dimanche , 25 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Business / RDC : Le ” E-gouvernance ” permettra au Nord-Kivu de mieux lutter contre la fraude

RDC : Le ” E-gouvernance ” permettra au Nord-Kivu de mieux lutter contre la fraude

Avec l’édit provincial relatif à la gouvernance électronique qui vient d’être recevable, le Nord-Kivu espère mieux organiser et canaliser ses finances afin d’espérer à une gestion orthodoxe des recettes de l’État dans cette partie du pays. Avec cette réforme, le Nord-Kivu est compté parmi les précurseurs.

L’assemblée provinciale du Nord-Kivu a déclaré ” recevable “, le lundi 8 janvier, le projet d’édit instituant le ” E-gouvernance “. Une réforme qui, selon le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongia, permettra à la province de mieux lutter contre la fraude et ainsi renflouer les caisses de l’État. Cette réforme s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la dilapidation des recettes de l’État.

Selon le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku qui l’a annoncé sur son compte twitter, les objectifs poursuivis à travers cette réforme, c’est entre autres, la dématérialisation des procédures fiscales, la lutte contre la corruption et le détournement, en instituant la traçabilité des recettes dès le constat.

Dans un entretien accordé au magazine économique ” Zoom éco “, Julien Paluku Kahongia a indiqué qu’avec E-gouvernance, le Nord-Kivu arrivera à décupler ses recettes d’ici 2020. ” Le gouverneur de la province du Nord-Kivu espère décupler les recettes provinciales d’ici 2020 pour mieux faire face aux défis de développement “, écrit Zoom éco. Et pour ce faire, la solution s’appelle ” Egouvernance “.

Ce système de gouvernance électronique, affirment les experts, a l’avantage de dématérialiser les procédures fiscales, lutter contre la corruption et les détournements, et instituer la traçabilité des recettes, dès la constatation, et des dépenses provinciales, dès l’ordonnancement.

Pour Julien Paluku, il est important de mettre les finances de la province sur l’orbite de la modernité, comme cela se fait actuellement à travers le monde. La deuxième raison, estime le gouverneur du Nord-Kivu, c’est que depuis 2007 à ce jour, la province est passée de recettes de 40 000 USD à près de 1 million USD le mois.

” Cependant, face aux besoins croissants de la population du Nord- Kivu, nous avons constaté qu’il existe encore des pratiques de détournements, de corruption, etc. Ce qui réduit notre capacité financière de mobiliser nos moyens et de faire face aux problèmes récurrents qui se posent en matière de développement et de la prise en charge des questions sociales. Voilà pourquoi nous avons recouru à l’expertise d’une entreprise norvégienne qui s’appelle BT Signal Africa qui a fait ses preuves dans ce domaine. Nous avons estimé qu’en recourant à cette société, nous allons, d’ici 2020, décupler les recettes de la province. Elles vont passer de 1 million à 10 millions USD le mois pour ainsi nous permettre d’attaquer, de pieds fermes, les problèmes de développement de la province du Nord-Kivu “, a ajouté le gouverneur du Nord-Kivu.

BANNIR LES ANTIVALEURS

Une fois opérationnel, le système prendra en charge toutes les recettes fiscales et non fiscales ainsi que les opérations de dépenses. ” Comme nous venons de nous présenter devant l’Assemblée Provinciale, cette dernière a déclaré le Projet d’Edit recevable. À partir du moment où nous allons le promulguer après adoption, nous allons commencer la procédure par laquelle la gestion des recettes et des dépenses se fera de manière électronique. Ça permettra effectivement d’éviter toutes ces pratiques auxquelles s’adonnent les agents de l’Etat “, a-t-il renchéri.

L’exécutif provincial du Nord-Kivu est d’avis que ” ce système donne l’occasion à la province de démontrer qu’elle s’inscrit réellement dans la logique de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, les détournements, et toutes les pratiques qui font la honte de l’administration congolaise “.

Une manière d’assurer les contribuables qui déboursent que l’argent arrive bel et bien dans le compte du Trésor provincial et que la manière dont les dépenses publiques seront effectuées va être bien suivie par quiconque qui voudrait avoir des éléments à ce sujet.

Parmi les provinces ayant déjà instauré la gouvernance électronique en RDC, il faut compter Kinshasa. Ici, le gouvernement provincial a instauré le système ” E-Recettes “. Une initiative qui, selon l’exécutif provincial, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le coulage de recettes et la favorisation de la transparence dans le recouvrement.

” Avec ce système, les intervenants dans la chaine de la recette ont la possibilité de suivre l’évolution des recettes en temps réel dans le dispositif adapté de monitoring “, a indiqué, il y a quelques jours, le ministre des Finances de Kinshasa, Guy Matondo.

[OLIVIER KAFORO]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Fally IPUPA lors de son concert à l'hotel Club du Lac de Bujumbura

RDC : Fally IPUPA a électrifié le Burundi

Le 24 Décembre 2017, Fally IPUPA a électrifié le Burundi lors de son concert à …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer