre déclarée …