mercredi , 23 mai 2018
Accueil / Afrique / Afrique Centrale / RD Congo / RDC : La consultation préscolaire est l’opportunité pour la prévention de la malnutrition chronique

RDC : La consultation préscolaire est l’opportunité pour la prévention de la malnutrition chronique

La malnutrition reste préoccupante en RDC et les tendances à la baisse sont en deçà des objectifs nationaux et internationaux. Cette situation touche particulièrement les enfants de 24 à 59 mois parmi lesquels 52,1% souffrent de retard de croissance et 26,6% sont atteints d’insuffisance pondérale.

Depuis environ 15 ans, la malnutrition chronique est stagnante à 43% soit 1 sur 2 enfants, 1 sur 10 enfants souffre de la malnutrition aigüe, et environ 1 sur 4 enfants a une insuffisance pondérale. Elle s’installe tôt dans les 1000 premiers jours et est moins visible avec des effets irréversibles si les activités préventives ne sont pas assurées durant cette fenêtre d’opportunité de 1000 jours.

Des experts approchés à ce propos estiment que la consultation préscolaire (CPS) est l’opportunité pour la prévention de la malnutrition chronique et des autres maladies tueuses de l’enfance en RDC.

LA CPS, QU’EST-CE ?

Chef de division chargé des interventions au Pronanut (Programme national de nutrition) en RDC, Dr. Toussaint Tusuku, définit la CPS comme étant une plateforme privilégiée qui offre des soins préventifs et promotionnels à l’enfant de la naissance à 5 ans d’âge en vue de lui assurer une croissance et un développement harmonieux.

Elle est une opportunité pour les agents de santé et les familles d’établir un système commun de suivi de la croissance de l’enfant de la naissance jusqu’à l’âge de cinq ans. Elle est aussi un cadre idéal d’échanges et de discussions entre les services de santé, la famille et la communauté afin de garantir à l’enfant l’amélioration de la qualité de sa survie. Elle offre également l’opportunité d’associer à moindre coût d’autres interventions nécessaires pour la santé de l’enfant.

INTERVENTIONS À HAUT IMPACT

Selon Dr. Toussaint Tusuku, la CPS met un accent sur les interventions à haut impact de nutrition pour la prévention de la malnutrition chronique durant la fenêtre d’opportunité de 1000 jours de vie de l’enfant.

Elle délivre un paquet d’interventions promotionnelles qui sont : le suivi de la croissance ; la promotion de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant ; la promotion des autres pratiques familiales essentielles : l’alimentation de la femme enceinte et allaitante, le lavage des mains, l’utilisation de latrine hygiénique, le planning familial, l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée, l’utilisation de service de santé en cas de signe de danger. Pour les interventions préventives, il y a la vaccination pour les enfants de 0 à 11 mois ; la supplémentation en vitamine A au premier contact à 6 mois ; la falsification à domicile par l’utilisation des poudres de multimicronutriments ; le dépistage et l’orientation des enfants malades par les services appropriés de prise en charge.

Dr. Anny Mitelezi, administratrice chargée de la nutrition à l’Unicef a précisé que son organisme appuie le gouvernement à travers la formation et le financement.

[VÉRON K.]

A lire aussi

RDC : Des doutes quant à la tenue effective des élections à la date prévue

Dans une interview à RFI, le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito, a clairement exprimé ses …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer