dimanche , 18 février 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Fusillade Extrême droite Italie

Mots-clefs Archives : Fusillade Extrême droite Italie

février, 2018

  • 4 février

    Fusillade : L’Italie glacée

    L’expédition punitive contre des Africains qui a fait six blessés samedi à Macerata, dans le centre de l’Italie, a glacé le pays à un mois jour pour jour des législatives. Luca Traini, un agent de sécurité de 28 ans, a vidé samedi matin deux chargeurs avec un pistolet semi-automatique dans les rues de Macerata, une ville de 43.000 habitants près de la côte adriatique, blessant cinq hommes et une femme originaires du Mali, du Ghana et du Nigeria. Le jeune homme, crâne rasé et tatouage d’inspiration fasciste sur la tempe, a expliqué son geste en invoquant l’arrestation d’un Nigérian soupçonné …

  • 4 février

    Italie : Fusillade d’extrémisme de droite avec des références claires au fascisme et au nazisme

    La fusillade attribuée à un jeune Italien sympathisant d’extrême droite, qui a fait samedi six blessés, tous d’origine africaine, à Macerata, en pleine campagne électorale italienne, est empreinte d’une “évidente haine raciale”, selon le ministre italien de l’Intérieur. Cette attaque violente a suscité une vague de réactions politiques, alors que l’Italie se prépare à voter le 4 mars pour des législatives aux résultats incertains. Un jeune homme au crâne rasé a vidé deux chargeurs avec un pistolet alors qu’il circulait seul en voiture en plein coeur de Macerata, ville du centre du pays, selon des éléments de l’enquête révélés par …

  • 3 février

    Italie : Fusillade à Macerata

    Une fusillade déclenchée par un jeune Italien sympathisant de l’extrême droite a fait samedi six blessés, tous des étrangers, à Macerata, dans le centre de l’Italie. L’homme au crâne rasé, qui avait ouvert le feu de sa voiture, a été arrêté sans opposer de résistance, selon les chaînes de télévision. “Il y a six blessés et tous sont des étrangers”, a déclaré le maire de la ville, Romano Carancini, après ces tirs dans la matinée qui ont semé la panique dans le centre de cette localité de 43.000 habitants. La police a également évoqué des “blessés de nationalité étrangère” dont …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer