lundi , 16 juillet 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Politique / RDC : Plusieurs avenues impraticables à Kin

RDC : Plusieurs avenues impraticables à Kin

L’impraticabilité des avenues Luambo Makiadi et Kasaï a contraint les automobilistes à les déserter au profit des avenues Japon-RDC (Poids Lourds) et des Huileries (débaptisée avenue de la Démocratie). D’où l’accroissement des bouchons constaté sur ces dernières artères.

Circuler sur les artères de la ville de Kinshasa relève d’un parcours de combattant. Ceux qui habitent les parties Est et Centre de la capitale et qui se rendent au centre-ville, via les avenues Kasaï et Luambo Makiadi (ex-Bokassa), en font les frais.

Ces deux avenues ont toujours été, on le sait, des voies obligées pour se rendre au centre-ville – qui est le centre des affaires et le siège des institutions nationales et internationales – la circulation y étant à sens unique. Cela pour ceux qui empruntent les moyens de transport en commun.

En effet, l’avenue Luambo Makiadi, qui va de son croisement avec le boulevard Sendwe et se termine à son croisement avec l’avenue Tabu Ley (ex-avenue Tombalbaye), était impraticable sur quelques tronçons. En attendant la réhabilitation complète de l’avenue Luambo Makiadi, les automobilistes ont décidé de se rabattre sur l’avenue Kasaï qui va de l’avenue Kabinda au boulevard du 30 Juin, dans la commune de la Gombe.

Pour atteindre l’avenue Kasaï, les automobilistes qui venaient de l’avenue Luambo Makiadi bifurquaient à droite, arrivés à l’avenue Kabinda. Où, au niveau de la station-service située au croisement de l’avenue Luambo Makiadi, a vu le jour une crevasse. Laquelle empêche depuis quelque temps toute circulation des véhicules sur les lieux et aux automobilistes d’accéder sur l’avenue Kasaï.

Mis devant un fait accompli et pour contourner la difficulté, les automobilistes ont décidé d’emprunter, désormais, les uns, l’avenue RDC-Japon (ex-Poids Lourds) et les autres, l’avenue des Huileries (débaptisée avenue de la Démocratie), en passant par le boulevard Triomphal, pour atteindre le centre-ville.

Du coup, ces deux avenues accueillent depuis quelque temps, à des heures précises de la journée, un nombre impressionnant de véhicules. Et comme on connaît la mentalité des automobilistes kinois qui, pour la plupart, s’illustrent par le non-respect du Code de la route, c’est la pagaille qui est observée sur ces deux importantes artères. Pis, des bouchons s’y créent pendant longtemps avec tous les désagréments que cela amène. Notamment l’énervement des automobilistes et passagers à bord de bus commis au transport en commun, l’arrivée en retard au service et aux rendez- vous, pour ceux qui en avaient.

Pour rappel, l’Hôtel de ville de Kinshasa a entrepris depuis quelque temps les travaux de réhabilitation, sur financement du gouvernement central, de certaines avenues de la capitale, au nombre desquels figure l’avenue Luambo Makiadi. Déjà, constate-t-on, une partie de cette artère a déjà été réhabilitée. Mais les travaux de réhabilitation s’y poursuivent sur le tronçon compris entre l’avenue Kabinda et Usoke.

D’après certaines indiscrétions, ce n’est pas sitôt qu’ils prendront fin à la suite de l’ampleur de la tâche à exécuter.

La crevasse observée au niveau de la station-service située au croisement des avenues Kabinda et Luambo Makiadi devra aussi être réfectionnée.

[FLORENT N’LUNDA N’SILU]

A lire aussi

RDC : 58 ans de Non-Indépendance !

Le Parti Démocratique et Socialiste Congolais, P.D.S.CO. en sigle, tient à rappeler au peuple Congo …

Laisser un commentaire