lundi , 15 juillet 2019
Accueil / International / Amérique / Gécamines – Freeport-McMoran : La bataille juridique déclenchée
Freeport-McMoran, immeuble
Freeport-McMoran, immeuble

Gécamines – Freeport-McMoran : La bataille juridique déclenchée

Cinq mois après que la firme américaine Freeport-McMoran ait vendu ses parts (56%) qu’elle détenait dans la société minière Tenke Fungurume Mining (TFM) à lz firme chinoise China Molybdenum, la Générale des carrières et des mines (Gécamines) a saisi depuis mercredi 19 octobre 2016 la Cour internationale d’arbitrage au sujet de la vente des parts du groupe américain.

Ces parts (56%) vendues en mai dernier pour 2,65 milliards de dollars américains à la firme chinoise China Molybdenum font que celle-ci devient actionnaire majoritaire de TFM.

La Gécamines, qui détient 20% des parts dans Tenke Fungurume Mining avait contesté cette vente, dénonçant une cession unilatérale.

En septembre dernier, la Gécamines, qui gère les actifs publics miniers au Katanga, avait déposé, à son tour, une offre de rachat de la participation de Freepor-McMoran dans Tenke Fungurume.

En saisissant la Cour internationale d’arbitrage, l’entreprise minière congolaise demande notamment que tout changement de propriétaire de la mine de Tenke Fungurume soit bloqué sans son autorisation.

« Gécamines a lancé un processus d’arbitrage international pour faire valoir sa position sur le changement de contrôle indirect de TFM, et la question du droit de premier refus », a déclaré Deogratias Ngele Masudi, secrétaire général de la Gécamines à l’agence Bloomberg.

La société reste « prête à explorer avec les différentes parties une approche plus acceptable pour faciliter la sortie volontaire des partenaires actuels », a-t-il ajouté.

Le groupe américain Freeport-McMoRan n’a pas encore réagi à la décision de la Gecamines.

En 2015, Freeport-McMoran avait vendu 467 millions de livres de cuivre et 35 millions de livres de cobalt, extraites de la mine de Tenke Fungurume Mining, au prix moyen de 2,42 dollars par livre de cuivre et de 8,21 dollars par livre de cobalt.

A lire aussi

Fatshi, President de la RDC, lors d'une conférence de presse.

En prônant le pardon : Fatshi souffle le chaud et le froid au risque de consacrer l’impunité

Quand Félix Tshisekekdi implore le pardon divin pour tous ceux qui ont volé, violé, abusé …

Laisser un commentaire