jeudi , 19 avril 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Céni RDC

Mots-clefs Archives : Céni RDC

avril, 2018

  • 13 avril

    RDC : Honte à la Céni et cie

    Pour l’Opposition désormais en marche vers l’alternance politique 2018, les élections doivent être conformes aux standards internationaux. Honte à la Ceni et cie, l’imposture ne passera pas. Les principaux partis de l’opposition contestent, dans une déclaration commune faite mercredi 11 avril à Kinshasa, les chiffres des électeurs publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et exigent une expertise externe pour valider le fichier électoral. Elles font remarquer un gap de 29.151 électeurs entre le nombre d’électeurs inscrits (46.542.289) et celui des radiés dont 5.381.763 doublons et 902.290 mineurs. Après le toilettage, la Centrale électorale a retenu 40.287.387 électeurs, au …

  • 10 avril

    RDC : Publier la liste actualisée de partis et regroupements politiques

    Depuis le 26 mars 2018, la Céni (Commission électorale nationale indépendante) est en possession de la liste actualisée des partis et regroupements devant concourir aux élections du 23 décembre 2018. Il y a cependant un hic : la liste n’a jamais été publiée jusqu’à ce jour. Pour quelle raison ? Seuls Corneille Nangaa, président de la Céni, et Henri Mova Sakanyi, vice-Premier ministre de l’Intérieur et Sécurité, en détiennent le secret. Dans les états-majors politiques, c’est l’embarras, assorti d’inquiétude. On se rappelle que, dans un point inscrit dans ses contraintes légales au calendrier électoral du 5 novembre 2017, la Céni …

  • 7 avril

    RDC : La machine à voter devient un problème pour la CENI

    A woman testing machine a voter in DRC.

    Machine à voter, la Corée du Sud – pays où sont fabriquées lesdites machines – décline toute responsabilité vis-à-vis de cette technologie en expérimentation en RDC. Autour de cette machine donc, le nombre de doutes et de refus se multiplie. Outre l’Opposition congolaise qui la rejette de bout en bout et la Cenco qui souhaite une contre expertise, d’autres critiques se sont ajoutées, émettant des réserves sur l’usage de cette machine à voter que nul autre pays n’a utilisé avant le Congo. Après les États-Unis, l’Union européenne, c’est maintenant le pays de fabrication de cette technologie qui retire sa confiance …

  • 6 avril

    Élections RDC : La langue de bois de la CENI sur la Machine à voter

    «Avec Miru Systems, la CENI a signé un contrat qui n’engage pas l’Etat coréen. Nous avons signé un engagement ferme qui n’a plus besoin de coaching ou d’accompagnement parce que nous avons trouvé que cette entreprise a fourni à l’Etat coréen des machines pour l’élection avec 40 millions d’électeurs. A ce jour, Miru Systems ne nous a pas saisis d’une inquiétude quelconque. Cette entreprise nous a envoyé le premier lot de 200 machines. C’est ce que nous considérons. Ce qui circule et les autres déclarations ne nous concerne pas. Et cela ne nous inquiète pas parce que c’est l’entreprise commerciale …

  • 6 avril

    RDC : ‘‘Sans machine à voter, il n’y aura pas d’élections le 23 décembre 2018’’

    Le gouvernement coréen décline toute responsabilité en cas de résultats contestés aux élections notamment de décembre 2018. La centrale électorale se délecte déjà de sa supercherie pour annoncer orbi et urbi que ‘‘sans machine à voter, il n’y aura pas d’élections le 23 décembre 2018’’. Et d’avertir, prenant les Congolais, surtout d’en bas, pour des niais : « Sinon, il faudra encore attendre plusieurs mois pour l’organisation des élections ». De la machine à voter à la machine à tricher, le pas est vite franchi. L’appareil, fabriqué par une firme sud-coréenne privée, est rejeté par tous ceux qui redoutent qu’il …

  • 4 avril

    Élections : La Corée du Sud décline toute responsabilité sur la machine à voter en RDC

    La Corée du Sud s’est, par la voie de son ambassadeur en RDC, Moon Jae-in, cité par Jeune Afrique, désolidarisé du contrat qui lie l’entreprise coréenne « Miru Systems », fabricant de la machine à voter, à la Céni. Nommément cité par Jeune Afrique, l’ambassadeur de la Corée du Sud décharge son gouvernement de toute implication dans le contrat conclu entre la Céni et le fabricant sud-coréen. Fin diplomate, l’ambassadeur sud-coréen s’est donc voulu prudent en contactant Jeune Afrique. Il redoute sûrement que la machine à voter ne ternisse l’image de son pays dans l’opinion publique congolaise. Aussi a-t-il pris …

mars, 2018

  • 30 mars

    RDC : Plus rien ne peut empêcher la tenue des élections

    Henri Mova Sakanyi, vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, a officiellement déposé lundi 26 mars à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la liste actualisée des partis et regroupements politiques légalement reconnus en République Démocratique Congo (RDC). La liste remise à Corneille Nangaa, Président de la Centrale électorale, reprend sans équivoque, les noms de plus de 600 Partis et Regroupements politiques devant participer aux élections notoirement fixées au 23 décembre prochain. Profitant de sa présence dans les installations de la CENI, Henri Mova Sakanyi et toute sa délégation ont eu droit à une visite guidée de la salle …

  • 20 mars

    RDC : La Transition sans « Kabila » disparaît

    L’organisation des élections en République Démocratique le 23 décembre 2018, conformément au calendrier électoral publié par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), n’est plus une question de doute. Si hier plusieurs de l’opposition dite radicale récusaient ce chronogramme de l’équipe Nangaa pour de bonnes élections en décembre 2018, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pas plus tard qu’il y a quelques jours, une coalition a pris corps en Afrique du Sud en vue de se préparer et gagner les élections de 2018, alors qu’une plateforme qu’est le G7-1, qui fait partie de cette coalition récusait les élections sans leur candidat …

  • 18 mars

    Elections : La coalition MLC-UNC-PALU-UDPS rejettent la “machine à voter”

    Quant à l’évolution du processus électoral en République Démocratie du Congo (RDC), la coalition politique MLC-UNC-PALU-UDPS, qui se sont rencontrées jeudi 15 mars 2018 au CEPAS Kinshasa, en vue d’échanger, selon le communiqué final, sur la situation politique du pays, stigmatisent les embuches dressées sur le processus électoral, pointant du doigt le Chef de l’État Joseph Kabila. Ils réaffirment leur détermination d’aller aux élections cette année 2018, mais rejettent la “machine à voter” proposée par la CENI en vue de réduire le coût financier élevé lié aux élections. Ils demandent à la CENI de travailler de manière effective avec le …

février, 2018

  • 14 février

    Élections RDC : Washington tient « Kabila » à l’œil

    Apparemment, Washington n’est pas prêt à lâcher Kinshasa. De la capitale fédérale, les faits et gestes de tous les acteurs impliqués dans le processus électoral sont scrutés à la loupe. Ce n’est pas pour rien que le président américain Donald Trump a délégué dernièrement à Kinshasa Me Nikki Haley pour, sans doute, s’enquérir de la volonté des autorités congolaises de s’engager véritablement dans le processus électoral. Les Etats-Unis qui tiennent à cœur la réussite de ce processus pour une alternance démocratique n’hésitent donc pas à dénoncer le moindre dérapage. C’est tout le sens des déclarations faites lundi par Nikki Haley …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer