mercredi , 23 mai 2018
Accueil / Politique / RDC : Indemniser les familles des victimes de la bousculade de Muanda

RDC : Indemniser les familles des victimes de la bousculade de Muanda

L’association des ressortissants de Muanda (Kongo Central), par le truchement du notable de ce territoire, Kiti Luzingu, a demandé à l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) d’indemniser les familles des victimes de la bousculade survenue sur la plage de Muanda, le jour de la Saint-Sylvestre.

Douze personnes dont neuf enfants ont succombé à la suite de cette bousculade. L’association réclame également la démission de l’actuel directeur de l’ICCN/Muanda pour incompétence, renseigne l’édition en ligne de Radio Okapi.

Lors de ce drame, poursuit la source, Kiti Luzingu avait accusé l’ICCN de n’avoir pas pris des dispositions sécuritaires nécessaires, sachant que cette place est fréquentée à chaque nouvel an par des milliers de jeunes et d’enfants.

Joint par la radio onusienne, l’ICCN a promis de s’exprimer officiellement sur ce drame dans les jours qui viennent.

Par ailleurs, les douze victimes de cette bousculade ont été enterrées samedi 6 janvier au cimetière Itombeleka. Le gouvernement provincial a remis à chaque famille ayant perdu un membre 500 000 francs congolais (environ 315 USD), une initiative saluée par l’association des ressortissants de Muanda.

Pour rappel, cette bousculade est survenue à la suite d’une bagarre qui a éclaté entre deux jeunes gens venus passer les festivités de fin d’année sur ce rivage prisé.

Comme au début de chaque année, des centaines de jeunes et d’enfants de différents coins du Kongo Central avaient fait le déplacement de la plage de Muanda pour des photos et la baignade.

Le drame s’est produit lorsqu’une bagarre a éclaté entre deux visiteurs sur la plage. Dans la foulée, des jeunes gangsters appelés  »kuluna » ont profité de l’occasion pour opérer.

Paniqués, plusieurs jeunes et enfants qui voulaient échapper à la violence se sont marchés dessus en voulant emprunter le seul couloir des escaliers qui mènent à la sortie de cette plage.

Des secours sont arrivés largement en retard selon des sources locales qui ont établi un bilan provisoire de dix décès dont une femme et neuf enfants. Cette bousculade a également fait trois blessés graves qui sont actuellement pris en charge à l’hôpital général de Muanda.

Le notable Kiti Luzingu a mis en cause les responsables de l’Institut congolais de la conservation de la nature dans ce drame. Il les a accusés de n’avoir pas pris des dispositions sécuritaires nécessaires, sachant que cette place est fréquentée à chaque nouvel an par des milliers de jeunes et d’enfants.

[O. DIOSO/R.O]

A lire aussi

RDC : Des doutes quant à la tenue effective des élections à la date prévue

Dans une interview à RFI, le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito, a clairement exprimé ses …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer