mardi , 22 mai 2018
Accueil / International / Amérique / Bronx : L’enfant qui a tué les autres

Bronx : L’enfant qui a tué les autres

Un enfant de trois ans et demi qui jouait avec une cuisinière à gaz a déclenché jeudi l’incendie qui a coûté la vie à douze personnes, dont quatre enfants, à New York, le plus grave en plus de 25 ans.

Le feu a pris jeudi vers 19 heures (00h00 GMT) dans une cuisine au rez-de-chaussée d’un immeuble en briques, comme il y en a des milliers à New York.

Les pompiers n’ont mis qu’un peu plus de trois minutes à arriver sur les lieux, dans le quartier du Bronx.

« Il a été déclenché par un enfant de trois ans et demi qui jouait avec la gazinière. L’incendie a pris et la maman n’en avait pas conscience. Elle a été alertée par les cris » du petit, qui avait déjà joué avec les brûleurs par le passé, a expliqué le chef des pompiers de la ville, Daniel Nigro.

« Elle est sortie de l’appartement avec ses enfants de trois et deux ans et a laissé la porte ouverte », a-t-il poursuivi, geste qui a permis aux flammes de se propager en quelques minutes.

« La cage d’escalier a agi comme une cheminée. Le feu est monté si rapidement à l’étage que les gens ont eu très peu de temps pour réagir », a-t-il raconté vendredi en conférence de presse. Les habitants de cet immeuble qui comptait 25 appartements « ne pouvaient pas descendre –parmi ceux qui ont tenté, deux sont morts ».

Vendredi, les pompiers de New York ont diffusé une vidéo montrant le couloir du rez-de-chaussée, dont les murs sont couverts de suie. L’eau utilisée par les secours dans les étages a gelé, formant des stalactites dans les escaliers.

Entre un et 50 ans

Cinq des douze victimes –qui avaient entre un et plus de 50 ans– ont été retrouvées mortes dans l’immeuble, selon M. Nigro. Quatre enfants –trois fillettes âgées d’un, deux et sept ans ainsi qu’un garçon de sept ans– sont décédés.

Une femme et une fillette décédées ont été retrouvées dans une baignoire remplie d’eau dans laquelle elles semblent avoir tenté d’échapper aux flammes, selon plusieurs médias locaux.

Vendredi, la police a communiqué l’identité d’une partie des victimes, dont Karen Francis, emportée avec ses filles Kylie (2 ans) et Charmela (7 ans). Selon plusieurs médias américains, une autre personne décédée, Shantay Young (19 ans), était la nièce de Karen Francis.

Quatre personnes grièvement blessées étaient toujours hospitalisées vendredi, luttant contre la mort, selon le chef des pompiers.

« C’est une tragédie épouvantable et des familles ont été déchirées », s’est ému le maire de la ville, Bill de Blasio, parlant du « pire incendie depuis au moins un quart de siècle ».

Claquement de doigts

« C’était très dur », explique à l’AFP Joel Rodriguez. Ce quadragénaire habitait au rez-de-chaussée mais a pu sortir assez facilement, bien que la fumée ait fait le « noir complet » dans les parties communes.

Il garde en tête les terribles images de plusieurs de ses voisins, sortis sur des civières, privés de leur dignité, « nus » ou « dévêtus » pour la plupart, dont certains étaient brûlés.

Construit en 1916, l’immeuble n’était pas aménagé pour résister aux incendies et six infractions avaient été relevées, dont au moins une liée à un détecteur de fumée défectueux, a rapporté le New York Times.

Les enquêteurs tentaient encore vendredi de déterminer si toutes les alarmes anti-incendie avaient fonctionné correctement, selon Daniel Nigro.

Pire incendie depuis 1990

Une école située non loin du sinistre a été transformée en centre d’accueil d’urgence pour les habitants affectés alors que le thermomètre affiche des températures glaciales aux alentours de -10 degrés Celsius. Des voisins apportaient des vêtements chauds vendredi.

Dans l’après-midi, les autorités ont appelé ceux qui le souhaitaient à faire don de vêtements lors d’une collecte organisée samedi et dimanche dans une église du quartier, St-Martin de Tours.

L’incendie s’est produit à une rue du Zoo du Bronx, l’un des endroits les plus prisés des touristes et des 8,5 millions d’habitants de New York.

Il s’agit du pire incendie dans la ville depuis 1990, à l’exclusion des attentats du 11 septembre 2001.

En mars 1990, à moins d’un kilomètre du lieu du drame de jeudi, un homme avait volontairement mis le feu à une discothèque du Bronx pour se venger après avoir été éconduit par son ancienne petite amie et expulsé de l’établissement. L’incendie avait fait 87 morts.

Vendredi, les pompiers de New York (FDNY) ont installé dans la ville plusieurs stands pédagogiques proposant des informations sur la prévention des incendies.

Le FDNY a aussi tweeté des liens vers les pages de son site concernant les risques liés aux enfants et rappelé que toutes les écoles de New York pouvaient demander une visite de pompiers spécialisés dans la prévention.

[Afp]

A lire aussi

Kidnapping : Nouvelle arme de survie des milices en RDC

Le kidnapping devient une nouvelle arme de survie des milices en République démocratique du Congo. …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer