vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Afrique / Afrique de l'Est / Ouganda / AFDL, une création made in rwanda-ouganda
Paul Kagame, Yoweri Museveni et Joseph Kabila Kabange, Kampala, le 22 novembre 2012
Paul Kagame, Yoweri Museveni et Joseph Kabila Kabange réunis à Kampala le 22 novembre 2012

AFDL, une création made in rwanda-ouganda

Dernière mise à jour, le 5 juillet 2016 à 05:49

L’AFDL – créée par le Rwanda et l’Ouganda aux Accords de Lemera du 23 Octobre 1996 – est un pouvoir d’invasion, d’occupation, de tyrannie, de domination récolonisatrice, d’humiliation et de prédation – est venue rejeter les Résolutions de la CNS et imposer par la force et un faux référendum du 18 Décembre 2005 successivement le Décret – loi constitutionnel 003 du 28 Mai 1997 et la constitution rédigée à Liège par les seuls Experts étrangers : ce pouvoir est dirigé à partir de Kigali et de Kampala et géré sur le terrain par les pions et les mercenaires politiques et militaires rwandais étrangers. Ils ont réussi jusqu’à ce jour grâce à la complicité des compatriotes congolais traîtres, inconscients et irresponsables qui ne savent pas que ce pouvoir d’invasion méprise, humilie, frappe et tue indistinctement tous les Congolais y compris les traîtres eux mêmes et les membres de leurs familles. Les Congolais qui sont les vrais patriotes, démocrates, humanistes et écologiques n’ont jamais trahi la Nation ni le Peuple Congolais ni courbé l’échine face à ce pouvoir humiliant, à sa constitution et à ses lois déshonorantes et les ont toujours combattus jusqu’à ce jour pour restaurer la dignité humaine, reconquérir notre honneur, nos libertés, nos droits, notre indépendance et notre souveraineté nationales et réinstaurer, tout en l’enrichissant, le Projet de Société Démocratique issu de la CNS.

A lire aussi

Fatshi, President de la RDC, lors d'une conférence de presse.

En prônant le pardon : Fatshi souffle le chaud et le froid au risque de consacrer l’impunité

Quand Félix Tshisekekdi implore le pardon divin pour tous ceux qui ont volé, violé, abusé …

Laisser un commentaire