mercredi , 23 mai 2018
Accueil / International / Europe / Les combattants de l’EI font toujours peur

Les combattants de l’EI font toujours peur

L’EI « a été en grande partie défait sur le plan militaire (…) mais il ne faut pas sous-estimer » la capacité de ses combattants, a déclaré la ministre allemande appelant à la poursuite de la bataille contre le groupe ultraradical.

La ministre allemande de la Défense a rappelé dimanche que la guerre contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) n’était pas terminée et souligné la nécessité de ne pas sous-estimer la capacité de ses membres.

Ursula von der Leyen s’exprimait lors d’une visite aux troupes allemandes engagées au sein de la coalition anti-EI et basées en Jordanie.

L’EI « a été en grande partie défait sur le plan militaire (…) mais il ne faut pas sous-estimer » la capacité de ses combattants, a déclaré la ministre allemande appelant à la poursuite de la bataille contre le groupe ultraradical.

L’Allemagne compte 280 soldats engagés au sein de la coalition qui combat l’EI en Irak et en Syrie.

Le gouvernement allemand prévoit une réduction de ses forces dans la région mais, selon la ministre, son ampleur n’a pas encore été déterminée.

La ministre a rappelé l’importance pour l’Allemagne et l’Europe d’une Jordanie « stable » dans une région en proie au conflit et à la menace jihadiste.

Elle a a également qualifié d' »exemplaire » l’aide apportée par la Jordanie aux réfugiés syriens.

Le royaume hachémite, voisin de la Syrie, accueille environ 630.000 réfugiés syriens selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Les autorités jordaniennes disent elles en accueillir 1,4 million.

L’Allemagne a elle accueilli plus d’un million de réfugiés -essentiellement syriens et afghans- depuis 2015.

Le pays a accordé l’an passé près de 130 millions d’euros d’aide à la défense jordanienne, comprenant notamment des armes et des équipements, selon l’agence de presse allemande.

[Afp]

A lire aussi

Iran : La « nouvelle stratégie » des Etats-Unis

Les Etats-Unis ont menacé l’Iran de sanctions « les plus fortes de l’Histoire » si Téhéran ne …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer