vendredi , 15 décembre 2017
Accueil / Mots-clefs Archives : Palestine

Mots-clefs Archives : Palestine

décembre, 2017

  • 11 décembre

    Jérusalem : Trouver une solution durable et globale au conflit israélo-palestinien

    La visite de Benjamin Netanyahu à Bruxelles intervient en pleine de période de tensions après la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme la capitale d’Israël, que l’UE a critiquée. « En tant que partenaires et amis d’Israël, nous pensons qu’il est dans les intérêts sécuritaires d’Israël de trouver une solution durable et globale » au conflit israélo-palestinien, a par ailleurs estimé Mme Mogherini. La cheffe de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini a condamné lundi « toutes les attaques contre des Juifs, partout dans le monde, y compris en Europe », en recevant à Bruxelles le Premier ministre israélien Benjamin …

  • 11 décembre

    Jérusalem : La mobilisation continue…

    La décision décriée de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël continuait lundi de dominer l’agenda diplomatique, de Bruxelles au Caire en passant par Ankara, des manifestations étant également prévues dans plusieurs pays pour le cinquième jour consécutif. Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a appelé à une manifestation de masse en début d’après-midi dans la périphérie sud de Beyrouth, fief du puissant mouvement chiite, ennemi d’Israël et qui se veut l’un des champions de la cause palestinienne. En Iran, la section étudiante des « bassidjis », milice de volontaires qui se posent en gardiens des valeurs de la Révolution …

  • 10 décembre

    Etats-Unis : Mike PENCE persona non grata dans le monde musulman

    En signe de protestation contre la décision de Donald Trump, M. Abbas a décidé de ne pas recevoir le vice-président américain Mike Pence lors de sa tournée prévue mi-décembre en Israël, en Cisjordanie et en Egypte, selon son conseiller. Le grand imam d’Al-Azhar, influente institution de l’islam siégeant au Caire, et le pape des coptes d’Egypte Tawadros II ont eux aussi refusé de recevoir M. Pence. Des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau descendus dans la rue dimanche au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde pour protester contre la décision controversée du président américain Donald Trump de reconnaître …

  • 10 décembre

    Jérusalem : Israël dénonce l’hypocrisie de l’Europe

    Benjamin Netanyahu a accusé l’Europe d' »hypocrisie » au sujet de la condamnation de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. M. Netanyahu a tenu ces propos avant de quitter dans la nuit Israël pour Paris où il devait rencontrer dimanche le président français Emmanuel Macron. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé l’Europe d' »hypocrisie » au sujet de la condamnation de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Netanyahu a tenu ces propos avant de quitter dans la nuit Israël pour Paris où il devait rencontrer dimanche …

  • 8 décembre

    Jérusalem : Un responsable religieux iranien appel les Palestiniens à se soulever

    La télévision publique iranienne a montré des milliers de personnes défilant, après la prière du vendredi, dans les rues de Téhéran et d’autres villes. Les protestataires défilaient en scandant les slogans « Mort à l’Amérique », « Mort à Israël » et certains ont brûlé des drapeaux américains et israéliens. « Al-Quds (Jérusalem) est à nous », « Nous nous tiendrons debout jusqu’à l’anéantissement d’Israël », pouvait-on encore lire sur des banderoles. Des dizaines de milliers de personnes ont aussi manifesté vendredi dans plusieurs pays arabes et musulmans pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et exprimer leur solidarité avec les …

  • 8 décembre

    Jérusalem : Prière devant la Maison Blanche

    Plusieurs centaines de fidèles musulmans ont assisté à la prière du vendredi devant la Maison Blanche pour protester contre la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël. A l’appel d’organisations de musulmans américains, les fidèles ont installé leurs tapis de prière à Lafayette Square, un petit parc devant la résidence présidentielle. Coiffés du keffieh palestinien ou portant des écharpes aux couleurs de la Palestine, les manifestants portaient des pancartes dénonçant la colonisation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Tournant le dos à des décennies de diplomatie américaine et internationale, M. Trump a unilatéralement reconnu mercredi Jérusalem …

  • 8 décembre

    Jérusalem : Colère inédite contre les Etats-Unis

    Benjamin Netanyahu a salué mercredi comme un « jour historique » la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. Mais les Palestiniens ont signifié que la relation de confiance était rompue, et répété que les Etats-Unis étaient désormais « disqualifiés » de « tout rôle dans un quelconque processus de paix ». Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué mercredi comme un « jour historique » la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. M. Netanyahu a aussi affirmé que la décision du président américain ne changerait rien en ce qui concerne les …

  • 7 décembre

    Jérusalem : Vers une nouvelle intifada

    La décision de Donald Trump a continué de susciter la réprobation dans le monde entier. La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, s’est alarmée d’un retour « à des temps encore plus sombres » alors que la Russie s’est dite « très inquiète ». La chancelière allemande Angela Merkel a « désapprouvé » la décision américaine, qui plonge la région « dans un cercle de feu » selon le président turc Recep Tayyip Erdogan qui s’emploie à mobiliser le monde musulman. Le grand allié saoudien des Etats-Unis a parlé d’acte « irresponsable » tandis que le président palestinien Mahmoud Abbas et le roi Abdallah de Jordanie, lors d’une rencontre …

  • 7 décembre

    Jérusalem : Trump dit « fuck you » aux alliés arabes

    L’Egypte, l’Arabie saoudite et la Jordanie, alliés clé des Etats-Unis dans la région, qui ont établi des liens géopolitiques ou de dépendance financière vis-à-vis de Washington, se retrouvent aujourd’hui dans une position délicate. Outre les condamnations, réprobations ou mises en garde d’usage, il est cependant peu envisageable, selon les experts, que ces pays bousculent leur alliance avec les Américains. Les alliés arabes de Washington sont tiraillés entre leur puissant partenaire et une opinion publique hostile à Israël, après la reconnaissance mercredi de Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu par le président américain Donald Trump. L’Egypte, l’Arabie saoudite et la Jordanie, …

  • 7 décembre

    Jérusalem : Cocktail explosif

    De Ryad à Téhéran en passant par Ankara et Bruxelles, les réactions, à l’exception d’Israël, vont de la réprobation à la condamnation, en fonction de l’état des relations avec Washington et des intérêts. Mais elles expriment une préoccupation commune: celle que M. Trump ait non seulement porté un coup redoutable à l’entreprise de paix déjà agonisante entre Israéliens et Palestiniens mais aussi pris le risque d’une réaction en chaîne locale voire régionale, en manipulant un composé aussi volatil que Jérusalem. La décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël ne devrait pas changer grand-chose de …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer