jeudi , 26 avril 2018
Accueil / Business / Économie / 2018 : Une année économiquement bonne en RDC

2018 : Une année économiquement bonne en RDC

Le secteur économique ne peut espérer à de meilleurs résultats en 2018 que si les choses se déroulent normalement dans le terrain politique. Au cas contraire, tous les calculs devront être revus. Lorsque l’on prend en compte les actuels indicateurs économiques, on est en droit de croire à une année (2018) économiquement bonne. Le cours du cuivre dont dépend essentiellement l’économie congolaise est en hausse (70.000 dollars américains la tonne contre 21.900 USD mi-2015). À cela s’ajoute la reprise de rapatriement des recettes minières. Tout ceci ne peut que contribuer à l’amélioration de la balance de paiement. Entre décembre 2016 et octobre 2017, par exemple, les dépôts en monnaie étrangère sont passés de 2,9 milliards à 3,2 milliards de dollars. Avec l’application progressive des 28 mesures prises pour accroitre les recettes de l’État, l’économie augure des perspectives meilleures.

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives sont bonnes et les espoirs permis si l’on s’en tient aux indicateurs en présence.

Mais, une chose est vraie : le secteur économique ne peut espérer à de meilleurs résultats en 2018 que si les choses se déroulent normalement dans le terrain politique. Au cas contraire, tous les calculs devront être revus. En ce moment-là, l’on ne peut que déchanter.

Lorsque l’on prend en compte les actuels indicateurs économiques, on est en droit de croire à une année (2018) économiquement bonne. Le cours du cuivre dont dépend essentiellement l’économie congolaise est en hausse (70.000 dollars américains la tonne contre 21.900 USD mi-2015). À cela s’ajoute la reprise de rapatriement des recettes minières. Tout ceci ne peut que contribuer à l’amélioration de la balance de paiement. Entre décembre 2016 et octobre 2017, par exemple, les dépôts en monnaie étrangère sont passés de 2,9 milliards à 3,2 milliards de dollars.

Avec l’application progressive des 28 mesures prises pour accroitre les recettes de l’État, l’économie augure des perspectives meilleures.

Retenez. Si par malheur, les « politiques » s’hasardent à saper le processus électoral sur lequel se fonde les espoirs de toute une nation, le chemin de la stabilité politique et économique risque d’être parsemé d’embuches. Il est donc important que chacun, dans son domaine, fasse ce que la nation congolaise attend de lui. Gare aux politiciens véreux, ceux qui ne brillent que par la médiocrité et les antivaleurs. Le peuple congolais a besoin d’un lendemain meilleur, car il n’a que trop souffert.

On ne le dira jamais assez. La stabilité économique dépend de la stabilité politique. Cela étant, tout citoyen a le devoir de se comporter dignement, de faire les choses selon les règles de l’art. L’avenir de la République en dépend. C’est à cette condition seulement que l’année 2018 augura des perspectives meilleures.

[le Potentiel]

A lire aussi

Papa WEMBA, last stage appearence in FEMUA festival, Abidjan, Cote d'Ivoire

Mort d’un Icône : Les ivoiriens ont tué Papa WEMBA

« Papa Wemba a été assassiné, on avait placé le poison sur son micro ». …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer