samedi , 18 août 2018

Archives journalières : 26/01/2018

janvier, 2018

  • 26 janvier

    Kinshasa : Tension à l’UNIKIN

    Dernière mise à jour, le 30 janvier 2018 à 09:04 Les étudiants de l’Université de Kinshasa ne décolèrent pas. L’appel à l’apaisement lancé mercredi 24 janvier par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire et après avoir obtenu gain de cause pour l’application du taux de change de 920 Fc pour 1$ US cela n’a pas suffi pour de calmer les esprits. Ces étudiants réclament aujourd’hui la réhabilitation de trois de leurs camarades exclus fin novembre pour avoir participé à une marche politique organisée par le Rassemblement de l’opposition. Les manifestations ont repris hier jeudi matin à l’Université de Kinshasa …

  • 26 janvier

    Afrine : Visite surprise d’Erdogan à la frontière syrienne

    Les frictions entre la Turquie et les Etats-Unis au sujet de l’opération d’Ankara ont éclaté au grand jour jeudi, au lendemain d’un entretien téléphonique entre M. Erdogan et le président américain Donald Trump. Au sixième jour de cette offensive contre le canton d’Afrine qui suscite l’inquiétude de plusieurs pays, M. Erdogan s’est rendu, lors d’une visite surprise à la frontière syrienne, au QG de commandement de l’opération dans la province de Hatay en compagnie du chef de l’armée et du ministre de la Défense, selon la présidence turque. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis jeudi de mener à …

  • 26 janvier

    Dreamers : Amnistie de Trump

    Donald Trump va proposer au Congrès une voie d’accès à la citoyenneté américaine pour 1,8 million de migrants entrés illégalement aux Etats-Unis. Ces annonces jeudi sont les points centraux du projet sur l’immigration présenté par la Maison Blanche et susceptible selon elle d’être accepté par les démocrates comme les républicains, afin de mettre fin à des mois de bras de fer infructueux sur ce sujet sensible. Le programme Daca, mis en place par Barack Obama, a permis à quelque 690.000 jeunes de travailler et d’étudier en toute légalité. Donald Trump l’a abrogé en septembre jugeant qu’il n’était pas constitutionnel et …

  • 26 janvier

    RDC : L’évêque d’Uvira dénonce vertement la répression de paisibles Congolais par des Congolais

    Dernière mise à jour, le 27 janvier 2018 à 08:38 La Conférence épiscopale nationale du Congo a publié la version originale de l’extrait de l’homélie prononcé le 4 janvier 2018 à Uvira, dans le Sud-Kivu, par Monseigneur Muyengo. Ce texte a été intentionnellement falsifié par les cadres de la Majorité présidentielle dans l’intention de diviser l’épiscopat de l’Eglise catholique. Dans cette homélie, l’évêque d’Uvira dénonce vertement la répression de paisibles Congolais par des Congolais :  » Si en 1959, la veille de notre indépendance, le sang de nos compatriotes avait été versé sur l’ordre du pouvoir colonial, aujourd’hui, ce sont …

  • 26 janvier

    RDC : Le peuple congolais ne jure que par l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre

    Eu égard à tous les événements qui se sont succédé depuis la fin de l’année 2017, Konde Vila Kanda estime  » qu’il est grand temps que le pouvoir en place comprenne le message des évêques « . Car, de par le comportement qu’il affiche ces derniers temps, le peuple congolais ne jure que par l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Lors des événements malheureux du 31 décembre 2017, des chrétiens catholiques de l’archidiocèse de Kinshasa sont tombés sous les coups de balle des forces de l’ordre. Et en mémoire des victimes des événements troubles, le Comité laïc de coordination (CLC) …

  • 26 janvier

    Ne Muanda Nsemi : Mort ou vivant ?

    Dernière mise à jour, le 21 juillet 2018 à 08:04 Mort ou vivant, les Ne Kongo préfèrent parler de la disparition. Les députés du Kongo Central accordent désormais peu d’espoir quant à la survie du député national Ne Muanda Nsemi, après la traque organisée contre ses adeptes. Ils le conjuguent presque au passé. Jean-Claude Vuemba :  » Si le gouvernement utilise le terme  » neutraliser « , cela nous laisse croire que la personne n’est plus vivante. C’est pour cela je demande au gouvernement de nous rendre Ne Muanda Nsemi, qu’il soit mort ou vivant « . Membre du caucus des députés …