dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Élections / 31 décembre : La RDC connaîtra un tintamarre

31 décembre : La RDC connaîtra un tintamarre

Le Comité laïc de coordination (CLC) peut désormais compter sur le soutien des forces politiques et sociales du pays pour la marche qu’il projette d’organiser le 31 décembre. Dans tous les coins et recoins de la RDC, l’appel du CLC a eu des échos favorables. Outre les grandes plateformes de l’Opposition, notamment le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ainsi que le Front pour le respect de la Constitution, le CLC peut aussi compter sur l’accompagnement de différentes structures de la Société civile, dont la CASC et la NSCC. Sans doute le 31 décembre quelque chose devrait bouger en ce jour anniversaire de l’Accord politique du 31 décembre 2016.

Comme en 2016, la République démocratique du Congo va boucler l’année 2017 dans la psychose. Si en 2016, l’implication de la Cénco (Conférence épiscopale nationale du Congo) a pu apaiser les tensions, après la signature le 31 décembre 2016 d’un accord politique entre la majorité au pouvoir et l’Opposition, en cette année 2017, c’est la même Cénco qui a lancé l’appel pour la libération de la RDC, prise en otage, selon le clergé catholique par une poignée d’individus. La fin de l’année 2017 est donc entourée d’incertitudes.

Le 31 décembre 2017, le Comité laïc de coordination a lancé un appel à une marche générale sur l’ensemble du pays. Directement après, toutes les forces vives de la nation ont communié avec les laïcs catholiques, annonçant leur adhésion à l’initiative du CLC.

Dans toutes les grandes villes, on se prépare à donner un assaut final pour délivrer le pays du joug de la dictature.

Pour l’instant, ni la Céni qui venait de publier le 5 novembre 2017 le calendrier électoral et encore moins la promulgation, le 24 décembre 2017, de la loi électorale révisée ne peuvent arrêter la machine lancée par le CLC. Le vent de protestation se propage telle une traînée de poudre sur l’ensemble de la République. Dans les rangs du pouvoir, on semble minimiser l’impact. Mais, l’anxiété a déjà gagné les milieux de la majorité. Personne ne sait prédire avec exactitude de quoi sera fait demain. Comme en 2016, la Cénco n’est pas là pour atteindre le feu. Bien au contraire, la Cénco s’est mis audevant de la scène pour appeler le peuple à prendre enfin son destin en mains en vue de libérer du poids de la dictature d’une majorité au pouvoir.

LE SON DE LA TROMPETTE

Le 31 décembre 2017, la RDC connaîtra un tintamarre. Le décor se met en place. En se joignant au CLC, la Société civile a apporté de l’eau au moulin, agrandissant le champ de l’action prévue à la fin de cette année. On s’attend donc à une journée dominicale très agitée.

De leur côté, la police, l’armée et les services de sécurité ont été mis en alerte maximale pour préparer la riposte. Ce qui n’a cependant pas ébranlé la détermination du CLC et de toutes les forces vives alliées.

Il est évident qu’après le 31 décembre 2017, la RDC ne sera plus la même. Quelque chose va changer.

Dans quel sens ? Difficile à dire. Autant dire que la majorité au pouvoir croyait si bien faire en accélérant avec la Céni la publication du calendrier électoral.
Mais, le vote au Parlement – de manière toute aussi cavalière – de la loi électorale révisée a ravivé les tensions, révélant les intentions cachées de la majorité au pouvoir de prendre en otage la démocratie congolaise.

On se prépare donc à une confrontation à l’échelle nationale. Qui en sortira gagnant ? Très certainement que c’est le peuple qui est déterminé à se battre jusqu’au bout pour récupérer son droit bafoué de souverain primaire.

[LP]

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

RDC : La consultation préscolaire est l’opportunité pour la prévention de la malnutrition chronique

La malnutrition reste préoccupante en RDC et les tendances à la baisse sont en deçà …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer