mercredi , 17 octobre 2018
Accueil / Afrique / ONU : Les casques bleus violent toujours !
Casque blue de l'Organisation des Nations unies (ONU)

ONU : Les casques bleus violent toujours !

Dernière mise à jour, le 17 juillet 2018 à 12:36

Depuis le début de l’année 44 accusations d’abus sexuels auraient été commis par les casques bleus de l’ONU. Sur « ces 44 cas recensés, 29 concernent sa mission en République centrafricaine (Minusca). Sept cas ont aussi été recensés en République démocratique du Congo (RDC), deux en Haïti et d’autres en Côte d’Ivoire, au Soudan du Sud et au Mali notamment.

L’Organisation des Nations unies a recensé depuis le début de l’année 44 accusations d’abus sexuels qui auraient été commis par ses casques bleus, a appris l’APS. Le site du journal français Le Monde, qui donne cette information, précise que sur « ces 44 cas recensés, 29 concernent sa mission en République centrafricaine (Minusca). Sept cas ont aussi été recensés en République démocratique du Congo (RDC), deux en Haïti et d’autres en Côte d’Ivoire, au Soudan du Sud et au Mali notamment. La plupart des faits remontent aux années précédentes, explique lemonde.fr.

En 2015, l’ONU avait « recensé 69 cas d’abus sexuels présumés ».

Les soldats ou policiers mis en cause « viennent pour la plupart de RDC et du Congo-Brazzaville, ainsi que du Niger, du Maroc et d’Afrique du Sud », ajoute-t-il, en citant des chiffres publiés mardi par l’ONU. « Ce décompte n’inclut pas les accusations révélées début avril qui mettent en cause la force française +Sangaris+ en Centrafrique (RCA) ainsi que les contingents burundais et gabonais de la Minusca. »

En 2015, l’ONU avait « recensé 69 cas d’abus sexuels présumés ». Concentrés sur la Centrafrique et la RDC, ils « impliquaient des casques bleus de 21 pays ».

A lire aussi

Élections : CENI-RDC mit devant ses responsabilités

« La Céni doit veiller à ce que les électeurs aillent voter sans crainte et …

Laisser un commentaire