mardi , 16 janvier 2018
Accueil / Société / Armée et Police / RDC : Implication des services de l’État dans les massacres commis au Kasaï

RDC : Implication des services de l’État dans les massacres commis au Kasaï

Des révélations sur le drame humanitaire du Kasaï, il y en a toujours. Même si cela n’émeut pas les caciques du régime parce qu’aveuglés par le pouvoir et le goût du lucre, les exactions du Kasaï ont causé un énorme préjudice au sein des familles congolaises.

Hormis les révélations faites ça et là, celles de la Fédération internationale de droits de l’Homme (FIDH) viennent briser la glace.

Les révélations troublantes et fracassantes de la FIDH – qui affirme l’implication des services de l’État dans les massacres commis au Kasaï –  viennent encore jeter de l’huile sur le feu. Un clou est ainsi enfoncé sur la plaie.

Comment des agents de l’État, des forces de l’ordre et autres agents de sécurité, sensés protéger les populations ainsi que leurs biens, sont-ils les premiers à ôter facilement la vie à des paisibles citoyens, oubliant le caractère « sacré » de la vie humaine ? Incroyable !

Si toutes ces révélations de la FIDH s’avéraient fondées, il y a donc mille et une raisons de déclarer la République démocratique du Congo « un non État ». Un espace où les populations qui sont pourtant des électeurs potentiels ne représentent rien aux yeux de ceux qui ont la charge de conduire les affaires de l’État.

À quoi faut-il s’attendre ? Quel péché ces populations du Kasaï ont-ils commis pour enfin mériter un tel sort ? Sont-ils des sous hommes ? Difficile de répondre, même si les indicateurs sur le terrain donnent raison au peuple souverain.

Ce qui est sûr, c’est que des instances judiciaires internationales sont invitées à saisir la balle au bond, de telle sorte que le moment venu, les responsables de ce drame humanitaire puissent être identifiés et qu’ils répondent de leurs actes. La coupe sera amère, certes, mais les coupables devront la boire jusqu’à la lie. Ce sera le seul choix.

Toute personne éprise de paix est ainsi invitée à dénoncer toute personne qui, de près ou de loin, tente d’occulter la vérité des faits dans cette affaire macabre. La vérité étant têtue, elle arrive à pas de tortue, au fur et à mesure que les révélations sur le Kasaï tombent.

Sur kongoTIMES!

A lire aussi

Général Munene en voie d’extradition en RDC ?

Le Congo Brazzaville qui a toujours refusé d’extrader le général Munene vers la RDC craignant …

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer