dimanche , 18 février 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Carles Puigdemont

Mots-clefs Archives : Carles Puigdemont

février, 2018

  • 1 février

    Puigdemont : L’homme qu’il faut pour diriger la Catalogne

    Carles Puigdemont a maintenu mardi sa candidature à diriger la Catalogne et appelé à l’unité les indépendantistes, dont les divisions sont apparues au grand jour après le report de sa séance d’investiture, bloquée par la justice. “Il n’y a aucun autre candidat possible” pour diriger la région de 7,5 millions d’habitants, a affirmé dans un message vidéo diffusé sur les réseaux sociaux Carles Puigdemont, qui s’est enfui en Belgique fin octobre pour échapper aux poursuites lancées contre lui en Espagne pour rébellion et sédition. Le président destitué a exhorté les indépendantistes à rester “ensemble, forts, dignes, démocratiques et pacifiques”, tentant …

janvier, 2018

  • 17 janvier

    Puidgdemont : L’homme qui dirige la Catalogne depuis la Belgique

    Le chef du gouvernement espagnol a lancé lundi un avertissement aux indépendantistes catalans, les prévenant que l’autonomie de leur région resterait suspendue dans le cas où Carles Puigdemont tenterait de gouverner depuis Bruxelles. Devant des responsables de son parti réunis à Madrid, Mariano Rajoy a affirmé que le futur président de la Catalogne devrait “prendre ses fonctions”, et le faire “physiquement” car “on ne peut pas prendre ses fonctions depuis Bruxelles”. “S’il ne le fait pas, l’article 155 restera en vigueur”, a-t-il déclaré, évoquant le passage de la Constitution qui a permis la mise sous tutelle de cette région du …

  • 9 janvier

    Catalogne : Mas tourne le dos à Puigdemont

    L’ancien président catalan Artur Mas (2010-2016), figure du mouvement indépendantiste, a annoncé mardi sa démission de la présidence du Parti démocrate européen catalan (PDeCat, centre-droit), auquel appartient son successeur à la tête de la région Carles Puigdemont. “J’ai fait un autre pas de côté”, a déclaré M. Mas, reprenant la phrase qu’il avait utilisée il y a deux ans, le 9 janvier 2016, pour renoncer à la présidence catalane en faveur de M. Puigdemont en vue de garantir une grande coalition entre indépendantistes, qui avait obtenu la majorité absolue au parlement régional. M. Mas, qui avait abandonné en 2012 son …

décembre, 2017

  • 31 décembre

    Espagne : Restaurer le gouvernement Puigdemont

    L’indépendantiste catalan Carles Puigdemont a exigé samedi, dans ses voeux pour 2018 au “peuple” catalan, une négociation politique et la restauration par Madrid de son gouvernement, destitué après la déclaration d’indépendance du 27 octobre. “Comme président, j’exige du gouvernement espagnol et de ceux qui le soutiennent (…) qu’ils restaurent tout ceux qu’ils ont destitué sans l’autorisation des Catalans”, déclare Carles Puigdemont dans un discours enregistré à Bruxelles, dans lequel il demande aussi à Madrid de commencer à “négocier politiquement”. Dans ce message de sept minutes, Carles Puigdemont estime que les Catalans sont un “peuple démocratiquement mature, qui a gagné le …

  • 29 décembre

    Rajoy en colère : Puigdemont gouverne la Catalogne depuis la Belgique

    Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a estimé vendredi “absurde” que le président catalan destitué Carles Puigdemont, exilé en Belgique, veuille gouverner la Catalogne sans revenir en Espagne, où il est recherché par la justice. “Il est absurde de prétendre être président d’une région en vivant à l’étranger et plus absurde encore de prétendre exercer ces fonctions depuis l’étranger”, a déclaré M. Rajoy dans une conférence de presse. Aux élections régionales du 21 décembre, les partis indépendantistes ont renouvelé leur majorité au parlement catalan (70 sièges sur 135) et la liste de M. Puigdemont, qui avait promis de reprendre …

  • 24 décembre

    Espagne : Carles Puigdemont est-il disposé à rentrer en Catalogne ?

    Le président catalan destitué Carles Puigdemont pesait samedi le pour et le contre de rester en Belgique ou de rentrer en Espagne au risque d’être arrêté, après la victoire électorale de son camp indépendantiste qui veut former un gouvernement. A la question “Carles Puigdemont est-il disposé à rentrer?”, l’un de ses avocats en Catalogne a répondu: “En principe, oui, mais mon conseil c’est d’évaluer la situation car au moment où il reviendrait ici, il serait arrêté”, deux mois après la proclamation d’une République catalane restée sans effets. “Il faut mesurer si cela vaut la peine, s’il peut faire davantage dedans …

  • 21 décembre

    Elections Catalanes : Taux de participation record

    Les Catalans ont voté en nombre jeudi pour décider si les indépendantistes doivent revenir au pouvoir dans leur région, deux mois après avoir été destitués pour une tentative de sécession qui a ébranlé l’Espagne et inquiété l’Europe. Les bureaux de vote ont fermé à 20H00 (19H00 GMT), une estimation portant sur 80% des suffrages est attendue vers 22H00 (21H00 GMT). Le taux de participation à 18H00 locales (17H00 GMT) a montré une très forte mobilisation, avec 68,32% des électeurs qui s’étaient rendus aux urnes, soit une augmentation de plus de cinq points par rapport à la consultation déjà record de …

  • 19 décembre

    Catalogne : Une étrange campagne électorale

    Rassemblement devant une prison et vidéo-conférence de l’indépendantiste Carles Puigdemont retransmise dans cent meetings simultanés : une étrange campagne électorale touche à sa fin en Catalogne, où les électeurs décideront jeudi s’ils veulent maintenir les séparatistes au pouvoir. Le scrutin dans cette riche région du nord-est de l’Espagne aura été précédé d’une campagne opposant un camp “espagnoliste” ultra-mobilisé et des indépendantistes qui accusent l’Etat de chercher à les museler en les poursuivant pour rébellion et sédition après leur tentative de sécession. Pour bien souligner encore ce message, une délégation indépendantiste s’est déplacée mardi jusqu’à la prison d’Estremera pour rencontrer la …

  • 5 décembre

    Espagne : Carles Puigdemont, un homme libre ?

    La Cour suprême espagnole a cependant fait savoir que le juge à l’origine de cette décision surprise maintenait le mandat d’arrêt espagnol visant l’ex-président catalan et ses quatre ex-ministres. Ils risquent donc d’être interpellés s’ils rentrent en Espagne. Mercredi, devant la presse à Bruxelles, ceux-ci ont expliqué la décision du juge espagnol par la “peur” qu’aurait l’Etat espagnol du jugement de l’opinion internationale sur cette crise politique, la pire traversée par l’Espagne depuis plus de trente ans. “Il est évident que l’Etat espagnol a retiré ce mandat européen parce qu’il a eu peur”, a affirmé M. Puigdemont. Lui et ses …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer