jeudi , 19 septembre 2019
  • Fatshi, President de la RDC, lors d'un entretien samedi a France24 et a RFI.
  • Moise KATUMBI CHAPWE, lors d'un entretien.
  • Point de Presse de Mr Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, president national de l'APARECO.
  • Archevêque Fridolin Ambongo

ARTICLES RÉCENTS

RDC : Menace de la présidence contre le patron de l’IGF

Tout est parti d’une correspondance attribuée à Vital Kamerhe, intimant au service de contrôle de l’Inspection générale des finances de suspendre toute mission de contrôle dans les services publics. Directement après, les services de la présidence de la République ont remis en cause l’authenticité de cette lettre, excluant toute intention du directeur de cabinet du chef de l’État d’empiéter sur les prérogatives de l’IGF. Dans la foulée, des sources concordantes ont fait part de l’interpellation par les services du CNS de l’inspecteur général des finances. Victor Batubenga a affirmé avoir été convoqué, samedi dernier, par les services de François Beya …

Lire la suite »

Passeport : Une main noire block le dossier du conseiller de Katumbi

Le Parti national pour la démocratie et le développement (PND) exigé la restitution, « sans condition », du passeport confisqué de Salomon IDI KALONDA SK DELLA, président national de PND. ‘Nous avions voulu faire comprendre à la population Congolaise que nous, membres de PND, réclamons le retour de notre président national. Que son passeport lui soit restitué. Il y a une main noire qui bloque ce dossier puisque, Salomon SK Della est le conseiller principal de Moïse Katumbi, un poids politique du pays. Ils savent qu’il est stratège en politique et un cerveau moteur du système Katumbi. C’est pourquoi, il fait peur …

Lire la suite »

Gratuité de l’enseignement : Un syndicat menace d’appeler à la grève en RDC

Gratuité de l’enseignement de base dans tous les établissements publics en République démocratique du Congo (RDC), un syndicat des enseignants des écoles catholiques menace d’appeler à la grève dans les prochains jours, au cas où l’Etat serait dans l’incapacité avérée de respecter ses engagements. Entres autres, le versement des frais de fonctionnement, le réajustement des salaires des enseignants dès fin septembre. Vu des observateurs, il est de bon droit qu’un syndicat, puisse hausser le ton pour défendre la cause, mieux les intérêts de ses membres. Rien d’anormal, dans la mesure où ce genre de combat procède de sa raison sociale. …

Lire la suite »