jeudi , 27 avril 2017
Accueil / Mots-clefs Archives : 19 Septembre

Mots-clefs Archives : 19 Septembre

octobre, 2016

  • 30 octobre

    19 – 20 Septembre : « Joseph KABILA », la barbarie d’un president criminel

    Le Bureau conjoint des Nations unies sur les droits de l’Homme a chargé la police nationale, l’ANR, la GR et les FARDC d’avoir commis des violations graves des droits de l’Homme lors des manifestations du 19 et du 20 septembre à Kinshasa. Les autorités auraient donné l’ordre pour que les enquêteurs ne puissent accéder aux cachots, aux morgues voire aux hôpitaux. Plus grave, la structure onusienne accuse les forces de sécurité de n’avoir pas autorisé l’accès à un site où deux camions de l’armée sont soupçonnés y avoir transporté des victimes. Une large majorité des victimes – 38 d’entre elles …

  • 25 octobre

    RDC : Pourquoi Everiste BOSHAB, fait-il disparaitre, les dépouilles mortelles de manifestants tués le 19 et le 20 septembre ?

    Kinshasa, le 30 septembre  2016, 12 cercueils vides de manifestants tués lors d’une protestation dispersée par la police. Le bureau d’Evariste Boshab a monté une brigade spéciale chargée, des enlèvements de cadavres depuis un moment. Chaque fois qu’il y a mort d’homme dans une manifestation, un groupe des gens sort de nulle part, et s’empare du corps. Les familles de victimes sont privées de corps de membres de leurs familles et ils ne savent pas, comment faire les deuils sans cadavres. Cette pratique devient banale et la population ne s’étonne plus de voir ce genre de spectacle macabre. La dernière …

  • 17 octobre

    Violences du 19 et 20 septembre : Plus de 90 personnes condamnées à des peines allant de 45 jours à 25 ans de prison en RDC

    Cent trente-huit personnes (138) arrêtées pendant les émeutes qui ont secoué la ville de Kinshasa la semaine dernière ont été jugées en procédure de flagrance et écopent de peines diverses. Par contre, trente-huit personnes (38) ont été acquittées alors que cent autres ont été condamnées à des peines allant de 45 jours à 25 ans de prison. Ces personnes étaient poursuivies pour pillages, incendies et destructions méchantes lors des échauffourées des 19 et 20 septembre derniers. Elles ont été jugées au Tribunal de grande instance et de paix de la Gombe, au Tribunal de paix de Makala, au Tribunal de …

  • 11 octobre

    RDC : « Joseph KABILA », un mercenaire de l’horreur

    Les atrocités, les horreurs et les cruautés des images et des photos des victimes congolaises des manifestations pacifiques à Kinshasa le 20 Septembre 2016 et qui circulent sur Internet et réseaux sociaux dissipent toute naïveté, toute illusion et toute complaisance face à Hippolyte Kanambe, alias joseph kabila. L’Humanité se trouve face à un véritable monstre, un mercenaire de l’horreur, un individu et une créature dont l’apparence, voire le comportement, surprend par son écart avec les normes de toute société normale et civilisée. Sa nature et ses actes s’écartent notablement des standards de l’espèce humaine normale. Il ne fixe jamais ses …

  • 2 octobre

    RDC : Halte au « Soulèvement populaire non préparé » !

    Le « soulèvement populaire » est un concept révolutionnaire. Il ne peut se faire et s’appliquer qu’avec ceux que Vladimir Lénine appelait des « Révolutionnaires professionnels ». Les élèves et apprentis sorciers au service du « néocolonialisme belge et de l’impérialisme américain » ne peuvent à aucun moment appliquer, commander ou imposer au peuple congolais un soulèvement populaire. Depuis que ce monde existe, aucun peuple n’a déjà osé faire une révolution ou un soulèvement populaire sans les « Techniciens ». Sans pour autant sous-estimer ou négliger la « SPONTANÉITÉ DU PROLÉTARIAT » qui, dans certains cas, pourrait aussi être un …

septembre, 2016

  • 20 septembre

    Rapport de force sanglant en RDC

    Inquiétude de la communauté internationale après les manifestations anti-Kabila du 19 septembre qui ont fait de 17 morts selon les autorités, plus de 45 morts selon l’opposition. Les Kinois étaient sortis en nombre à l’appel de plusieurs partis d’opposition, demandant la convocation de l’élection présidentielle dans les délais constitutionnels. Les Congolais ont exprimé leur colère lundi 19 septembre à Kinshasa, à Lubumbashi et à Goma. « Nous voulons que notre pays devienne un pays normal, explique un manifestant à la BBC. Un pays normal, c’est un pays avec alternance au pouvoir, à échéances régulières et selon la constitution » Bilan provisoire : …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer