samedi , 19 janvier 2019
  • Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba, president de l'Apareco. Screenshot by kongotimes.
  • Screenshot: Martin FAYULU talking to Aljazeera
  • Jean-Pierre LISANGA BONGANGA, ministre d'État en charge des Relations avec le Parlement, en RDC.
  • Henri MOVA SAKANYI, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur et de la sécurité.

ARTICLES RÉCENTS

RDC : Piège d’une guerre tribale

Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba, president de l'Apareco. Screenshot by kongotimes.

L’imposteur «Joseph Kabila» et son lobby politico-militaire tutsi-rwandais ont fait d’une pierre deux coups : d’une part, ils se sont créé des circonstances politiques pour donner l’apparence d’avoir abandonner le pouvoir tout en se maintenant plus jamais au pouvoir en RDC afin de parachever à l’aise l’œuvre d’occupation, de prédation et de balkanisation tandis que d’autre part, ils ont réussi à attiser les démons du tribalisme pour détourner l’attention des Congolais sur eux en tant que les véritables acteurs de leur malheur, et à les dresser les uns contre les autres pour les pousser vers une guerre fratricide et tribale …

Lire la suite »

RDC : Une vraie-fausse alternance politique avec Fatshi, un tshidjingidjingi

Retour de Fatshivit a Kinshasa

Dernière mise à jour, le 18 janvier 2019 à 03:14 Il est bien établi que Kabila ne pouvait pas organiser une élection présidentielle crédible pour laquelle son avenir pouvait s’obscurcir sur bien de points. C’est pourquoi tout le décor fut planté afin d’empêcher ses farouches adversaires politiques en l’occurrence Moïse Katumbi, Jean Pierre Bemba et in fine Martin Fayulu porté sur les fonts baptismaux par la coalition Lamuka de remporter ce scrutin. Aujourd’hui nombreuses sont les voix à travers la Rdc et le monde qui s’élèvent pour parler d’une « alternance politique » et pour la première fois un « opposant » élu à …

Lire la suite »

Élections : Un muluba nommé président par « Kabila » en RDC

Martin FAYULU MADIDI, interview avec Aljazeera.

Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit Fatshi, nommé provisoirement président de la République démocratique du Congo (RDC), par l’imposteur tutsi rwandais « Joseph KABILA ». La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) affirme que ses observations ne correspondent pas aux résultats officiels de la présidentielle. La France a, pour sa part, rejeté des résultats non conformes. Aujourd’hui, en Belgique, la sentence est officielle, les diplômes dont se prévaut Fatshi ne sont pas valides, selon une enquête de La Libre Belgique. C’est à « Kabila » que Fatshi a dédié ses premières paroles après avoir été « provisoirement élu » selon les termes officiels. « Aujourd’hui, nous ne …

Lire la suite »