jeudi , 18 janvier 2018
Accueil / Culture / RDC : Le Festival Amani débute en février à Goma

RDC : Le Festival Amani débute en février à Goma

Annoncé pour les 9, 10 et 11 février, le plus grand festival international de musique et de danse pour la paix en Afrique centrale se propose d’honorer les artistes en herbe locaux.

La cinquième édition du festival international de musique et de danse Amani s’organise pour les 9, 10 et 11 février 2018 à Goma. Ce festival pour la paix dans la région des Grands Lacs met cette année encore les artistes de la ville à l’honneur. Ce, dans l’objectif notamment de montrer au monde que Goma et la région des Grands Lacs ne sont pas que de terres de massacres, viols et pillages. Pour ce faire, des jeunes et des artistes talentueux s’engagent au quotidien pour un présent et un futur radieux et le festival les y aide.

« Je suis très content d’être honoreì. Je me prépare pour une prestation unique au Festival Amani en février », a dit le jeune rappeur Young B. La promotion des artistes locaux fait partie des objectifs du Festival Amani. Ces artistes seront accompagnés et promus auprès du public de la ville mais également aude-là. Ainsi, depuis septembre 2017, le Foyer culturel de Goma organise les « Sanaa Weekends », sous forme de concours de chant et de danse pour dénicher de nouveaux talents de la ville.

« Les Sanaa Weekends Amani participent aÌ la réalisation des objectifs du festival en mettant en valeur les talents locaux aÌ travers toute une série de prestations et cela devant un public actif d’environ 4000 personnes ! », explique Jean-Claude Wenga, un des organisateurs.

Cette année, quarante huit jeunes musiciens ont participe pendant 3 mois aux compétitions pour prester a la cinquième édition du Festival Amani. Cinq lauréats ont été choisis sur base des acclamations du public lors des Sanaa weekends, des votes sur les réseaux sociaux ainsi que du jugement d’un jury artistique. Il s’agit d’Ira Irène, Kerim, Anderson Mukwe, Dj Couleur et Young B.

À leur tour, répartis en catégories de genre -traditionnelle, créative et hip-hop, 5 groupes de danse ont étéì sélectionnes, à savoir les Invisibles, Jazz music,
Mundengafamily, Stepmagic et Utomnes.

Les Sanaa Weekends, moments culturels désormais clés dans la ville, sont une activitéì parmi bien d’autres visant la promotion des artistes locaux. Des caravanes (concerts itinérants) seront organisées dès janvier aÌ travers toute la ville. Des master class données par les artistes internationaux du festival
seront offertes. Un appui de 500$ sera donneì en soutien. La prestation sur la scène internationale du festival est en elle-même, un beau tremplin.

[BIENVENU IPAN]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Belgique – RDC : Révision fondamentale de coopération

Selon le site de La Libre, la Belgique a décidé de mettre fin à une …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer