mercredi , 17 janvier 2018
Accueil / Société / Armée et Police / RDC : L’armée ougandaise n’exclut pas d’autres opérations contre les ADF

RDC : L’armée ougandaise n’exclut pas d’autres opérations contre les ADF

Selon le porte-parole de l’armée ougandaise, plus de 100 combattants du groupe militant des Forces démocratiques alliées ont été tués dans une opération conjointe des militaires ougandais et congolais. L’action militaire dans l’est de la République Démocratique du Congo était en réponse à une augmentation du niveau de menace des rebelles musulmans.

« Nous avons reçu des signaux accrus d’activités prévues, actives et hostiles contre l’Ouganda qui nécessitaient un renforcement de la sécurité le long de notre frontière commune », a déclaré à RFI Richard Karemire, porte-parole de l’armée ougandaise.

L’armée ougandaise a utilisé sa division des forces aériennes et de l’artillerie lors de l’opération du 22 décembre, selon Karemire. Selon lui, aucune force ougandaise n’a été déployée en RDC.

L’ADF a été active dans le recrutement, l’entraînement et la radicalisation des femmes et des enfants, ainsi que dans le travail avec les djihadistes étrangers, massacrant des civils, tuant des soldats de la paix, attaquant des positions armées congolaises et tuant des religieux musulmans en Ouganda.

Le bilan de l’opération a été confirmé par des « moyens de renseignement, de surveillance et de reconnaissance » ainsi que par « des renseignements partagés avec les autorités de la RDC », a déclaré Karemire lors d’un entretien téléphonique depuis Kampala.

« Cette opération ciblait les camps historiques de l’ADF qui sont situés dans la zone générale d’Erengeti dans la province du Nord-Kivu », a déclaré le porte-parole, citant Medina, Canada, Abia, Topoke, Kajaju, Camp Richard, Makayoba et Sangote.

En plus d’éliminer un certain nombre de combattants de l’ADF, l’opération a également détruit « les magasins où ils gardaient leur nourriture et leurs munitions », soulignant que les pertes civiles étaient improbables étant donné qu’ils avaient « des informations précises sur l’emplacement de ces camps ».

« Tant que le ADF continuera d’exister et constituera une menace pour la région, il y aura d’autres opérations et des attaques contre eux », a déclaré Karemire. « Nous ne leur permettrons jamais de tuer nos innocents et de s’en tirer avec. »

L’ADF était-elle responsable des attaques contre les soldats de la paix?

Les experts et les observateurs continuent de s’interroger sur l’idéologie exacte, la composition et le mode opératoire du groupe ADF.

L’ONU a déclaré que les combattants présumés des ADF étaient responsables de l’attaque des casques bleus de l’ONU au début du mois de décembre, qui a fait 14 morts en cas de casques bleus tanzaniens. Cependant, certains ne sont pas si sûrs.

« On ne sait toujours pas qui a perpétré l’attaque contre les soldats de la paix », a déclaré Kristof Titeca, de l’Institut de politique et de gestion du développement de l’Université de Gand.

« Le ADF est très ancré dans ce paysage avec une multitude de groupes armés avec une variété d’alliances », a déclaré Titeca, qui fait des recherches sur le groupe ADF.

Il remet également en question les prétendus liens entre les ADF et les djihadistes étrangers ainsi que les motifs de l’opération militaire en ce moment.

« Cette revendication a été faite au cours des 15 dernières années et a été largement utilisée par le gouvernement et l’armée ougandais – qu’ils travaillent avec Al-Qaïda, ils sont formés par Ben Laden, etc. », a déclaré Titeca. « Ces liens sont là, mais la preuve, qui a été montrée pour cela, est très limitée. »

« Par le passé, l’ADF a toujours été politiquement utile pour une série d’acteurs, il a été politiquement utile de leur attribuer des attaques, mais aussi d’un point de vue géopolitique, cela a été utile », a déclaré Titeca.

L’armée congolaise poursuivait des combattants de l’ADF qui ont survécu à l’assaut, a indiqué l’armée ougandaise, alors que des troupes étaient déployées dans certaines zones frontalières pour empêcher les rebelles des ADF d’entrer en territoire ougandais.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : Malaise au sein du Rassemblement

Sous la signature de Pierre Lumbi, le G7 sollicite une réunion de toutes les composantes …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer