mercredi , 23 mai 2018
Accueil / International / Europe / En opposition avec « Kabila » : Les Combattants accueillent Defao en Europe
Defao Matumona (artiste musicien) et Babin Masombo (Combattant de France)

En opposition avec « Kabila » : Les Combattants accueillent Defao en Europe

Être de retour en Europe est un rêve devenu réalité pour le chanteur, qui s’est lui-même imposé en exil, ayant quitté son pays natal, la République démocratique du Congo, car il n’était pas dans les bons livres du président Joseph Kabila et de ses associés. Defao n’a rencontré aucune opposition des Combattants, car il est considéré comme étant en opposition avec le président congolais Joseph Kabila. Mais, l’artiste a toujours nié d’être l’opposant de Kabila.

Pour le musicien congolais basé à Nairobi Defao Matumona, l’année semble s’achever sur une note positive et la nouvelle commence avec la poursuite d’un bon sort qui est susceptible de rajeunir sa carrière. L’homme connu pour sa grande chanson « Sala Noki » est en tournée en Europe après 17 ans d’interruption. Être de retour en Europe est un rêve devenu réalité pour le chanteur, qui s’est lui-même imposé en exil, ayant quitté son pays natal, la République démocratique du Congo, car il n’était pas dans les bons livres du président Joseph Kabila et de ses associés.

Le chanteur costaud et compositeur de chansons comme Famile Kikuta, Phily Mbala, Copinage, Amour Scolaire et Agence Courage, a dirigé son groupe Big Stars dans les années 1990. Il vit à Nairobi depuis début 2003.

Il a déjà travaillé avec le groupe Choc Stars où il a fait équipe avec d’autres personnes comme Debaba (décédé), Nzayadio, Lassa Carlito, Roxy Tshimpaka et Djuna Djanana. Avec Choc stars, il sort Chagrin Dimone et Mokolo Mosusu (duo avec Debaba).

Avec l’hostilité apparente à la maison et sa relation pas si confortable avec le gouvernement de Kabila, Defao a choisi de faire de Nairobi sa base musicale.

Son compatriote, guitariste et producteur basé à Londres, Fiston Lusambo, a confirmé que Defao avait quitté Nairobi le 20 décembre pour sa tournée européenne.

« Il s’est envolé pour Paris peu de temps après avoir fini d’enregistrer deux chansons avec lui: sur mon album Maisha », a déclaré Fiston.

Fiston et le percussionniste tanzanien Saidi Tumba Kanda sont arrivés à Nairobi au début du mois pour des enregistrements en commun avec Defao. Ils ont fait équipe avec l’ancien guitariste de Choc Stars, Sedjoka.

Selon Fiston, la tournée de Defao en Europe a été organisée par un groupe de Congolais vivant en Europe. Son premier spectacle a eu lieu le 22 décembre à Paris, une ville qui a récemment été un terrain hostile pour les stars basées à Kinshasa, qui ont été malmenées par leurs compatriotes opposés à leur étreinte de Kabila. Ils créent souvent des scènes laides, conduisant à l’annulation de concerts.

Defao n’a rencontré aucune opposition, car il est considéré comme étant en opposition avec Kabila. Sa deuxième représentation a eu lieu le 24 décembre à Berne, en Suisse.

La nuit dernière, il devait se produire à Lyon, en France, avant de revenir en Suisse pour un autre spectacle.

Les stars de Kinshasa Koffi Olomide, Nyoka Longo, Werra Son, JB Mpiana et d’autres personnes proches de Kabila n’ont pas eu autant de chance, leurs concerts ayant été perturbés par des militants des droits protestant contre la répression, la mauvaise gouvernance et la corruption en RDC.

Defao est l’un des rares artistes congolais en visite que les activistes ont autorisés à jouer librement en Europe. Dans un passé récent, une aile anti-Kabila des exilés congolais (les combattants) a bloqué certaines de leurs stars basées à la maison des offres lucratives de se produire dans des lieux de premier choix en Europe.

Inconnu à beaucoup de ses fans, Defao, qui est encore largement respecté en RDC, vit tranquillement à Nairobi.

Il a une fois été du mauvais côté de la loi pour ne pas avoir payé ses factures d’hôtel, car sa fortune a diminué. En 2002, il a été bloqué de manière controversée à la prison de la zone industrielle de Nairobi au sujet de factures d’hôtel impayées après le défaut de son promoteur. Il a finalement été renfloué par un fan, qui a rempli les conditions de la caution du tribunal.

Avec des choses un peu simplifiées, il a continué à vivre à Nairobi, mais voyage parfois en Zambie, au Zimbabwe et en Tanzanie pour se produire.

Un Defao déterminé n’a jamais abandonné sa tentative de faire de Nairobi sa deuxième maison musicale. Ses compatriotes congolais, dont l’ancienne batteuse de Wenge Musica Tiitina Alcapone, l’ancien guitariste de l’Empire Bakuba Lofombe Gode et Fiston, sont venus de RDC et d’Europe pour faire équipe avec lui pour enregistrer de nouvelles musiques.

Fiston dit que Defao sera en Europe jusqu’en mars l’année prochaine.

En Europe, Defao devrait également poursuivre la production d’un nouvel album.

[avec AMOS NGAIRA, Daily Nation]

A lire aussi

RDC : Des doutes quant à la tenue effective des élections à la date prévue

Dans une interview à RFI, le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito, a clairement exprimé ses …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer