lundi , 21 mai 2018
  • Bruno TSHIBALA, premier minister de RDC, lors d'une entretien a la BBC HardTalk.
  • Fally IPUPA lors de son concert à l'hotel Club du Lac de Bujumbura
  • Aux alentours du siège de la Cour Pénal Internationale, La Haye, Hollande.
  • Un calicot où il est repris, ” Le Cardinal Monsengwo, administrateur de la RDC élu par le peuple “

ARTICLES RÉCENTS

Absentéisme : Kamitatu, Fayilu et Kalombo invalidés à l’Assemblée nationale de RDC

Les mandats de trois députés nationaux ont été invalidés vendredi 11 mai au cours d’une séance à huis-clos de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’Olivier Kamitatu, Martin Fayilu et Francis Kalombo. Selon Aubin Minaku, il est reproché aux trois désormais députés honoraires, des absences prolongées et non justifiées aux séances plénières, la désertion au sein des partis politiques. Cependant, Martin Fayulu déclare déjà terminé son mandat légal bien avant cette décision du bureau de la chambre basse du Parlement.  » Jusqu’ à la fin 2017 au 1er janvier 2018, toutes les institutions à mandat électif issues des élections de 2011 sont …

Lire la suite »

Kasaï : SOS de l’UNICEF

Le Grand Kasaï, terrain de graves violences depuis 2016, a besoin d’une grande mobilisation tant nationale qu’internationale pour panser ses plaies. Les atrocités qui ont opposé les forces loyalistes aux miliciens du grand chef Kamuina Nsapu ont conduit à un grand désastre humanitaire. Outre les déplacés du Kasaï aussi bien en Angola qu’à l’intérieur de la RDC, qui se comptent par milliers, 770.000 enfants du Kasaï souffrent de malnutrition aiguë. C’est la très sérieuse Unicef qui lance l’alerte. Sénateur, élu du Kasaï, président du Parti des démocrates pour la bonne gouvernance (PDG) et de la plateforme électorale Alliance pour l’alternance …

Lire la suite »

RDC : Quelles armes pour se débarrasser de « Kabila » face à l’ambiguité de ses postures et l’incertitude des élections

"Joseph KABILA", a l'assemblée générale de l'ONU, Septembre 2015.

Dans un contexte économique, social et sécuritaire catastrophique, les élections du 23 décembre 2018 qui devraient jeter les premiers jalons de passation démocratique de pouvoir et apporter plus de bonnes réponses sur l’avenir des congolais semblent être bien compromises. Malheureusement, les mauvaises postures politques de Joseph Kabila et ses pantins, des  » faire-valoir » sont illustratives de comportements des personnes cinglées se moquant du peuple. Dans cette problèmatique des élections, comment tourner la page de ceux qui demeurent le « problème » et avec quelles armes ? Pour l’instant, pour l’immense majorité des citoyens congolais et partenaires extérieurs de la Rdc, les comportements …

Lire la suite »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer