mercredi , 24 octobre 2018
  • Gybson BUTUKONDOLO - ancien chanteur et compositeur de l’orchestre Quartier Latin International.
  • Tutu KALUGJI, lors d'un entretien sur Congo Mokili. Photo capture d'écran, par KongoTimes!
  • Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, lors de sa declaration politique sur l'implication des réseaux terroristes en RDC.
  • Azarias RUBERWA [tutsi rwandais immigrés en RDC], le 03 décembre 2004, à Bruxelles.

ARTICLES RÉCENTS

Élections RDC : Il n’y a pas de dialogue et de coopération au niveau de la CENI

Pourquoi encourage-t-il ses militants à prendre part à la marche du 26 octobre ? Le chairman du MLC explique que c’est « parce que d’abord la CENI, principalement la présidence du bureau de la CENI sont sourds à l’appel de la population, des cadres et des candidats aux différentes élections, qui sont en train de se plaindre de ce qu’on appelle aujourd’hui la ‘’machine à tricher’’ (machine à voter), et surtout les noms des dix millions d’électeurs fictifs qui est déjà mis en place pour pouvoir déjà faire gagner le candidat à tous les niveaux des élections et pouvoir se …

Lire la suite »

RDC : Implosion sociale à Beni

La ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, se trouve visiblement au bord de l’implosion sociale. En effet, les manifestations de protestation des élèves de cette agglomération contre l’insécurité, lancées le mercredi 10 octobre 2018, avec des marches de colère, avec conséquence la paralysie des activités commerciales et administratives et pour point de chute la Mairie, se sont poursuivies jeudi 11 octobre. Si le mercredi, aucun incident n’a été déploré, jeudi par contre, les jeunes manifestants en bleu-blanc se sont affrontés aux forces de police qui ont tenté de les échauffourées. Lors de ces affrontements, on a enregistré un …

Lire la suite »

Fatshi – Vika : Le dernier verrou de l’Opposition pour résister à la vague du FCC de « Kabila »

L’un évolue dans l’ombre de son défunt père, dont il a hérité le parti au terme d’un congrès organisé à Kinshasa. L’autre est sorti du moule de la Majorité au pouvoir dont il a été l’un des plus grands chantres, avant d’être banni de la cour. Le premier, c’est Félix Tshisekedi, dit Fatshi, président de l’Udps et candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018. Le second, c’est Vital Kamerhe, dit Vika, président de l’UNC, également prétendant au trône présidentiel. Dans l’opinion, on les considère comme le dernier verrou de l’Opposition pour résister à la vague du FCC qu’incarne aujourd’hui …

Lire la suite »