dimanche , 22 avril 2018
Accueil / Société / Immigration / Arrestation arbitraire des Congolais en Zambie

Arrestation arbitraire des Congolais en Zambie

Dans un communiqué officiel, Kinshasa proteste vivement contre l’arrestation de ses ressortissants sur le territoire zambien. Pour le vice-ministre aux Affaires étrangères, le Président de la République a fait le déplacement de la Zambie dans le cadre de renforcement des liens d’amitié et de la coopération bilatérale entre les deux pays, et il n’arrive pas à comprendre qu’après son départ, la Zambie procède à l’arrestation massive de ses compatriotes. Emmanuel Ilunga a, pour ce faire, invité l’ambassadeur de Zambie en RDC à s’investir dans ce dossier pour obtenir la libération, sans condition de tous les ressortissants de la RDC, parce que, a-t-il dit, ce sont des paisibles gens qui font du commerce et payent normalement les taxes dans ce pays d’accueil. « Nous considérons que cette arrestation est arbitraire et nous ne pouvons pas être d’accord », a souligné en substance le ministre délégué en charge des congolais de l’étranger.

Dans un communiqué officiel, Kinshasa proteste vivement contre l’arrestation de ses ressortissants sur le territoire zambien. Le ministre délégué en charge des Congolais de l’étranger, Emmanuel Ilunga Ngoie, l’a fait savoir, mardi 6 mars, à l’ambassadeur de la République de la Zambie en RDC, Friday Nyambe.

Au cours de ces entretiens, les autorités congolaises ont fait part à leurs collègues zambiennes de la préoccupation de Kinshasa face à l’arrestation arbitraire de ses ressortissants résidant dans ce pays par les services de sécurité zambienne.

A travers ses représentants, le Gouvernement de la RDC a indiqué qu’au lendemain du retour du Président de la République, Joseph Kabila de la Zambie, en février dernier, dans le cadre de renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays, les services de sécurité zambiens ont procédé à l’arrestation massive des ressortissants de la RDC résidant dans ce pays, précisément à Ndola et Chindola, dans la province de Cooperbelt, sans connaître le mobile de cette arrestation.

D’après Emmanuel Ilunga, les 94 Congolais arrêtés ont été dispatchés dans les différentes prisons zambiennes sans procès et sans jugement, et leurs pièces d’identité ont été déchirées par les militaires Zambiens, précisant que d’après le Consul de la RDC à Ndola, toutes ces victimes étaient en règle avec l’administration de ce pays.

Pour le vice-ministre aux Affaires étrangères, le Président de la République, Joseph Kabila a fait le déplacement de la Zambie dans le cadre de renforcement des liens d’amitié et de la coopération bilatérale entre les deux pays, et il n’arrive pas à comprendre qu’après son départ, la Zambie procède à l’arrestation massive de ses compatriotes.

Emmanuel Ilunga a, pour ce faire, invité l’ambassadeur de Zambie en RDC à s’investir dans ce dossier pour obtenir la libération, sans condition de tous les ressortissants de la RDC, parce que, a-t-il dit, ce sont des paisibles gens qui font du commerce et payent normalement les taxes dans ce pays d’accueil. « Nous considérons que cette arrestation est arbitraire et nous ne pouvons pas être d’accord », a souligné en substance le ministre délégué en charge des congolais de l’étranger.

[Rachidi MABANDU]

A lire aussi

Robot roulage de Thèrese Kirongozi

Robot roulage : Une technologie ’’made in Congo’’

Ingénieure en électronique industrielle de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA), Thérèse Izay Kirongozi a …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer