mardi , 24 avril 2018
Accueil / Business / Économie / RDC : Grogne à la SCTP

RDC : Grogne à la SCTP

Le personnel de la Société Congolaise des Transports et Ports (SCTP, ex- Onatra) est en colère contre le projet de désaffectation de la Gare centrale de Kinshasa. Ce projet de réaménagement de la Gare centrale au profit de la construction d’un centre commercial souffre non seulement de vice de procédure, mais aussi de soupçon d’arnaque aux yeux des travailleurs de cette entreprise.

Deux membres du gouvernement, à savoir le ministre des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, Thomas Luhaka Losendjola, et sa collègue du Portefeuille, Wivine Mumba Matipa, ont, par une correspondance datée du 15 décembre 2017, notifié le Premier ministre Bruno Tshibala sur le projet de « réaménagement du site de la Gare centrale en partenariat avec AfricaMall ».

C’est sur les réseaux sociaux que cette information, gardée secrète en haut lieu jusque-là, a fuité et provoqué des commentaires en sens divers. Les Kinois voient d’un mauvais oeil que le gouvernement désaffecte, d’autorité, un site aussi historique que la Gare centrale de Kinshasa, sans une quelconque participation de la population, en l’occurrence les travailleurs de la SCTP.

À travers cette correspondance, les deux ministres demandaient que la primature initie le processus de désaffectation du site et s’engage dans la conclusion d’un accord de partenariat avec l’entreprise AfricaMall. Selon les deux ministres, le projet vise à développer, en partenariat avec des privés, sur le site de la Gare centrale une zone commerciale comprenant des hôtels, appartements, bureaux, centre commercial et immeuble emblématique en gardant le caractère historique du site et la mission de la SCTP SA en tant qu’exploitant ferroviaire.

Selon la clé de répartition, l’ex-Onatra devrait garder à peine 30% du Centre commercial et AfricaMall 70%.

À la SCTP, c’est la désapprobation générale. « Tous les agents de la SCTP sont très mécontents. Ils vont descendre dans la ville pour protester contre cette démarche suspecte tendant à vouloir aliéner le patrimoine de l’Etat. Notre marche de protestation partira de la SCTP jusqu’à la Primature pour demander au Premier ministre de stopper net cette initiative de désaffecter la Gare centrale. Nous prenons les soins d’informer le Gouverneur de la Ville de l’itinéraire de notre marche afin que la Police en assure l’encadrement », a déclaré le matin du 8 Janvier 2018 à Zoom Eco le Secrétaire général du Syndicat des travailleurs responsables du Congo, Monsieur Fuki.

Selon la même source, tous les syndicats de la SCTP désapprouvent cette démarche du Gouvernement. Et son caractère suspect s’explique du fait que les travailleurs, à travers leurs syndicats qui sont partenaires de l’employeur, n’ont pas été consultés pour la désaffectation de ce patrimoine immobilier de la société, rapporte zoomeco.net.

L’initiative du gouvernement parait tout aussi cavalière que suspecte. Dans l’ordre des choses, la direction générale de la SCTP devrait initier d’abord un dialogue avec les partenaires sociaux, les syndicats et tenir informer le Conseil d’administration. Ensuite, les PV des réunions du Conseil d’administration sont envoyés dans les ministères de tutelle, en l’occurrence le ministère des Transcom (tutelle technique) et le ministère du Portefeuille (tutelle administrative). Et ce sont ces ministères qui doivent préparer un Projet de loi à soumettre au Parlement pour désaffectation du domaine. Une fois que ce projet de loi est voté au Parlement, le président de la République pourra le publier.

Au bout du processus, l’Autorité de régulation des marchés publics doit intervenir pour les souscriptions à l’offre. Cette procédure n’a pas été respectée jusqu’ici. Ce qui est louche. Comment ça se fait que dans cette correspondance, le ministère des Transports et Voies de Communication n’ait pas une copie ? Et que vient faire le ministère des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction dans ce dossier ? Autant des questions qui poussent à la grogne des travailleurs de la SCTP.

[AMÉDÉE MK]

A lire aussi

Conference de presse de la plate electorale "Ensemble" de Moise Katumbi.

Élections : « Ensemble » rejoint le bloc UDPS-UNC-MLC

« Ensemble », plateforme électorale de soutien à la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle du …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer