jeudi , 23 février 2017
Accueil / Mots-clefs Archives : Lubumbashi

Mots-clefs Archives : Lubumbashi

juin, 2016

  • 29 juin

    Présidentielle 2016 : Moïse KATUMBI gène

    Les stratèges de la majorité au pouvoir ne tarissent pas d’imagination pour clouer Moïse Katumbi au pilori et, ainsi, le mettre hors compétition. C’est ce qui explique la saga judiciaire dans laquelle est traîné depuis des mois le gouverneur honoraire du Katanga, candidat déclaré à la présidentielle 2016.  Pour Kinshasa, Moïse Katumbi gène. Sa présence indispose tellement l’autorité morale de la Majorité que le schéma en vogue dans cette plateforme politique est soit de le mettre en prison, soit de le contraindre à un exil forcé. Dans une précipitation bien comprise, le tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo a condamné à …

  • 25 juin

    Spoliation immobilière : « KABILA » veut empêcher le retour de KATUMBI en RDC

    L’affaire de présumés mercenaires ayant fait flop, la MP n’a pas tari d’imagination. Elle n’a pas trouvé mieux que d’accuser Moïse Katumbi de spoliation d’un immeuble appartenant à un sujet grec, Emmanuel Alexandros Stoupis. Pas de surprise du tout, car ce dernier est un habitué des couloirs des cours et tribunaux. Il est souvent mis en avant par le pouvoir en place lorsqu’il s’agit de régler des comptes à un adversaire politique. Pour rappel, c’est grâce à cet homme des mains que le pouvoir est parvenu à inculper Jean-Claude Muyambo. Le président de la Scode croupit depuis à la prison …

  • 5 juin

    RDC : Détention prolongée et illégale des proches de KATUMBI

    Le président l’Association congolais pour l’accès à la justice (Acaj), Georges Kapiamba, dénonce la détention «illégale» de quatre proches de Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, actuellement en soin médicaux à l’étranger. Arrêtées à Lubumbashi (Haut-Katanga), ces personnes sont détenues par les services de renseignement depuis leur transfèrement à Kinshasa le 25 avril dernier, indique l’ONG dans un communiqué publié dimanche 29 mai. L’ACAJ exigeant leur déferrement sans délai devant le Parquet général de la République pour y être entendus et ^étre relâcher selon le principe de présomption d’inoncence. Selon le communiqué de l’ACAJ, les proches du gouverneur …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer