Accueil / International / Asie / Incendie : De corps carbonisés retrouvés dans un centre commercial aux Philippines

Incendie : De corps carbonisés retrouvés dans un centre commercial aux Philippines

Trente-sept corps ont été retrouvés dans le centre commercial ravagé par un incendie samedi à Davao, dans le sud des Philippines, selon les indications des autorités lundi.

Le chef régional des services de pompiers, Wilberto Rico Neil Kwan Tiu, a déclaré aux proches des disparus avoir personnellement compté « environ 36 corps » dans l’immeuble du NCCC Mall à Davao.

Un autre corps, non identifié, avait été découvert dimanche, portant donc à 37 le nombre de corps retrouvés dans les décombres calcinés.

La maire de la ville, Sara Duterte, la fille du président philippin Rodrigo Duterte, avait indiqué auparavant que 38 personnes avaient disparu dans le sinistre.

« Je n’ai pas été en mesure de les sauver », a ajouté le responsable des pompiers en présentant « ses plus profondes excuses » aux familles en pleurs.

L’incendie s’est propagé samedi, prenant au piège le personnel d’un centre d’appel d’une firme américaine d’études de marché SSI, qui a annoncé dimanche soir sur son site internet que 37 de ses 500 employés, au dernier étage de l’immeuble sinistré, s’étaient « perdus » dans le feu.

Une enquête criminelle a été ouverte lundi par les autorités, alors que des issues de secours auraient été bloquées ou n’auraient pas été installées.

« En sanctionnant les responsables, nous pouvons donner un exemple aux autres pour que, par bonheur, il n’y ait pas la répétition d’une telle tragédie », a déclaré le secrétaire à la Justce, Vitaliano Agierre.

« Ces allégations ne correspondent pas à la vérité. Il apparaît d’après les personnes qui sont sorties qu’elles ont été en mesure d’évacuer les lieux par les isues de secours », a déclaré à l’AFP Thea Padua, en charge des relations publiques du centre commercial.

Un responsable des pompiers de Davao avait décrit dimanche le centre commercial comme « un espace clos démuni de système de ventilation », précisant toutefois que les autorités devaient encore déterminer les raisons du sinistre.

Les sinistres meurtriers ne sont pas rares aux Philippines, notamment dans les zones de bidonvilles où aucune réglementation anti-incendie n’est appliquée.

Le plus meurtrier est survenu en 1996 dans une boîte de nuit de Manille, faisant 162 morts.

Davao, située à environ 1.000 km de Manille, sur l’île de Mindanao, est la plus grande ville du sud des Philippines et compte 1,5 million d’habitants.

[Afp]

A lire aussi

RDC : Une rescapée d’Ebola délie sa langue

Dans son récit, elle relate comment, elle et sa famille ont été atteintes de l’épidémie …

Laisser un commentaire